Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Thèmes généraux > Grappillages et Mée-disances > Grappillages 05.11.03

Grappillages 05.11.03

Grappillages et Mée-disances du 5 novembre 2003

Selon le Canard Enchaîné du 22 octobre 2003 : « Un Directeur de maison de retraite de Reims est mis en examen pour homicide volontaire, en raison du décès d’une pensionnaire pendant la canicule, pour n’avoir pas interrompu ses vacances. L’affaire fera sûrement jurisprudence car le cas n’est pas tout à fait isolé. Au nombre des vacanciers forcenés d’août dernier (existe) un club fort bien fréquenté, où l’on repère aussi MATTEI, RAFFARIN, FILLON, et, bien plus encore, CHIRAC ».- Mais, (s’interroge le Canard) la P.J. de Reims prépare peut-être une rafle.

Selon le Canard également : « Le juge d’Angoulême qui a été surpris en train de se masturber en pleine audience correctionnelle aura finalement bien mérité de la patrie (...). N’y a-t-il pas de quoi se taper sur les cuisses, si l’on songe que ce magistrat s’est vu confier le pouvoir de condamner à la prison alors qu’il souffrait de troubles psychiatriques ? Car - on se tient les côtes - le présumé onaniste était en mi-temps thérapeutique. En clair, il partageait son temps en deux : moitié pour juger ses prochains, moitié pour soigner sa tête malade ». Au fond n’y a-t-il pas un certain équilibre ? Les prisons ne regorgent-elles pas d’aliénés mentaux dont la véritable place serait en asile psychiatrique ?

Selon le Canard encore : « Il ne se passe pas un jour sans que CHIRAC vocifère contre BAYROU "un type qui ne vaut rien, aigri et déloyal". La semaine dernière ce fut l’escalade. A propos de la création d’une fondation par l’U.M.P., BAYROU a affirmé : "C’est la porte ouverte au retour de l’argent des entreprises dans la politique" ». Mais maintenant c’est différent : c’est de l’argent européen.

Impôts première

Toujours selon le Canard (sous le titre les cocus de l’avoir fiscal) : « Le Syndicat national unifié des impôts (SNUI) a calculé que pour une même somme de 10 000 euros de dividendes perçus et après prélèvements sociaux (CSG et CRDS), un contribuable dont la tranche supérieure des revenus est taxée à 48 % bénéficiera d’un allègement d’impôt de 450 euros, alors que celui taxé à 25 % verra sa feuille alourdie de 1850 euros. Un grand pas vers le développement de l’actionnariat populaire ». En revanche il est peu vraisemblable qu’un smicard bénéficie de 10.000 euros de dividendes !

Du Canard (et de Libération du 18/10) : « La fin du monopole des Rensei-gnements Téléphoniques en Grande-Bretagne tourne à la pagaille complète. Les opérateurs, payés à la vitesse de réaction, donnent des numéros fantaisistes. Le comble (ironise le Canard), c’est quand on demande le chef de la gauche et qu’on obtient le numéro de Tony BLAIR ». Transmis à toutes fins utiles au Ministre de la fonction publique

Du Canard enfin (et du Monde du 18/10) : « Alors que sur le continent, il est prévu que chaque liste aux élections régionales respecte une stricte alternance - un homme, une femme, ou l’inverse - la Corse a droit à une dérogation. La loi a en effet prévu que, pour la Corse, sur une liste, chaque tranche de 6 candidats comportera autant d’hommes que de femmes mais sans alternance imposée entre candidats des deux sexes. Autrement dit, les individus de sexe masculin pourront rafler les trois premières places de chaque liste, ce qui préserve leur chance de siéger à l’Assemblée territoriale. Ouf ! la virilité corse est sauvée ». Et en Corse, comme sur le "continent", ça permet de faire élire à coup sur les petits copains et les petites copines, en les plaçant en têtes de listes, même s’ils (elles) n’ont aucune qualité ni aucune popularité particulière.

Impôts deuxième

De Marianne du 20 au 26 octobre : « Grâce à l’initiative   des parlementaires UMP, et à l’amendement qu’ils ont proposé, les 500.000 personnes seules qui ont élevé au moins un enfant risquent de payer en moyenne 780 euros d’impôts de plus ; en revanche il y aura une petite baisse pour les assujettis à l’I.S.F. (impôt sur la fortune) ». Vous pouvez toujours demander des explications complé-mentaires à votre député.

Dans MARIANNE aussi : « Edouard BALLADUR a expliqué qu’il préférerait éviter le référendum sur la constitution européenne ». On pourrait aussi rétablir la monarchie absolue, ce qui éviterait le suffrage universel une bonne fois pour toutes, commente Marianne.

Toujours dans Marianne : « Evelyne THOMAS, l’animatrice de "C’est mon choix" (France 3) a été désignée pour incarner Marianne durant les prochaines quatre années, en lieu et place de Laetitia CASTA. Selon les Maires de l’association des Marianne d’or, la nouvelle promue a été choisie en fonction de "ses qualités républicaines", de sa "personnalité" et de son "dynamisme". Nul n’en doute. Peut-être faut-il préciser aussi qu’Evelyne THOMAS a eu la bonne idée de recevoir, voici peu, une dénommée Bernadette CHIRAC. Le genre d’initiative   qui ne s’oublie pas ». Et pourquoi ne pas nommer directement Bernadette pour incarner Marianne ? Ceci permettrait en effet de représenter en vis-à-vis le Président de la République et Marianne-Bernadette dans les salles de conseils municipaux de France et de Navarre. Un petit problème, peut-être ? La Marianne d’origine est général représentée généreusement dépoitraillée. Serait-ce bien convenable ?

De Marianne encore : « Un haut responsable du Comité International de la Croix-Rouge, Christophe GIROD, dénonce la détention pour une durée indéterminée des 650 suspects de la "guerre contre le terrorisme" à Guantanamo, base américaine de Cuba. Interrogé par le New-York Times, il déclare que "on ne peut garder ces détenus, de cette façon, dans cette situation, indéfiniment. C’est devenu un problème majeur", la Maison Blanche a répondu en affirmant que les prisonniers ne sont pas couverts par la Convention de Genève ». Il semble par contre faux que les services de BUSH aient demandé à CHIRAC, si les cages, utilisées jadis par LOUIS XI pour enfermer ses prisonniers, existent encore.

Merci le capitalisme

De Marianne enfin : « Donald EVANS, Secrétaire d’Etat Américain au Commerce, est passé aux aveux : s’adressant à Bagdad à des étudiants irakiens d’une école de commerce, il leur a expliqué que les Etats-Unis étaient intervenus militairement en Irak moins pour défendre les droits de l’homme que pour "restaurer le capitalisme" ». C’est bien la peine d’user tant de salive pour tenter de convaincre la terre entière : il fallait le dire dès le début ; en outre, sur ce terrain, les européistes de Bruxelles et d’ailleurs auraient sûrement marché comme un seul homme (une seule femme).

Relevé dans Bastille-République-Nation du 22 octobre 2003 : « Vous avez aimé Margaret THATCHER ? Vous adorerez Valéry GISCARD D’ESTAING. Le second vient d’assaisonner pour l’Europe la formule que la première avait rendu célèbre, lorsqu’elle vantait les vertus du libéralisme : "Il n’y a pas d’alternative ! ". Le baron Ernest-Antoine SEILLIERE, patron des patrons français ne sous-entend pas autre chose quand il affirme : "Il faut accélérer le processus de mise en place de gouvernance européenne" ».Et de leur côté les Commissaires européens Pascal LAMY ("socialiste" français) et VERHEUGEN (allemand) préconisent même d’aller vers une fusion pure et simple entre les deux pays.

Dans B.R.N. également : « Jean-Louis DEBRE a déclaré récemment "Je ne voudrais pas que l’on gâche cette belle construction européenne par un référendum". Le président de l’Assemblée Nationale, qu’on dit fort proche de Jacques CHIRAC, serait bien inspiré de relire la Constitution (française) écrite par son père, qui, en la matière, impose pourtant une telle procédure ». C’est le même discours (subversif et profondément anti-démocratique) que tenait récemment dans Ouest-France un européiste forcené et irrécupérable appelé TEITGEN.