Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Châteaubriant > Culture, expositions, livres, loisirs, spectacles, sports > Expositions > Expositions au château - Au siècle de Victor Hugo

Expositions au château - Au siècle de Victor Hugo

Voyages au siècle de Victor Hugo
« J’ai pris la résolution de demander pour tous le pain et la lumière »

Du 9 avril au 3 octobre 2004, se tient au château de Châteaubriant (salle des Gardes), une très belle exposition consacrée à Victor Hugo, sur le thème du voyage à travers le XIXe siècle.

Représentant Patrick Mareschal, retenu pour cause de session du Conseil Général, c’est Gilles Philippot qui fit le discours d’inauguration en sa qualité de Conseiller Général de Nozay.

« Victor Hugo, a-t-il déclaré, est un homme visionnaire, engagé, un pur humaniste voué à la cause de ses semblables, dans un siècle où l’industrialisation relègue le commun des mortels à la plus basse des conditions. Voilà en quelques mots le tableau brossé par l’exposition »

Si l’on connaît bien l’œuvre littéraire de Victor Hugo, et notamment Les Misérables, on ignore souvent ses talents de plasticien et toute l’étendue de ses combats sociaux et politiques.

Sur ce dernier point, l’exposition met en lumière l’étonnante actualité de ses engagements.

expo_Victor_

Défenseur des droits des femmes, de la protection de l’enfance, et d’une manière générale des plus indigents, farouchement engagé contre la peine de mort et l’esclavage, Victor Hugo s’intéressait aussi, déjà, à la protection du patrimoine, et nourrissait des réflexions de précurseur sur l’Europe.

Jusqu’à la fin de sa vie,
Victor Hugo se sera battu pour le respect
des Droits de l’Homme et la liberté d’expression.

Autant de messages forts, résolument modernes, pour lesquels il endura parfois l’exil et qui continuent aujourd’hui de diriger l’action des politiques, dans l’intérêt de toujours plus de justice et d’équité à mettre au service des populations.

L’exposition, réalisée par le Service du Développement Culturel du Conseil Général, et particulièrement par Pierre Fardel, a bénéficié des talents de scénographie et de graphisme de Laurent Gendre, avec la caution scientifique des professeurs Yann Jumelais et Dominique Peyrache-Leborgne.

Fils de Sophie Trébuchet

Sophie Trébuchet et Léopold Sigisbert Hugo se sont rencontrés à Châteaubriant en 1795 pendant la Révolution Française. De leur union naîtra Victor Hugo le 26 février 1802

L’exposition présente trois parties :
– Les voyages physiques ou imaginaires du poète
– Les idées défendues
– Les écrits littéraires

La lutte

Ceux qui vivent, ce sont ceux qui luttent, ce sont
Ceux dont un dessein ferme emplit l’âme et le front
Ceux qui d’un haut destin gravissent l’âpre cime
Ceux qui marchent pensifs, épris d’un but sublime,
Ayant devant les yeux sans cesse, nuit et jour,
Ou quelque saint labeur ou quelque grand amour.
C’est le prophète saint prosterné devant l’arche
C’est le travailleur, pâtre, ouvrier, patriarche,
Ceux dont le cœur est bon, ceux dont les jours sont pleins.
Ceux-là vivent, Seigneur. Les autres, je les plains.
Car de son vague ennui le néant les enivre
Car le plus lourd fardeau, c’est d’exister sans vivre

Poème de Victor Hugo, tiré des « Châtiments »,
choisi par Gilles Philippot,

« quelques phrases de ce compagnon de réflexion,
de cet agitateur de conscience, quelques vers qui interrogent sur le sens, sur la vie »