Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Elections > Municipales > Municipales 2008 > 2008-37. Un projet pour la commune de Sion-les-Mines

2008-37. Un projet pour la commune de Sion-les-Mines

Ecrit le 27 février 2008

Michel Cavé

Alors que beaucoup de listes communales se donnent comme objectif de « mieux vivre ensemble » « gérer la commune », « entente communale », Michel Cavé, qui se présente en candidat libre à Sion-les-Mines, s’est efforcé de définir un projet d’où découleront, selon lui, des éléments de programme. Il est un des rares à mettre l’accent sur la dimension intercommunale, sans toutefois intégrer encore la réflexion sur le « Pays de Châteaubriant   ». Extraits. (les intertitres sont de la rédaction de La Mée)

Le 9 mars, vous allez élire les conseillers municipaux qui auront en main l’avenir de votre commune pour les 6 prochaines années. Cette élection municipale est aussi une élection « inter-communale » puisque plusieurs représentants du Conseil siègeront à la communauté de communes, où se prennent maintenant la plupart des décisions qui influent sur notre vie quotidienne : aménagement de l’espace, services aux personnes, ordures ménagères, tourisme  , culture, développement économique…

Je me présente à vos suffrages en candidat libre. Je suis marié, 49 ans et j’ai 4 enfants. Je m’appelle Michel CAVÉ et je suis Expert Marketing au sein d’une société multinationale. Sionnais de naissance, j’ai fait le choix de revenir y vivre quand la possibilité s’est présentée dans ma vie professionnelle. Engagé depuis de nombreuses années dans la vie associative à Sion, j’ai eu l’occasion d’accepter des responsabilités dans certaines d’entre elles : ARCS, Association parents d’élèves, Association Sportive pour ne citer que celles-ci.

Au sein du Conseil Municipal, je souhaite défendre des valeurs auxquelles je crois : Le droit à l’éducation pour tous, la solidarité, la défense des services publics, la promotion d’un espace public de qualité, la transparence et la démocratie. Je souhaite aussi participer au développement de la commune, à la défense de ses intérêts et à son rayonnement.

 Services

Je crois nécessaire de renforcer l’attractivité de la commune pour assurer son développement

Proposer en permanence des terrains lotis à prix raisonnable pour donner la possibilité à ceux qui le veulent, en particulier les jeunes, de venir s’installer.

Offrir des services correspondant aux attentes : écoles, accueil périscolaire, aide à domicile

Maintenir les services publics existants à des horaires adaptés à toute la population : poste, mairie

Soutenir le commerce, l’artisanat pour ne pas être obligé de le financer complètement quand il n’existe plus (aide à la création d’entreprise, facilités pour la mise à disposition de terrains).
Encourager et épauler, y compris financièrement, les initiatives associatives qu’elles soient culturelles, sportives et de loisirs

Offrir un cadre de vie agréable, en matière d’espaces verts, d’aménagement urbain.

C’est à cette condition que peuvent être maintenus « naturellement » des services que nous avons encore la chance d’avoir à Sion, tels que médecins, pharmacie, épicerie…

 Com’Com’  

Le développement harmonieux de Sion dépend donc de la capacité de la Communauté de Communes pour le financement des gros investissements et de la maîtrise du budget propre de la commune pour assurer le fonctionnement.

Il faut travailler à une Communauté de Communes forte, solidaire et équilibrée.

La ressource principale de la Communauté de Communes est la Taxe Professionnelle Unique (TPU) payée par toutes les entreprises des différentes communes. Le dynamisme artisanal, industriel, crée des emplois, génère des recettes et permet à l’ensemble des communes de pouvoir financer ses projets.

Il est donc indispensable de doper le tissu économique en favorisant l’implantation d’entreprises dans la Zone des Estuaires. Il est nécessaire de travailler à une collaboration avec les autres Communautés de Communes (Nozay, Châteaubriant) dans une vision collective du territoire.

C’est en défendant l’intérêt collectif que l’on préserve nos intérêts particuliers !

 Lignes d’attaque

Les axes forts de l’action municipale pour les 6 ans à venir :

–  l’école : la réussite scolaire est la principale préoccupation de tous les parents ; chaque enfant de la commune doit avoir les chances d’accéder à la meilleure formation possible. Pour cela, la commune doit garantir que tous les moyens sont mis à sa disposition pour combattre l’échec scolaire : matériel pédagogique adapté, soutien aux actions pédagogiques, restaurant scolaire à tarif modéré, soutien aux associations de parents d’élèves.

–  les services aux personnes  : pour que la solidarité s’exerce, il faut des services proches des gens et de leurs préoccupations, répondant à leurs besoins, tels que l’aide aux personnes âgées, le péri scolaire,

–  Le soutien du tissu associatif qui assure son dynamisme à la commune, développe son image, facilite la vie des gens. En particulier pour toutes les associations qui jouent un rôle social (accueil périscolaire, centre de loisirs) je propose que la commune soit associée directement à leur gestion pour assurer leur sécurité financière, pérenniser l’utilisation des équipements et garantir aux familles un service fiable accessible à tous.

Pour les autres (loisirs, sport, culture) je suis favorable à un soutien fort de leurs initiatives par un ensemble de moyens à définir au cas par cas (subvention, logistique, communication)

– La relance du projet de réhabilitation de La Hunaudière   (…)

– Réformer le système de collecte des ordures ménagères car s’il est vrai qu’il est nécessaire d’améliorer le tri et de responsabiliser chaque usager, les décisions qui ont été prises ont conduit à une augmentation démesurée de la contribution de chaque foyer. Il est inacceptable de payer aujourd’hui plus cher l’enlèvement de nos ordures parce que nous habitons à Sion. Si je suis élu, je m’engage à tout faire pour convaincre le conseil municipal et les élus communautaires de modifier ce système
– en essayant de s’adosser à d’autres communautés de communes pour mutualiser les coûts
– en renégociant dès que c’est possible le contrat avec le prestataire.

– Permettre à la population d’exprimer son opinion pour faire vivre mieux la démocratie.

Je crois en l’intérêt des concitoyens pour la chose publique si on les encourage à s’exprimer. Un mandat d’élu n’est pas un chèque en blanc. Un élu a le devoir d’écouter et doit rendre compte de son action.

Dans ce cadre je propose de réactiver la commission information/communication. (…), de s’appuyer sur les associations représentatives qui sont les relais des diverses sensibilités et surtout qui connaissent bien la réalité du terrain, d’avoir recours au référendum (…) pour les grands projets ou les décisions qui engagent la commune pour longtemps.

Je crois avoir démontré que je sais faire preuve d’écoute, de disponibilité et de respect des opinions de chacun. Je vous remercie par avance de la confiance dont vous me témoignerez en votant pour moi le 9 mars. Consultez mon blog en tapant http://michelcave.blogspot.com/

 

Michel CAVÉ

 

Note du 10 mars 2008 : Michel Cavé n’a pas été élu.