Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Conseil Général, Conseil Régional > Conseil Régional > Conseil régional : le SRIT du SRADDT

Conseil régional : le SRIT du SRADDT

Ecrit le 3 octobre 2007

 Le SRIT du SRADDT

Ca sert à quoi le Conseil Régional ? Plus une instance s’éloigne des citoyens et plus son action devient difficile à percevoir

Lors de sa session de septembre 2007, le Conseil Régional a adopté un SRIT et un PDRV. Wouah ! C’est quoi ça ?

Le SRIT c’est le Schéma Régional des Infrastructures et des Transports. C’est une partie du SRADDT.

Le PDRV c’est le Plan de Déplacements Régional de Voyageurs. Il analyse les besoins de mobilité des personnes dans les bassins de vie et propose un niveau de desserte à mettre en œuvre.

Une analyse a été faite dans le cadre du SRIT. Elle révèle que :
– . Pour les personnes, la route constitue le mode majeur de transport pour les échanges longue distance (74% de part de marché pour la voiture et 22,5% pour le fer)
– mais les trafics ferroviaires, notamment internes à la région, sont en progression
– et le trafic aéroportuaire en croissance forte et ininterrompue depuis 20 ans
– . Enfin, concernant les marchandises, les flux sont dominés par la route (98% pour les flux internes à la région et 80% pour les flux interrégionaux, le mode maritime dominant pour les échanges internationaux).

 Les enjeux

– 1. Relier les principaux pôles urbains régionaux et interrégionaux entre eux = dessertes intercités
– 2. Répondre aux enjeux des déplacements périurbains = dessertes périurbaines
– 3. Assurer la desserte des zones littorales = dessertes à forte saisonnalité
– 4. Desservir les secteurs à dominante rurale = dessertes de maillage rural

SRADDT-sept
SRIT PDRV-sept
Olivier Guic

 63 actions

Pour répondre à ces enjeux, un plan de 63 actions a été retenu. Ces actions peuvent concerner :
– . la réalisation d’études (comme par exemple la réalisation d’un schéma régional des plateformes logistiques et de redistribution),
– . la mise en œuvre d’un service (ex : création d’une ligne de transport collectif, augmentation de la fréquence de desserte d’une ligne...),
– . la construction d’une infrastructure (exemple : la réouverture au trafic voyageurs de la ligne Nantes-Châteaubriant)
– . ou envisager la combinaison de plusieurs modes de transport.