Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Châteaubriant > Jumelages > Jumelage avec Athlone

Jumelage avec Athlone

10e anniversaire du jumelage

  Athlone.ie

Athlone, la ville irlandaise jumelée avec Châteaubriant, vient de lancer un nouveau site internet de présentation de la ville, de ses animations et de ses commerces. Le site d’Athlone

On y trouve l’histoire de la ville, de nombreuses informations touristiques, la liste (avec numéros de téléphone) des médecins, des services publics, et de tous les commerçants-artisans, le bilan de tout ce qui est fait pour les enfants (y compris une page consacrée aux droits de l’enfant), des conseils destinés aux parents et aux enfants à propos de l’usage d’internet. Un site très complet.


(écrit le 23 septembre 2002) :

  Châteaubriant-Athlone

En cette fin d’année 2002 se terminent les 9 ans de l’association Châteaubriant-Athlone. Neuf ans depuis la première visite des Irlandais en novembre 1993.

Une délégation irlandaise, toujours très appréciée, est venue à la Foire de Béré en 1994, 1996, 1997. 1998, 2000, 2002, en particulier 31 musiciens de l’Orchestre Militaire d’Athlone en l’an 2000.

La cérémonie officielle du jumelage a eu lieu en février 1995 à Châteaubriant et en mars 1995 à Athlone.

Des échanges de jeunes ont eu lieu : MRJC, collège Robert Schuman, jeunes d’Erbray et d’Issé, chorale Méli-Mélo  , classe de CM2 de l’école René Guy Cadou, voyage de harpistes, voyages des classes de Seconde Européenne du Lycée Guy Môquet, et deux voyages organisés de castelbriantais dans l’Etat Libre d’Irlande. Des élèves de l’institut de soins infirmiers ont fait un séjour d’études à Athlone. De nombreux échanges individuels ont eu lieu dans les familles,

Les échanges se maintiennent entre des castelbriantais et des irlandais d’Athlone, notamment grâce à Internet. C’est ainsi que Tony Collins, venu pour la Foire de Béré 2002, a eu le plaisir de rencontrer « de visu » nombre de ses correspondant(e)s. La musique est aussi un lien autour de Tom O’Connor.

A la dernière foire de Béré, en septembre 2002, quinze Irlandais ont fait le déplacement, visitant Châteaubriant, mais aussi le Mont St Michel et la Vallée de la Loire (et la cave des vins de Bourgueil). La venue des Irlandais à Châteaubriant ne s’est pas faite sans quelques cafouillages du côté de la municipalité. C’est ainsi que le soir de leur arrivée, les Irlandais ont été reçus à la mairie où les adjoints au maire de Châteaubriant se sont présentés individuellement pour dire qu’ils iraient bien pêcher le saumon ou boire du Whisky ou de la Guiness en Irlande, mais ils ont oublié de parler de l’amitié entre les peuples, des possibles échanges linguistiques, culturels ou musicaux. Chacun est resté au niveau de ses préoccupations.

De même, le soir, les 15 Irlandais ont été invités à un repas offert par la municipalité. Fort bien. Mais seuls quatre membres du comité de jumelage ont eu le droit de les accompagner (et la mairie avait insisté pour avoir des membres capables de traduire). Les familles d’accueil ont ainsi été « évitées » . Le comité de jumelage avait pourtant proposé de payer leur repas ! Mais il lui fut répondu que c’était « un choix représentatif et non financier »

Un autre soir, la Communauté de Communes a invité les Irlandais à un apéritif. Les familles d’accueil ont été priées d’amener leur Irlandais et d’attendre pour le reprendre sans avoir le droit de participer au vin d’honneur. Pendant ce temps-là, un élu municipal est allé « draguer » sur un stand voisin : « venez donc boire un coup avec nous, c’est la Communauté de Communes qui paie, donc il n’y a pas de problème ». Les familles d’accueil ont été quelque peu vexées d’être ainsi traitées seulement comme « chauffeur de taxi »

Mais à part ça, tout s’est bien passé et les Irlandais semblent contents de leur voyage.


Ecrit le 2 juillet 2003 :

Six élèves du lycée St. Joseph de Châteaubriant sont revenues d’un stage de formation effectué du 24 mai au 22 juin 2003 en milieu professionnel à Athlone (Irlande), ville jumelée avec Châteaubriant.

Durant cette période. elles ont pu découvrir l’organisation du travail dans cette ville ainsi que sa géographie. Elles ont aussi appris à connaître sa population et sa vie sociale. Grâce à Anthony Collins, professeur de français et secrétaire de l’Alliance Française d’Athlone, ces six jeunes filles ont pu être accueillies dans différents lieux de stage : un hôtel, une auberge, une grande surface, un grand magasin de prêt-à-porter, une crèche et un centre pour handicapés. Elles ont rencontré là-bas deux Castelbriantaises, qui s’apprêtent à devenir professeurs de français à Athlone.

Cette expérience leur a permis la découverte d’un nouveau pays et leur a apporté une amélioration en langue anglaise. Des séjours de ce type renforcent le jumelage entre Châteaubriant et Athlone.

Le comité de Châteaubriant regrette la mutation d’Annick et Alain BLU qui ont travaillé de façon très efficace pour ce jumelage (échanges, organisation de voyages, d’expositions et fêtes de la saint Patrick, etc). Mais le jumelage continue ! S’adresser à A. MINGUET, Châteaubriant


Ecrit le 21 avril 2004 :

Des Castelbriantais en Irlande

Une délégation castelbriantaise conduite par Jacqueline Bombray, adjointe au maire, et Alain Minguet, président du comité de jumelage a séjourné à Athlone, ville jumelée avec Châteaubriant, pendant le week-end de Pâques. Cette visite avait pour objectifs de renforcer les contacts et les échanges entre les deux villes. Les Castelbriantais ont pu apprécier une fois de plus la chaleur de l’accueil des Irlandais. Des contacts ont été pris avec les représentants d’établissements scolaires en vue de nouveaux échanges dès l’année prochaine si possible. Une rencontre avec les élus municipaux et les responsables de clubs sportifs a permis d’envisager des déplacements dans le cadre du 10e anniversaire du jumelage en 2005. La municipalité de Châteaubriant a invité la ville d’Athlone à venir célébrer cet événement du 5 au 8 mai 2005 ; en retour Athlone recevra les Castelbriantais à une date qui reste à convenir. La délégation a pu constater le dynamisme démographique et économique de la ville jumelle en visitant les constructions nouvelles : zones industrielles de hautes technologies, centre commercial, nouvel hôtel de ville, complexe sportif .


Ecrit le 20 avril 2005 :

 Dixième anniversaire

Châteaubriant fêtera, du 4 au 9 mai 2005, le dixième anniversaire du jumelage avec la ville irlandaise d’Athlone.

75 personnes vont venir en notre ville, s’ajoutant aux 41 jeunes qui sont reçus au Collège Robert Schuman (+ 7 accompagnateurs). Total 123. La ville tout-à-coup va voir sa population s’accroître de 1 %.

Jeudi 5 mai : concert à la Salle des Gardes du Château, avec 40 choristes de Méli-Mélo  , 23 choristes d’Athlone et une dizaine de musiciens traditionnels irlandais. Une soirée endiablée en perspective (entrée 5 €).

Vendredi 6 mai 11h45 : réception officielle des Irlandais en mairie avec projection du film d’accueil des nouveaux arrivants (qui sera traduit en anglais).

Vendredi 6 mai : soirée au Théâtre de Verre   avec le spec
tacle « Signe des Temps ». Il s’agit d’une soirée afro-gaélique, subtile mélange de lyrisme celte africain, épicé de guitare celtique, de uillean-pipe, de chant des Hébrides et de percussions africaines. Je suis toi, un peu, beaucoup, chante le tambour africain. Tu es moi, un peu, beaucoup, répond le claquement des sabots sur la lande bretonne.. Avec 40 places réservées pour les irlandais. Pour les autres ... c’est complet !

Enfin, samedi 7 mai, Fest-noz à la Halle de Béré   avec « Diaouled ar Menez » : les diables de la montagne. Il y aura aussi, bien entendu, une démonstration de step-dance irlandaise.


Ecrit le 11 mai 2005

 Dix ans déjà, et de l’avenir

Les dix ans du jumelage de Châteaubriant avec la ville irlandaise d’Athlone ont été célébrés dans l’enthousiasme du 5 au 8 mai 2005.

Le concert donné par The Athlone Chorale Sociéty, et la chorale Méli-Mélo  , dans la salle des Gardes du Château, a été très apprécié, ainsi que les musiciens guidés par Tom O’Connor.

Les rencontres   et les discussions ont été nombreuses et animées, sur de nombreux thèmes (y compris le projet de traité constitutionnel européen !). L’euro a facilité le shopping et les festivités dans les pubs ! La soirée à la Halle de Béré  , gratuite et animée, a séduit les jeunes par son rythme endiablé et non guindé.

Les deux villes ont l’espoir d’approfondir le jumelage dans les années à venir.


Ecrit le 15 février 2006 :

  Des jeunes irlandais à Châteaubriant

VIngt-sept jeunes Irlandais du Communauty Collège d’Athlone sont venus passer une semaine à Châteaubriant dans le cadre d’un échange scolaire avec la classe de Seconde Européenne du Lycée Guy Môquet. Entre autres impressions, ils ont trouvé que le rythme scolaire, avec des cours s’étageant de 8 h du matin à 18 heures, était particulièrement soutenu.

Châteaubriant, son marché et son château, découverte du Mont-St Michel et de Saint Malo, sortie à Nantes : en plus des échanges linguistiques, les découvertes n’ont pas manqué d’attrait.


Ecrit le 17 mai 2006

 Tenth anniversary of twinning

Les Irlandais sont des gens fidèles : pour le 10e anniversaire du jumelage Athlone-Châteaubriant, ils n’ont pas oublié d’inviter la Maire de l’époque, Martine Buron, et de faire référence à l’initiateur de ce jumelage : Jean Gilois, et aux animateurs infatigables que furent Annick et Alain Blu.

Une forte délégation de Castelbriantais s’est rendue à Athlone du 4 au 8 mai. « Le jumelage est une occasion idéale pour découvrir la langue et la culture de la France » a dit le « Mayor of Athlone » Kieran Molloy. D’ailleurs un groupe de jeunes irlandaises est actuellement au collège Robert Schuman pour un échange culturel ... avec, c’était inattendu, une découverte non prévue de notre beau pays : une fouille en règle de leur autobus, par la police, du côté de Nantes. Quatre-vingt dix minutes. C’est sympa. Il est vrai que ces jeunes collégiens ont sûrement des gueules de terroristes, de passeurs de drogue voire de dissimu-lateurs de sans-papiers. Enfin bon, revenons à Athlone, c’est plus chaleureux

La réception des 69 Français a été riche en amitié, et en attractions. Descendre le Shannon en Drakkar, avec casques d’époque, c’est nouveau pour les Français ! surtout quand il s’agit de rejoindre les ruines de la célèbre Abbaye de Clon MacNoise.

Les échanges ont été fructueux entre les deux chorales (celle d’Athlone et Méli-Mélo  ), entre les deux Comités de Jumelage, entre les enseignants d’écoles d’infirmières. Athlone est dotée, depuis peu, d’un enseignement de ce type. Les délégués du Cercle Celtique, et de la Foire de Béré, ont été très bien accueillis. Toute la délégation a été logée dans des familles.

« Nous avons noté des changements extraordinaires à Athlone depuis 12 ans. La ville a fait construire, pour regrouper ses services, une imposante mairie avec une verrière qui fait songer à une cathédrale. Un centre commercial important a été construit, un autre est en projet. Un très beau centre de sports avec piscine. Les routes ont été bien améliorées. Athlone ne sera bientôt plus qu’à une heure de Dublin. Quand on sait le prix de la construction dans la capitale, on devine que Athlone va se développer encore » dit Maurice Pucel

Avec Ryanair, Dublin n’est plus qu’à 90 minutes de Nantes, par avion. Cette facilité de déplacement devrait permettre aux Castelbriantais de déve-lopper les échanges.

Globalement la ville d’Athlone est très jeune : 2000 militaires (et un excellent orchestre), 2000 à 3000 étudiants à l’Institut de Technologie. Fait nouveau : le développement économique d’Athlone attire une population immigrée : la ville est dotée d’un foyer d’accueil de réfugiés.

La chaleur de l’accueil réservé par les Irlandais aux Castelbriantais, va-t-elle réussir à faire fondre la froideur du maire de Châteaubriant ? Va-t-elle contribuer à donner au jumelage avec Athlone (10 ans), une place convenable (par rapport à celle qui est accordée au jumelage avec Radevormwald : 25 ans). « Nous serions heureux d’avoir les 10/25e » dit-on avec malice au comité de jumelage !

Pourquoi pas un jumelage avec le Portugal ?