Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Texte seul |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Thèmes généraux > Divers > Vie pratique

Cet article est archivé. Il ne reste en ligne que pour mémoire

Vie pratique

Ecrit le 19 décembre 2007

 La cuve de fuel à 150 €

Les familles non imposables qui chauffent leur résidence principale au fioul domestique, peuvent bénéficier d’une prime de 150 € si elles ont fait livrer du fioul entre le 10 novembre 2007 et le 31 janvier 2008.

Pour cela elles doivent faire parvenir à leur trésorerie :
- un formulaire de demande d’aide exceptionnelle, daté et signé.
- une copie de l’avis d’imposition de 2006 comportant la mention « Vous n’êtes pas imposable à l’impôt sur le revenu »
- une copie de la facture justifiant l’achat ou la livraison du fioul
- un relevé d’identité bancaire (RIB) ou postal (RIP) ou de Caisse d’Epargne (RICE)

Renseignements à la Trésorerie de Châteaubriant , rue de la Citoyenneté

Ecrit le 20 juin 2001

Répondez-moi !

Trois décrets d’application de la loi du 13 avril 2000 sur les droits des citoyens dans leur relation avec les administrations, ont été publiés au Journal Officiel du 10 juin 2000 (décrets n° 2001-492 à 495, page 9246 et suivantes)Désormais, toute personne qui adressera une demande à l’administration recevra systématiquement un accusé de réception indiquant le délai au bout duquel un silence du service vaut rejet ou d’acceptation, ainsi que les délais et voies de recours contre cette décision.

Information transmise aux citoyens castelbriantais qui écrivent à leur maire, par courrier ou par courriel et qui restent sans réponse ....



Ecrit en novembre 2001

Logement sociaux

Logements sociaux, parents séparés : comme annoncé lors de la conférence de la famille du 11 juin dernier, les règles d’accès aux logements sociaux sont modifiées pour permettre, en cas de séparation des parents, au parent non gardien du ou des enfants, de disposer d’un logement lui permettant d’accueillir ses enfants (arrêté du 19 novembre 2001, journal officiel du 27 novembre 2001, page 18866)

Droit du travail, lutte contre les discriminations : la loi est parue, c’est la loi n° 2001-1066 du 16 novembre 2001. Parue au Journal officiel du 17 novembre 2001 page 18311

Congé de paternité

Les pères pourront prendre un congé de paternité de quatorze jours à partir du 1er janvier 2002. « C’est un droit du salarié, ce n’est pas au bon cœur de l’entreprise », souligne Ségolène Royal

La loi créant un congé de paternité de quatorze jours a été définitivement adoptée, mardi 4 décembre, par l’Assemblée nationale. La ministre déléguée à la famille, à l’enfance et aux personnes handicapées, Ségolène Royal, estime qu’environ 40 % des pères prendront leur congé à partir de son entrée en vigueur, le 1er janvier 2002.

Promis en juin par le premier ministre lors de la Conférence annuelle de la famille, ce nouveau droit entrera en application début 2002, mais les hommes concernés par une naissance en janvier doivent avertir leur employeur dès le début du mois de décembre de leur intention de profiter du congé.

Ségolène Royal, ministre déléguée à la famille, à l’enfance et aux personnes handicapées, a d’ailleurs présenté, jeudi 6 décembre, la lettre type de préavis, à adresser à l’employeur (par lettre recommandée avec accusé de réception) un mois au moins avant le début souhaité du congé. Les pères français se saisiront-ils de cette possibilité de s’absenter durant quatorze jours tout en étant rémunérés à 100 % de leur salaire net (sous le plafond de la Sécurité sociale) ?

Un sondage réalisé en mai par la Sofres pour le ministère de la famille, auprès d’un échantillon représentatif de 1 000 personnes, témoignait d’une adhésion assez franche : 69 % des pères disaient souhaiter disposer d’un congé de paternité de quinze jours environ. Et 76 % des femmes affirmaient souhaiter que le père de leurs enfants en bénéficie. Plus prudente, et sans doute désireuse de minimiser le coût d’une mesure obtenue à l’arraché du ministère des finances (700 millions de francs annuels, selon Mme Royal), la ministre estime à 40 % la proportion de pères qui prendront effectivement, à la fin 2002, le nouveau congé de paternité. Elle se fonde sur l’expérience des pays européens qui ont devancé la France, peu pionnière en la matière : les Danois bénéficient en effet de deux semaines de congé depuis 1983.

Pour le Medef, le congé de paternité est certes « un principe à certains égards légitime », mais estime que : « Les entreprises ne sauraient approuver des initiatives de type démagogique de ce type ».

De quoi inquiéter les syndicats, qui sont unanimes sur l’opportunité de la loi.


Voici le modèle de lettre à envoyer à l’employeur, un mois avant le début du congé, par lettre recommandée A/R :

« En vertu de l’article L 122-25-4 du Code du travail, je vous informe que mon enfant est né (ou naîtra) le ... . Je souhaite bénéficier du congé de paternité à partir du ..... jusqu’au ...... Je vous joins la photocopie du livret de famille (ou de l’extrait d’acte de naissance, ou du certificat médical attestant la date prévue de la naissance). Je vous prie d’agréer l’expression de ma considération distinguée.

Signature

----------------------------------------

 COMMENT TROUVER LA PILULE DU LENDEMAIN

Elle s’appelle Norlevo®, ou Vikela®, Vika®, Duofem®

1) En Pharmacie :
· Sans prescription. Prix public : 7,93 €
· Sur prescription. Remboursé à 65% sur la base du prix public
· Gratuit : pour les mineures justifié par la simple déclaration orale faite aux pharmaciens par l’intéressée (JO du 10 janvier 2002) qu’il y ait ou non prescription.

2) Dans les centres de planification et d’éducation familiale :
· Gratuitement à toute personne qui en fait la demande.

3) Dans les infirmeries scolaires :
Gratuitement après entretien avec l’infirmière scolaire

[voir aussi page 1485]


Santé-jeunes

Fil santé jeunes : 0 800 235 236

Sida Info Service : 0 800 840 800

__________________________________________

 Bourse d’accès à l’emploi

Depuis le 1er janvier 2002, les jeunes de seize ans à vingt-cinq ans bénéficiaires du programme « Trajet d’accès à l’emploi » (Trace) peuvent obtenir une bourse d’accès à l’emploi créée, à titre expérimental, par la loi de finances pour 2002.

Cette bourse couvre les périodes pendant lesquelles le jeune ne perçoit aucune rémunération procurée par un emploi ou un stage de formation professionnelle, ni allocation ou minimum social dont la liste est fixée (allocations de chômage, revenu minimum d’insertion, allocation de parent isolé ... ). Néanmoins, les jeunes percevant de faibles ressources peuvent prétendre à la bourse, selon des modalités particulières.

Le montant de la bourse ne peut excéder
- 300 € par mois (1 967,87 F.) ;
- 900 € par semestre (5 903,61 F.).

Le montant mensuel de la bourse est déterminé à partir du nombre de semaines pendant lesquelles le jeune n’a pas perçu de ressources, à raison de 75 € par semaine (491,97 F.).

- Procédure : La bourse d’accès à l’emploi est attribuée sur demande du jeune, par décision du préfet après avis d’un comité local d’attribution. La décision initiale d’attribution est prise en fonction de la participation active du jeune aux démarches et actions concrètes d’insertion qui lui sont proposées.

La bourse est attribuée pour une période maximale de six mois renouvelable deux fois et, à titre dérogatoire, trois fois pour les jeunes engagés dans un parcours d’insertion professionnelle de plus de dix-huit mois.

Décret n° 2002-4 du 3 janvier 2002, Journal officiel du 4 janvier 2002,p.230.

Se renseigner auprès de la Mission Locale de Châteaubriant - rue des Vauzelles, Tél 02 40 28 29 31


 Droit aux origines

Présenté au Conseil des ministres au début de l’année 2001 le projet de loi relatif à l’accès aux origines personnelles a été définitivement adopté le 10 janvier 2002. Les nouvelles dispositions permettent à l’enfant d’accéder à ses origines en :
- assurant la réversibilité du secret de l’identité des parents
- en subordonnant la levée du secret à l’accord exprès des parents et de l’enfant.

Il est créé un Conseil national pour l’accès aux origines chargé notamment d’assurer l’information et l’accompagnement des personnes à la recherche de leurs origines, des parents et des familles adoptives concernés par cette recherche

Accouchement sous X : Toute femme reste libre de préserver le secret de son identité lors de son accouchement. Toutefois divers dispositifs seront mis en place afin de lui rappeler les conséquences juridiques pour l’enfant de ne pas connaître ses origines, les modalités facilitées de la levée du secret de son identité, qui peut être faite à tout moment grâce à la possibilité pour la mère de constituer un dossier sous pli fermé contenant des renseignements sur les origines de l’enfant.

---------------------

 Vols de téléphones portables

Voici une info très utile dont on peut se demander pourquoi les marchands de téléphone la gardent cachée... Si cette nouvelle s’étend à tout le monde, les voleurs de téléphone portable pourront se recycler ! Pour obtenir le numéro de série de votre téléphone portable, tapez ceci sur votre téléphone : étoile, diéze, 06 dièze. Un code de 15 chiffres s’affiche alors à l’écran. Ce code est unique. Inscrivez-le et conservez-le précieusement.

Si jamais on vous vole votre téléphone, téléphonez à votre opérateur et donnez-lui ce code. Votre téléphone pourra alors être complètement bloqué, même si le voleur change la carte SIM. Vous ne récupérerez probablement pas votre téléphone, mais vous êtes néanmoins assuré que quiconque vous le vole ne pourra en aucun cas s’en servir. Si tout le monde prend cette précaution, le vol de téléphone portable deviendra inutile. Prévenez donc vos amis !


Ecrit le 1er septembre 2004 :

Téléphone au volant, sécurité routière

Téléphoner au volant, c’est multiplier par 6 le risque d’accidents pendant les premières minutes de l’appel (ensuite c’est multiplié par 4) en raison d’un relâchement de l’attention. Les motards et les piétons sont les premières victimes de cette imprudence. Le kit « mains libres » ne diminue en rien le risque d’accident.

---------------------
Ecrit le 1er septembre 2004 :

 L’URSSAF favorise le « chèque emploi associatif »

pour les petites associations ayant moins de 3 salariés équivalent temps plein :

0 800 1901 00

------------

Ecrit le 12 octobre 2004 :

31.31 : C’est le numéro de téléphone à faire pour savoir qui vous a appelé.
Annulation en faisant : « 92 »

39.39 : C’est le numéro de téléphone à faire pour obtenir des renseignements administratifs. De 8 h à 19 h en semaine, de 9h à 14 h le samedi. (0,12 € la minute)


Ecrit le 1er décembre 2004 :

 Qui bénéficie de l’aide pour le téléphone ?

La loi relative au service universel des télé communications prévoit que chacun doit pouvoir avoir accès au service du téléphone. Ce principe universel s’adresse particulièrement aux usagers en difficulté financière.

Il prévoit une réduction sociale téléphonique et la prise en charge de certaines dettes téléphoniques.

Sont donc concernés les titulaires d’une ligne fixe téléphonique et bénéficiant :
- du revenu minimum d’insertion (RMI),
- ou de l’allocation adulte handicapée (AAH),
- ou de l’allocation de solidarité spécifique (ASS).

Les invalides de guerre peuvent en bénéficier également.

Le montant de la réduction sociale téléphonique

Le montant mensuel de la réduction sociale téléphonique pour l’année 2004 est de 5,04 euros hors taxe. Les opérateurs quels qu’ils soient doivent s’y conformer ou appliquer une réduction plus favorable pour l’usager dans la limite de la moitié du tarif d’abonnement mensuel.

Ainsi France Télécom propose un abonnement social de 7 euros TTC au lieu de 13 euros, soit une réduction de 6 euros TTC par mois d’abonnement.

Cette réduction sociale téléphonique n’est pas accordée définitivement. Elle est accordée sur justificatifs pour une période de 12 mois renouvelables après contrôle des droits.

En principe, les bénéficiaires de la réduction sociale téléphonique reçoivent de leurs organismes sociaux une attestation prouvant qu’ils y ont droit.

- Comment faire la demande ?

Si vous êtes bénéficiaire du RMI, de l’AAH, d’une allocation de solidarité spécifique ou encore êtes invalide de guerre avec de faibles ressources, vous devez personnellement faire la demande auprès de votre opérateur téléphonique.

Il vous suffit de demander à votre organisme social, s’il ne vous l’a pas envoyé d’office, une attestation spécifique que vous devez compléter et envoyer à l’opérateur téléphonique.

En quoi consiste la prise en charge des dettes téléphoniques ? Il s’agit de la prise en charge de l’abonnement au téléphone fixe et d’un quota de communications nationales vers des abonnés au service téléphonique fixe.

Sont concernées les personnes en situation d’exclusion bénéficiant notamment des prestations sociales indiquées précédemment.

Attention, les communications vers les portables, l’international et les services payants (audiotel, télétel) ne bénéficient pas de la prise en charge des dettes.

Les personnes concernées peuvent s’adresser par simple lettre, au plus tard dans les 15 jours qui suivent la lettre de mise en demeure signifiée par téléphonique, au secrétariat de la commission départementale chargée de l’examen des dossiers. Joindre tous les justificatifs pouvant attester de votre situation financière précaire.

Pour connaître les coordonnées de la commission du département de votre lieu de résidence principale, vous pouvez appeler le 0800 34 91 34 (gratuit)

Vous pouvez aussi vous adresser à votre caisse d’ allocations familiales, aux Assedic ou à la DDASS.

Qui décide quoi ?

Un arrêté ministériel fixe pour chaque département le montant maximal des crédits disponibles pour la prise en charge des dettes téléphoniques.

C’est le préfet qui décide après examen des demandes et notamment du niveau de revenu, de la situation sociale et familiale du demandeur et des justifications apportées à l’appui de la demande.

La remise de dette varie donc de 0 % à 100 %de la dépense exigible. Le préfet le notifie au demandeur et à l’opérateur téléphonique concerné, dans les soixante jours après que la commission ait été saisie.

Le téléphone est-il coupé ?

Non ! Les personnes qui saisissent le secrétariat de la commission bénéficient d’un accès restreint au service téléphonique durant 75 jours après réception de la mise en demeure. Celui-ci comporte la possibilité de recevoir des appels ainsi que d’acheminer des appels aux services gratuits et d’urgence.


 Comment bénéficier d’une aide au paiement des factures EDF / GDF ?

Toutes les personnes qui ont des difficultés à acquitter leurs factures EDF/GDF et peuvent le justifier, ont la possibilité de demander à leur centre EDF/GDF une demande de prise en charge.

Les foyers dont les ressources annuelles sont inférieures à 5 520 € bénéficieront, à compter du 1er janvier 2005, d’une réduction de 30 à 50 % du montant de la facture d’électricité sur les 100 premiers kilowatts/heure mensuels de consommation.

Références : décret n° 2004-325
du 8 avril 2004 (J.0 du 10 avril).

L’aide est à demander au centre d’action sociale de votre commune et la réduction de la facture à l’agence EDF.

(Texte extrait de l‘hebdo « La Terre »)voir plus loin

-----------------

Ecrit le 27 novembre 2005

Déménagez en un clic :

http://www.novadress.fr/index.php

Troquer son toit pour un autre signifie invariablement « corvée de paperasses », notamment celle liée au changement d’adresse. Et la liste est longue : eau, électricité et gaz, téléphonie fixe et mobile, fournisseurs Internet, banques, abonnements presse, cartes de fidélité, vépécistes... Novadress offre une prestation, certes payante, qui permet à tout internaute de communiquer sa nouvelle adresse, en une seule fois, à l’ensemble de ses correspondants. Il lui suffit de remplir un formulaire unique que Novadress se charge de diffuser sous quarante-huit heures. Pour 10 euros, le service vaut le déplacement.


Ecrit le 21 décembre 2005 :

 - Réduction téléphonique

Qui peut bénéficier de la réduction sociale téléphonique ?
Peuvent bénéficier, à leur demande, d’une réduction de leur facture téléphonique les titulaires d’une ligne fixe téléphonique bénéficiaires :
-  du revenu minimum d’insertion (RMI),
-  ou de l’allocation adulte handicapé (AAH),
-  ou de l’allocation de solidarité spécifique (ASS).
Cette réduction s’applique aussi à certains invalides de guerre.

- Comment faire la demande ?

Chaque année, l’organisme gestionnaire de la prestation au titre de laquelle le droit à la réduction est ouvert (CAF, Assédic ou MSA  ) délivre à l’intéressé une attestation.
La personne doit transmettre cette attestation, accompagnée du nom de l’opérateur qui le dessert et du numéro de sa ligne téléphonique, au prestataire chargé de la gestion du dispositif de réduction tarifaire.
La personne autorise ainsi l’organisme à communiquer aux opérateurs concernés ses nom, prénom, adresse et numéro de téléphone.

- Quel est le montant de la réduction ?

Le ministre chargé des communications électroniques fixe chaque année, par arrêté publié au Journal Officiel, le montant mensuel de la réduction tarifaire accordée.
Au titre de l’année 2004, celui-ci est fixé à 4,21 € HT  . Hé-naurme !!

Les opérateurs doivent s’y conformer ou appliquer un montant plus favorable pour l’usager.

Abonnement social de France Télécom

La réduction téléphonique se traduit chez France-Télécom par un tarif réduit de l’abonnement à une ligne de téléphone fixe.

Depuis le 20 juillet 2002, l’abonnement social est de 7 € TTC au lieu du tarif normal de 13 € TTC. Le montant de la réduction appliquée est de 6 € TTC.

L’abonnement social donne accès à l’ensemble des produits et services de France Télécom.

En plus de cette réduction, certains invalides de guerre bénéficient d’une majoration de 4 € HT   par mois.

D’autres opérateurs de télécom-munications peuvent proposer une offre similaire : ils doivent préalablement en faire la demande et être autorisés par le ministre chargé des communications téléphoniques après avis de l’Autorité de régulation des télécommunications.

Durée et prolongement de la réduction sociale téléphonique
La réduction forfaitaire est accordée, puis reconduite, par période de 12 mois après contrôle annuel des droits.

Chaque année, la personne concernée reçoit automatiquement de son organisme social une attestation prouvant qu’elle a droit à la réduction sociale téléphonique.

 EDF s’engage dans le développement durable ... du chômage

Trois semaines après une introduction en Bourse délicate, EDF a annoncé, le 7 décembre, la suppression de plus de 6000 emplois d’ici la fin 2007. Cette réduction des effectifs devrait se faire sans licenciement, par le biais des départs à la retraite.
Pas de licenciement, sans doute, mais aussi pas d’emploi pour d’autres personnes.
Tous les jours, dans la presse locale, on trouve des licenciements par dizaines, par centaines. Cela ne s’arrêtera donc jamais ?.......... Allez, joyeux Noël !


Ecrit le 1er mars 2006 :

 Harcèlement commercial

Etes-vous victime de harcèlement commercial ? Moi oui, à toute heure de la journée, assez tard le soir, et même les dimanches et jours fériés.

Après renseignement auprès du magazine « Que Choisir ? », voilà une façon de répliquer :

Sans laisser à la personne, au bout du fil, le temps de dévider son baratin, je lui demande le nom et l’adresse postale de sa société, en annonçant que je vais envoyer une lettre recommandée. Etrangement, la personne raccroche très vite ...

Si elle discute un peu plus, je lui signale l’article L 121-20-5 du Code de la Consommation qui interdit la prospection directe. Etrangement la personne raccroche très très vite.

Si des fois vous obtenez une adresse, envoyez donc une lettre recommandée avec accusé de réception en demandant d’être éliminé du fichier d’adresse.

Et n’hésitez pas à saisir la CNIL (commission Nationale informatique et libertés)

Autre façon de faire : jouer les sourds .... ça arrête les choses pour un certain nombre de mois !

BP  

Source :
http://www.lauremarino.com/art%20L121-20-5%20ccons.htm

Article L 121-20-5 : Est interdite la prospection directe au moyen d’un automate d’appel, d’un télécopieur ou d’un courrier électronique utilisant, sous quelque forme que ce soit, les coordonnées d’une personne physique qui n’a pas exprimé son consentement préalable à recevoir des prospections directes par ce moyen

CNIL - http://www.cnil.fr/
21, rue St-Guillaume
75340 Paris cedex 7
Tél : 01 53 73 22 22

Sinon, vous pouvez aussi, quand vous avez le temps : répondre très poliment. Et dire que vous devez demander son avis à votre conjoint, ou grand-mère et demander de rappeler quand vous êtes sûr de ne pas être là ! L’inconvénient c’est que la personne rappelle ! Tandis que le coup de l’art L 121-20-5 est rapidement efficace (et même très efficace !!)

Un autre truc essayé ... et qui a marché : « faire le sourd » : « comment ? Je n’ai pas entendu ! Parlez plus fort .... »


 

 Principales revalosations au 1er janvier 2007

Voir la Lettre du service Public


 

 Le chèque transport

Question-réponse : http://www.premier-ministre.gouv.fr/information/questions_reponses_484/est_cheque_transport_56797.html


 

  Le coût du crédit

Voir ici : http://www.service-public.fr/actualites/00561.html


 

  Transports en région de Châteaubriant

Tous les horaires

Mais comment connaître les horaires des cars et tramway ?
Il existe plusieurs moyens :
- le téléphone avec TAN : 0 810 444 444
- Ou avec STRAN : 02 40 00 75 75
- Un site internet : www.destineo.fr (attention, pas à jour)


 Permanences à Châteaubriant et dans les environs

- Alzheimer   - 9-12 h - 02 40 81 29 92
- Amiante - 14-17 h salle Ernest Bréant ou 02 40 07 02 63
- Centre de Loisirs - Tél 02 40 28 88 89
- CFDT - de 18 à 19 h rue Gutenberg - 02 40 81 05 31
- CGT-Santé de 14h30 à 16h30 au local 1 rue de la Gare
- CGT -Jeunes au n°1 rue de la Gare -02 40 81 04 82
- CGT - juridique - 1 rue de la Gare Tél 02 40 81 04 82
- CGT-retraites - 10-12 h - au n°1 rue de la Gare -02 40 81 04 82
- Confédération Syndicale des Familles   - Information et défense des consommateurs - Tél 02 40 28 17 12
- Croix Rouge   au 10 rue des Etats-Unis - 02 40 81 46 77
- Emmaüs  , 59 bis rue Anne Gautier-Grosdoy 14 à 17 h , 02 40 81 29 32
- Information logement gratuite avec l’ADIL   - 02 40 89 30 15
- Rando-pédestre ORPAC   - 13h45 parc Radevormwald - 02 40 81 06 22
- Rando pédestre - 13h15 place de Radevormwald - 02 40 81 15 26
- Secours Populaire  , de 13 h à 17 h - 02 40 81 83 48
- SOS Femmes   - 02 40 28 07 11
- Tous solidaires :de 18 -19h30 salle E.Bréant - 02 40 28 63 35 ou 06 26 25 42 51
- Unafam (malades psychiques), 14h30 salle E. Bréant - 02 40 81 48 28

Tous les jours

- . Permanence de soins la nuit et le week-end : faire le 15
- . AVF   accueil, TLJours 14.30-17.00 au 19 rue des Dép. Résistants - 02 40 81 13 13
- . Restau du cœur : mardi 9h30-11 h - 02 40 07 97 26 ou 06 77 55 73 44
- . INFO SIDA : 0 800 840 800 (appel gratuit)
- . Pour VOS TRAVAUX DE DEPANNAGE, bricolage, jardinage : A.C.P.M. - 14 rue des Vauzelles - Tél 02 40 28 09 70 (agrément préfectoral)
- . Inspection du Travail : permanence à Châteaubriant 2e et 4e jeudis de 9 à 12 h, au Centre d’Information et d’orientation, rue des Vauzelles
- .Conciliateur :

    • Châteaubriant - 02 40 81 52 40
    • Nozay 02 40 79 79 79
    • Derval 02 40 07 70 11
      - . CLIC   (personnes âgées) - 02 28 04 05 85
      - . SOS détresse - 15 h à 18 h - 02 40 81 04 18

  Le SMIC au 1er juillet 2007

Au 1er juillet 2007, le montant du salaire minimum interprofessionnel de croissance (rémunération légale minimum que doit recevoir tout travailleur âgé de plus de 18 ans) est augmenté de la valeur légale, soit +2,1%, sans réévaluation supplémentaire.

Le Smic horaire brut passe donc à 8,44 €, ce qui porte le montant du minimum garanti à 3,21 €, et le Smic mensuel à 1 280,07 € (sur la base de 151,67 heures par mois).

Le minimum garanti sert de référence pour le calcul de certaines allocations, l’évaluation d’avantages en nature et de frais professionnels. Chaque année, son montant est fixé par décret et est revalorisé en fonction de l’évolution de l’indice national des prix à la consommation.

Salariés de moins de 17 ans : abattement de 20%. Salariés ayant entre 17 et 18 ans : abattement de 10%.

Décret du 28 juin 2007


 Heures supplémentaires

Les nouvelles règles concernant les heures supplémentaires, au 1er octobre 2007


 HABITAT - Permis de construire

A compter du 1er octobre 2007, la réforme simplifiant les formalités liées au permis de construire entre en vigueur. A partir de cette date, 3 types de permis sont proposés : le permis de construire, le permis d’aménager et le permis de démolir.

http://www.service-public.fr/actualites/00625.html


  Le 15 : c’est gratuit

En cas d’urgence médicale la nuit ou le Week-end, il faut appeler le 15. Le numéro est gratuit pour tous les téléphones. C’est valable aussi à partir d’une cabine téléphonique : pas besoin ni de carte ni d’aucun moyen de paiement.


 Le SMIC au 1er mai 2008

Le SMIC horaire, qui était à 8,44 € de l’heure est passé à 8,63 € bruts au 1er mai 2008 soit une hausse de 2.25 %. Cela fait 1308,88 € bruts pour 35 h/semaine, soit 1028 € nets environ.

Les retraites seront revalorisées de 0,8 % au 1er septembre prochain (ya de l’espoir !) s’ajoutant aux 1.1 % obtenus du 1er janvier.

Mais la hausse des prix, pour le mois de mars 2008 est de 0.8 % et 3,2 % sur les 12 derniers mois. Elle atteint + 3,9 % en avril sur les produits alimentaires.

N.Sarkozy avait promis d’augmenter le minimum vieillesse de 25 % en 5 ans. C’est mal barré. Pour l’instant il y a perte de pouvoir d’achat pour tout le monde. Enfin … presque .


NOTES:

Rappelons que le journal officiel arrive dans les mairies et sous-préfectures. Par ailleurs, pour ceux qui disposent d’internet, on peut trouver les textes à l’adresse : http://www.journal-officiel.gouv.fr/jahia/Jahia/pid/1

http://www.journal-officiel.gouv.fr

(il vaut mieux avoir le numéro de la loi et la date de parution).

Pour les personnes qui ne disposent pas d’internet, elles peuvent toujours se rendre au cyber-centre de Châteaubriant (27 Rue de Couëré) où l’animateur se fera un plaisir de les guider dans cette recherche

(ouvert tous les jours sauf dimanches et lundis—tél 02 40 28 92 98)

Signalons aussi le site « service public » qui contient une foule de renseignements pratiques

http://www.service-public.fr/