Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Elections > Présidentielles > Présidentielles : mort de la démocratie

Présidentielles : mort de la démocratie

Ecrit le 28 février 2007

 La mort annoncée de la démocratie

Le Meilleur des Mondes

La Chiraquie se meurt (A t-elle vraiment existé ?), vive le Sarkozysme ! Mais qu’est-ce donc ? Le changement nous dit-on ! Mais quel changement ? une nouvelle façon de pratiquer la politique : certainement si on observe les méthodes appliquées et le climat dans lequel il évolue.
Le Sarkozysme est-il compatible avec la Liberté et la Démocratie ?

1)La future loi sur la « prévention de la délinquance » (maintes fois remodelée par Sarkozy puis Villepin, et prévue pour être adoptée cette année), pousse notamment les éducateurs et travailleurs sociaux à dénoncer les familles ou individus « à risque », et porte donc atteinte au secret professionnel, tout en stigmatisant, et en incitant au contrôle et au fichage des mineurs en difficulté, des précaires et des populations « défavorisées ». Le volet santé mentale du projet sur la délinquance a provoqué le tollé dans la profession des psychiatres. « Dans un avis rendu public, mardi 6 février, le CCNE(Comité Consultatif National d’Ethique) s’élève avec force contre l’idée qu’il pourrait exister un lien prédictif entre les troubles du comportement d’un très jeune enfant et le développement de conduites délinquantes lors de son adolescence » (Le Monde). Le Ministre de l’Intérieur a décidé d’y renoncer le mardi 13 février 2007. Reculer pour mieux sauter ?

2)Le passeport biométrique, imposé par les Etats-Unis suite aux attentats terroristes du 11 septembre 2001 est mis en place dans l’Union Européenne ; une photo numérisée incluse permet une authentification grâce à un lecteur électronique de reconnaissance faciale.

3)La Carte Nationale d’Identité Electronique : Le ministère de l’Intérieur profite du contexte des attentats pour la proposer obligatoire et payante pour les plus de 12 ans, composée d’une puce comprenant photo d’identité, empreintes digitales et son fichier reliée directement au Ministère de l’Intérieur. Pourtant, dans le seul rapport public existant, rendu par un groupe international des Droits de l’Homme, il est précisé :
« La présence d’une carte d’identité n’est pas reconnue par les analystes comme un composant significatif ou important des stratégies anti-terrorisme. »(Oulala.net)

Devant l’opposition de diverses organismes défenseurs des libertés et droits de l’Homme, ce projet n’aboutira pas. Il est reporté à l’année 2008.

4)L’accès aux données fiscales des chômeurs : Depuis le 24 décembre dernier, les agents du Ministère du Travail pourront désormais les consulter en cas de « présomption » de fraude.

On fait ainsi entrer peu à peu dans la tête des gens l’idée que : chômeur = profiteur = fraudeur !
5) Mise en péril de l’intimité des données de santé : à travers la réforme sur l’Assurance Maladie Obligatoire mis en place par le Ministre X. Bertrand

6) Affaiblissement de la Justice au profit de la Police

7) le climat de pensée unique qui règne dans les médias qui sont pour la plupart acquis à Sarkozy, n’est pas fait pour rassurer.

8)extension de la vidéosurveillance, la cybersurveillance des internautes, et l’accès des policiers aux fichiers administratifs (sans l’aval d’un juge), dans le cadre des lois anti-terroristes ; une note interne circule dans les services de la Police pour stimuler par des primes les plus « méritants »(primes allant jusqu’à 600 € par an),
et puis aussi par la loi sur la délation (oh, pardon, peut-être doit-on dire dénonciation positive, c’est plus politiquement correct..)

9) Une affaire qui pose là encore quelques problèmes d’éthique ... En septembre 2005, la CNIL (Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés), est saisie par une centaine d’internautes ayant reçu (sans l’avoir demandé) des courriers électroniques provenant de l’UMP (voir au lien internet , les détails de l’affaire !)
http://www.cnil.fr/index.php?id=1991&news[uid]=340&cHash=
01850bd116

10) Sans compter le mensonge (sur les circonstances de la mort des enfants) lors des émeutes de novembre 2005, le climat de peur qu’il tente d’installer par la provocation et les rafles... et son idéologie proche des Etats-Unis, du choc des civilisations...

Voici donc Le Meilleur des Mondes ....selon Sarkozy ... mais sans doute n’est-ce que la partie immergée de l’iceberg...

 Vers le bipartisme...

M. Robert Del Picchia, sénateur UMP proche du Ministre de l’Intérieur a participé à divers projets de loi visant la liberté des peuples. Lorsque la Commission Européenne tente de limiter le projet de fichier Schengen :
– en réduisant le nombre de personnes habilitées à consulter, les informations,
– en limitant le fichage des sans-papiers, aux seules personnes présentant un danger pour l’ordre et la sécurité.
M. Del Picchia trouve cela trop réducteur, et conteste le droit à la vie privée

M. Del Picchia est aussi promoteur du vote par internet : « pour lutter contre une abstention grandissante ». D’ailleurs, depuis 2004, les élections des délégués du personnel et des Comités d ‘Entreprise peuvent se faire par Internet. La désignation de Sarkozy, en janvier 2007, par l’UMP s’est aussi opérée ainsi.

Pour promouvoir le modèle politique américain du bipartisme, M. Del Picchiail vient de proposer le projet de loi organique n°47 réformant les modalités d’accès des candidats aux Premier Tour de l’élection Présidentielle. Il propose :

– de relever le plafond de 500 signatures de maires à 1000, (il est déjà très dur pour nombre de candidats d’obtenir leurs parrainages ....)
– d’obliger le parrainage des maires sous peine d‘amendes
- de publier seulement les signatures obtenues par le candidat élu, sur le site Internet du Conseil Constitu-tionnel

Argumentaire

« Sous M. Giscard d’Estaing, le nombre de parrainages est passé de 100 à 500 signatures pour limiter le nombre de candidats à la candidature.
« Le filtre ne semble plus opérant : 16 candidats ont pu réunir les 500 signatures en 2002. (...) Le relèvement du seuil de parrainages permettra une sélection plus efficace des candidats incarnant un courant politique national avec une véritable assise dans l’électorat. » dit-il. Voir le projet de loi ici : http://www.senat.fr/leg/ppl05-472.html

On sait bien que le parrainage des élus pose un problème : beaucoup ont peur des pressions à cause de la publicité des signatures et des pressions possibles sur les subventions à obtenir ensuite pour leur commune...

Sans compter....les directives reçues des deux grands partis pour ne pas accorder de signatures à un petit candidat en 2007.

Mais si l’on suit les propositions de M. Del Picchia, on verra disparaître nombre de petits partis politiques et de petites voix alternatives...

Dans son pacte présidentiel, Ségolène Royal propose la proportionnelle aux législatives (entre 78 et 120 sièges sur 577 pourraient être accessibles à d’autres représentants...) . Toutes les partis, sauf l’UMP, veulent une dose de proportionnelle (selon Le Monde du 14.02.07)

Selon le Petit Larousse : la démocratie c’est : « un régime politique dans lequel le peuple exerce sa souveraineté lui-même, sans l’intermédiaire d’un organe représentatif (démocratie directe) ou par représentants interposés (démocratie représentative) ». Si la proposition Bel Picchia passe, alors adieu Démocratie Représentative ! Bonjour Bipartisme ! Et peut-être prochainement : bonjour le bonapartisme.

Alors soyons vigilants, la Démocratie, la Liberté, l’Egalité et la Fraternité sont des notions précaires dont chacun de nous est le gardien...

Marie Pierre Monnier