Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Châteaubriant > Transports, routes, SNCF > Mobilité : vers un parc de véhicules

Mobilité : vers un parc de véhicules

Voir aussi : transports et Abeille, Castel-bus

Ecrit le 27 septembre 2006

Mise à disposition d’un parc de véhicules
sur le Nord de la Loire Atlantique

 Pourquoi ?

La mobilité est devenue un critère indispensable à la réussite d’une insertion sociale et/ou professionnelle.

L’absence de mobilité est en effet un des freins mis en avant dans les démarches de recherche d’emploi ou de formation.

Le transport individualisé, au regard des caractéristiques rurales du territoire, paraît une des réponses à développer.

En s’appuyant sur l’expérience de l’association « Projet Emploi - Les Eaux Vives », dans la mise à disposition de cyclomoteurs, un groupe de travail réuni par le Conseil Général propose d’élargir l’expérience sur cinq communautés de communes (Blain, Erdre et Gesvres, Nozay, Châteaubriant et Derval) en mettant à disposition des cyclomoteurs, des scooters et des vélos, disséminés sur le territoire.

Cependant, le scooter présente certains inconvénients pour les utilisateurs (distance maximale envisageable 30-40 km) et certains publics (femmes notamment, surtout seules avec enfants).

Il est donc proposé d’expérimenter, pour répondre à un maximum de publics, la mise à disposition de voitures (une par communauté de communes).

Une activité complémentaire sera étudiée ultérieurement : un garage associatif, permettant, pour le public en difficulté, l’entretien des véhicules à moindre coût.

Une complémentarité avec la centrale mobilité (qui devrait démarrer en janvier 2007) sera à envisager, notamment sur le volet information et mise en place d’une « Abeille sociale », si le dispositif évoluait vers ce nouveau service.

De nombreux contacts ont également été pris avec d’autres projets cyclos mis en place en Loire Atlantique (ATAO, Loca Mob Sud Loire, FMQ St Nazaire, Inseretz, Ancenis...).

 Maître d’œuvre : l’association Projet-Emploi

Ce projet s’appuiera sur une structure existante : l’Association « Projet Emploi - les Eaux Vives » qui gère depuis 1999 un parc de 10 cyclomoteurs mis à disposition de personnes rencontrant des difficultés de mobilité pour leurs démarches d’insertion sociale et professionnelle.

Les activités principales seront accompagnées d’actions indispensables pour l’efficacité de ces services :

– Initiation aux deux roues + notions de code
– Module « entretien et conseils ».

 Modalités pratiques

Tout sera fait pour assurer l’entretien correct du parc de véhicules :

–  Livraison du véhicule et contractualisation au domicile du demandeur

–  Paiement par période de 15 jours permettant de suivre la personne et le véhicule.

–  Procédure du contrôle du kilométrage effectué dans la période pour limiter les abus.

– Regroupement des utilisateurs le samedi matin tous les 15 jours pour effectuer les entretiens, reconduire le contrat, réaliser l’encaissement et apporter tous conseils utiles.

–  Implication du référent social tout au long du processus pour maîtriser les aléas.

 Le parc de véhicules

2007 :	1 camionnette 	15 scooters
        5 voitures	8 cyclos 
        5 vélos

2008 : 1 camionnette 25 scooters
5 voitures 5 cyclos
10 vélos

2009 : 1 camionnette 30 scooters
10 voitures 2 cyclos
10 vélos

L’entretien du parc est prévu en interne : c’est un des axes importants du projet. Toutes les expériences observées font état des difficultés rencontrées par la sous-traitance à des professionnels du secteur (coût important, délais dépassés, pas de possibilité d’utiliser des pièces d’occasion, pas de suivi statistique...).

L’entretien sera effectué par le technicien dans un atelier équipé en fonction. Des contacts viennent d’être pris sur Nozay pour le local atelier. La camionnette sera équipée en atelier pour éviter à tous les utilisateurs de venir sur Nozay.

 Tarifs

Les tarifs de locations proposés seront les suivants :

Vélos : 20 euros/mois, caution 80€

Mobylettes : 45 euros/mois, caution 165 €.

Scooters : 55 euros/mois, caution 180€

Voitures : 120 euros/mois, caution 450€

Pour permettre à des publics non solvables de pouvoir emprunter un véhicule, il est proposé de mettre en place un fonds de solidarité qui se verrait alimenté par les différentes structures (Associa-tions intermédiaires, Entreprise d’Insertion, Mission Locale, CCAS  , dons....).

 Le public ciblé

Ce dispositif s’adresse prioritairement au public en difficulté d’insertion sociale et professionnelle.

      • 1re catégorie de public :

Le dispositif s’adresse prioritairement au public repéré par un référent social. (jeunes suivis par la Mission Locale, minimas sociaux, demandeurs d’Emploi de Longue Durée, Femmes seules avec enfants, public accueilli dans les Associations Intermédiaires et/ou Chantiers d’Insertion)

      • 2e catégorie de public :

Le dispositif s’adresse, ponctuellement, aux salariés en situation momentanément bloquée et qui pourraient se trouver en difficulté sans la possibilité de faire appel à ce type de service.

 Les moyens financiers

Cette opération « Prêt de véhicules » devrait mobiliser le Conseil Général (40 % puis 60 %), les fonds européens et les communautés de communes.

Coût global :
– Année 1 : 171 143 euros
– Année 2 : 144 100 euros
– Année 3 : 178 740 euros

Pour le fonctionnement et l’investissement, les participations demandées aux Communautés de Communes sont les suivantes :

CoutMobilite

Les deux Communautés de Communes de Derval et Nozay ont déjà commencé à étudier la question. On espère que la Communauté de Communes du Castelbriantais en fera autant la semaine qui vient.


  Covoiturage

Tribu-covoiturage - Partage de trajets


Ecrit le 20 décembre 2006

 Prêt de véhicules à Ancenis

Mobilite-Ancenis

En 2008 la Com’Com’   d’Ancenis, en lien avec trois associations d’insertion, a créé un réseau mobilité avec 23 cyclomoteurs : 10 à Ancenis, 7 à Varades et 6 à Pannecé. Ils sont loués au prix de 1,50 € par jour (assurance, casque et antivol compris).

Sur les six premiers mois de l’année 2006, on compte 111 contrats de location, pour 2293 journées, essentiellement pour le travail. Selon Presse Océan du 12 décembre, qui cite Marie-Françoise Jaafar, élue chargée de l’insertion, ce réseau « peut être considéré comme un véritable outil d’insertion ». Actuellement le Pays d’Ancenis vient d’acheter 5 scooters neufs. Il a reçu pour cela une subvention du Conseil Général.

Un projet de ce type a été élaboré pour le Pays de Châteaubriant   .... Mais les élus n’osent pas s’engager dans ce prêt de véhicules. Puisque ça marche ailleurs, pourquoi cela ne marcherait-il pas ici ??


Voir aussi : transports et Abeille, Castel-bus


Note du 5 février 2007

 La galère en milieu rural

Galere-rurale

Note du 21 février 2007 : Location de mobylette : le Conseil Général de Loire-Atlantique subventionne des associations de Nantes, Ancenis, Pays de Retz, St Nazaire, Pays de Vilaine ... Il subventionnerait bien aussi le Pays de Châteaubriant   mais, chez nous, les élus sont très timides à ce sujet !

Ah ! Si seulement les citoyens se bougeaient un peu pour inciter leurs élus à prendre une décision !


Ecrit le 8 août 2007

La com’ com’ de Nozay en a parlé

Le Conseil Général subventionne « les eaux vives »