Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Elections > Municipales > Municipales 2008 > 2008-40 . Les élections : le masque et les urnes

2008-40 . Les élections : le masque et les urnes

Ecrit le 5 mars 2008

 Le masque et les urnes

La cote de popularité de Nicolas Sarkozy est au plus bas (33 % d’opinions favorables dans le sondage CSA du 20 février), en raison du comportement étrange de l’homme ! Il n’est donc pas de bon ton d’afficher son appartenance à la majorité présidentielle et encore moins à l’UMP. Vers l’urne les candidats de Droite s’avancent masqués.

Christian Estrosi, (Monsieur moto-crottes), grand ami d’Alain et Michel Hunalut, secrétaire d’Etat à l’Outre-mer et candidat à Nice, évite de citer Sarkozy et l’UMP. A Châteaubriant, Alain Hunault, délégué régional de l’UMP, se déclare même « apolitique ».

JPEG - 83.9 ko
A.Hunault

Le plus rigolo c’est le site de son ami Alain Moreau :
http://www.paysdechateaubriant.eu/Alain-Hunault-se-presente-pour-un-deuxieme-mandat_a3216.html
… où l’on voit le maire de Châteaubriant en compagnie de Marie George Buffet (Parti Communiste) et de Odette Nilès (Présidente de l’association Châteaubriant-Voves-Rouillé).

 Un peu fou...rvoyé

Tout fout le camp sous les pas de Sarkozy. Son gadget-Shoah a été mis en échec par la commission qui s’est spécialement réunie à ce sujet le 27 février. Simone Veil, qui a participé à cette réunion au ministère de l’Education, a estimé que Nicolas Sarkozy s’était « un peu fourvoyé » avec son idée de faire parrainer les enfants victimes de la Shoah par des écoliers de CM2. Elle est trop gentille, Simone !
La confusion sur cette question relance le débat sur la méthode d’un président adepte des annonces fracassantes plutôt que de la concertation feutrée. C’est cet aspect fracassant, brouillon et imprévisible qui désoriente les Français.

 Même les amis

Les amis politiques eux-mêmes commencent à prendre du champ et se démarquent ouvertement.

Pierre Mazeaud, UMP, ancien Président du Conseil Constitutionnel estime que la loi Dati sur la rétention de sûreté est une mauvaise loi qui pourrait être condamnée par la Cour Européenne des Droits de l’Homme.

Pascal Clément, UMP, ancien ministre de la Justice, estime que cette loi est « très limite sur le plan philosophique ». 80 % des Français y sont pourtant favorables parce que, selon Pascal Clément « 80 % des Français sont aussi favorables à la peine de mort. Le rôle de l’homme politique est de prendre un peu de recul » et de ne pas rester dans le domaine de l’émotionnel.

 Pas l’moral !

En tout cas les Français n’ont pas le moral. L’indicateur de l’opinion des ménages, en données corrigées des variations saisonnières, est descendu à -35, au plus bas depuis que la série a commencé en janvier 1987, un chiffre de mauvais augure pour la consommation au premier trimestre. Bravo Sarko !