Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Thèmes généraux > Condition ouvrière et/ou salariale > Santé et travail > Travailler quand on est malade

Travailler quand on est malade

Ecrit le 3 juin 2009

Des droits nouveaux pour les salariés

JPEG - 42.6 ko
Dessin de www.placide

On n’arrête pas le progrès social. Jusqu’à maintenant on a le droit de travailler le jour, la nuit, en horaires réduits, en 2x8, en 3x8, en 4x8, en 5x8, à temps partiel subi, en intérim, en horaires hachés ….Il reste encore quelques jours fériés et RTT.

Heureusement, on nous a offert des droits nouveaux : le droit de cumuler emploi-retraite, le droit de travailler jusqu’à 70 ans et au delà, le droit de multiplier les heures supplémentaires.

Travailler le dimanche

JPEG - 107.6 ko
Lefebvre-2

Mais c’est encore insuffisant : l’assemblée nationale va nous permettre bientôt de travailler le dimanche dans toutes les professions. Et, proposition plus hardie, de travailler en congé de maladie et en congé de maternité. Avec le chômage qui s’envole, cette proposition est tout simplement géniale.

dessin : http://tropicalboy.canalblog.com/

Maladie et télétravail

JPEG - 10.7 ko
M. Lefe

Et vicieuse puisque le porte-parole de l’UMP souhaitait inciter l’employeur à « encourager le passage au télétravail » en lui offrant « une réduction de charges sociales financée par les économies réalisées par la caisse d’assurance-maladie, qui n’aurait plus à verser d’indemnités au télétravailleur ».

C’est une blague ou quoi ? Non, c’est un « ballon d’essai » lancé par F.Lefèbvre, un fidèle zélateur de la pensée présidentielle. On va voir avec le Président. Si ça prend dans l’opinion, le Président avisera en fonction des réactions et des sondages » dit, de son côté, le ministre Xavier Darcos .

Pour l’instant c’est plutôt non, mais l’idée est lancée, elle va germer. Elle sous-entend, en tout cas, que les gens malades ne sont pas vraiment malades et que les gens qui ne sont pas des « manuels » pourraient, entre une prise de sang et une séance de chimio, les jours où la nausée ne les perturbe pas, gérer leurs dossiers par ordinateur … ou dicter du courrier tout en changeant bébé.

Mais il faut aller plus loin ! Il faut permettre aux gens de téléphoner au volant. Il faut permettre aux salariés en congés payés ou en jours fériés, de travailler quelques heures par jour, pour gagner plus, évidemment. Il faut donner aux salariés la liberté de rester en contact 24 h sur 24 avec leur entreprise, de se soumettre inconditionnellement aux besoins de leur entreprise. Dans l’espoir de grignoter quelques miettes de reconnaissance.

La période actuelle montre au contraire que la plupart des entreprises ne tiennent aucun compte des efforts de leurs salariés : on le voit bien à la laiterie de Derval où les salariés ne faisaient jamais grève et avaient porté leur usine au niveau d’une médaille d’or. En guise de remerciement, ils sont balayés sans remords.