Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Châteaubriant > Transports, routes, SNCF > Mobilité : Lila Mobil’Actif est lancé

Mobilité : Lila Mobil’Actif est lancé

Ecrit le 30 janvier 2008

En milieu rural la mobilité est un problème crucial lié à plusieurs facteurs : la suppression progressive des lignes secondaires SNCF, voire des lignes de bus, l’absence de transports en commun, la mise en place des contrôles techniques automobiles exigeants et coûteux et l’augmentation du coût et du niveau d’exigence du permis de conduire. Parallèlement l’extension du chômage, la multiplication des familles monoparentales, et la mise en place d’horaires de travail décalés, entraînent une plus grande nécessité de déplacement.

En 2002 s’est mis en place un groupe de travail, au Pays de Châteaubriant  , à l’initiative   de la Mission Locale et du Conseil Général. Un chargé de mission a travaillé en 2003 sur le thème de la mobilité et tout a été présenté aux élus locaux en 2004. Sans grand effet. [il n’est que relire les articles de La Mée à ce sujet]

 Freins

Nouvellement élu en 2004 le Conseil Général, dans son plan départemental d’insertion, a relancé l’idée. Sans écho du côté de la Com’Com’   du Castelbriantais qui cherche toujours à bloquer ce qui ne vient pas d’elle..

Voulant forcer le passage, le Conseil Général a mis en place un comité de pilotage en décembre 2005. La Com’Com’   de Châteaubriant a tardé, beaucoup, pour nommer ses représentants, puis elle a freiné des quatre fers, notamment en brillant par son absence lors de nombreuses réunions.

JPEG - 27 ko
Mobil_actif-2-2

Finalement, grâce à l’opiniâtreté du Président, Yves Daniel, le projet s’est précisé en trois points :
– une centrale de mobilité, qui s’est traduite par la mise en place d’un point info mobilité, à la Maison du département   à Châteaubriant , en septembre 2007.
– un prêt de véhicules avec « Mobil’Actif »
– une action d’accompagnement devant lever un certain nombre de freins à la mobilité.

L’idée de « Mobil’Actif » a rencontré de nombreux obstacles, dont un, psychologique : les élus ont montré qu’ils considèrent les personnes en difficulté comme des « minus » à qui il serait dangereux de prêter un véhicule.

Novembre 2008 : enfin ça y est, Mobil’Actif démarre à Nozay avec des locaux mis à disposition par la commune. Le Conseil Général a mis 30 000 € et offre six voitures. La Région, par le biais des Contrats de Territoire Uniques met 37 500 €. La Direction du Travail apporte 4500 €, quatre associations d’insertion mettent 7400 € et les Com’Com’   de Châteaubriant, Nozay, Derval et Blain y consacrent solidairement 13 091 €

Le service “ Mobil’ Actif” s’adresse au public rencontrant des problèmes de mobilité, aggravant ses difficultés d’insertion professionnelle et sociale en mettant à disposition des véhicules à faible coût : 12 scooters, 6 cyclos, 6 voitures et 8 vélos.

 Bénéficiaires

Il y a trois catégories de public :

– Public ultra prioritaire : personnes en grandes difficultés et ayant des ressources inférieures à 457 € par mois.

– Public prioritaire : jeune ou adulte, en précarité passagère et ayant des ressources inférieures à 900 € par mois.

– Public occasionnel : jeune ou adulte ayant des difficultés passagères et des ressources supérieures à 900 € par mois.

 Référent indispensable

En tout état de cause la personne qui veut bénéficier de Mobil’Actif devra passer par un organisme social « référent » qui examinera les ressources du demandeur et les motifs de la demande :
– démarche d’emploi
– formation
– démarche sociale ou administrative
– problème de santé
– démarche culturelle, sportive ou autre

La personne devra prouver qu’elle a bien la permission de rouler (permis ou BSR) et verser une caution. La mise à disposition se fera selon un tarif tenant compte des ressources du demandeur, et pour un temps déterminé, par périodes de 15 jours maxi. Au bout de 15 jours il y aura regroupement obligatoire pour vérifier l’état du véhicule et possibilité d’avenant pour prolongation du prêt.

Le projet est piloté par l’association « Les Eaux Vives » et plus particulièrement par « Projet-emploi » de Blain, avec son directeur Jean-Charles Hernot (ancien garagiste), son technicien Frédéric (ancien garagiste aussi) et sa secrétaire Evelyne. En partenariat, à Châteaubriant, avec l’association ACPM  .

A la demande spéciale de Jean-Charles Hernot a été fabriqué un système de repérage « GPS groupé » expérimental avec puces et gravage des scooters.•

Des procédures strictes seront respectées concernant l’hygiène et la sécurité : cagoules, assurance, initiation aux 2 roues, rencontre gendarmerie, etc. Une réflexion est menée pour la mise en place d’un fonds solidaire pour pallier le problème des cautions. Et une étude de la réglementation du Service des Mines pour accéder aux ventes des Domaines.

 1000 personnes concernées

Isolement, faiblesse des revenus : 1000 personnes sont concernées sur le territoire retenu pour « Mobil Actif ». Après le rôdage de la formule de prêts, « Les Eaux Vives » pensent à l’étape suivante : créer en 2009 un service d’aide à l’acquisition de véhicules à faible coût, et mettre en place en 2010 un garage associatif pour permettre l’entretien à faible coût.

Pour Gérard Priou (Président des Eaux Vives), il s’agit d’une bataille gagnée « contre la pauvreté et le mal-être ». Pour Jean-Luc Colin, le système proposé erst « une solution pour les citoyens captifs ». Pour Yves Daniel il s’agit de « favoriser l’emploi et une vraie vie sociale ». Pour Alain Robert cette réalisation répond à un net besoin dans une région où « 70 % des aides individuelles à l’insertion concernent la mobilité »

Le service sera opérationnel sur le territoire castelbriantais à partir du 4 février 2008

S’adresser à :


– Maison du département   : 0800 880 893
– Maison de l’emploi Châteaubriant : 02 40 28 97 34 Nozay : 02 40 28 97 34 Derval : 02 40 79 51 51 Blain : 02 40 79 99 01

 Infos

Transport pour l’insertion et l’emploi Mobil’Actif

Le service Mobil’Actif a pour mission de faciliter l’insertion professionnelle et sociale des personnes en grande difficulté économique par la mise à disposition de véhicules pour des déplacements destinés à :
– L’embauche ou l’emploi ;
– L’entrée en stage de formation ;
– La recherche d’emploi (Maison de l’Emploi, ANPE, ASSEDIC...) ;
– Les démarches administratives (fiscal, social, endettement...) ;
– La réinsertion à la vie sociale ;
– La santé (visite médicale, soins ...) ;
– Toute autre démarche facilitant l’insertion (permis, hygiène, ...) ;

Les personnes pouvant bénéficier du service de mise à disposition de véhicules sont :
– Public ultra prioritaire : en grande difficulté et ayant des ressources inférieures ou égales à 457 € par mois :
– Public prioritaire : jeune ou adulte, demandeur d’emploi ou stagiaire, vivant dans une précarité passagère ou durable ayant des ressources inférieures ou égales à 900 € par mois.
– Public occasionnel : jeune ou adulte ayant des difficultés passagères justifiant la demande et ayant des ressources supérieures à 900 € par mois, cette catégorie de personnes ne pouvant pas excéder 30% du public bénéficiaire du service.

La durée de mise à disposition des véhicules ne peut pas dépasser deux mois maximum. Une tarification adaptée en fonction du type de public et de véhicule est proposée afin de responsabiliser les bénéficiaires. Une caution est exigée à chaque mise à disposition.

Point Info Mobilité : 0 800 880 893


– Maison du département   : 0800 880 893
– Maison de l’emploi Châteaubriant : 02 40 28 97 34 Nozay : 02 40 28 97 34 Derval : 02 40 79 51 51 Blain : 02 40 79 99 01

Ecrit le 16 avril 2008

 Aide au Permis de conduire

Qui est concerné ? Les jeunes âgés de 16 à 24 ans révolus, français ou étrangers en situation de séjour régulier en France, domiciliés en Loire-Atlantique à la date de la demande et qui ont passé avec succès un examen professionnel de niveau V (CAP/BEP/BEPA et mentions complémentaires). Et à condition d’avoir un faible niveau de ressources.

Le Conseil Général de Loire-Atlantique peut accorder une aide forfaitaire de 250 ou 500 euros, selon le quotient familial.

S’adresser à la Délégation de la Solidarité, rue Gabriel Delatour à Châteaubriant
Tél 02 28 04 04 62

 Si tu veux t’y vas

La carte TIVA, lancée par la Région Pays de Loire, permet aux jeunes de voyager à 50 % sur le réseau régional et sur les trains Corail. Et même en groupe le Week-end (jusqu’à 3 accompagnants). Coût : 15 €, carte valable une année.

Se renseigner au 02 72 68 66 19