Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Elections > Présidentielles > Présidentielles 2e tour : La Mée ... sarkotryste

Présidentielles 2e tour : La Mée ... sarkotryste

Ecrit le 6 mai 2007

Résultats du premier tour de 2007

 115 voix d’écart à Châteaubriant

On ne comprend pas et on a tout lieu de se désoler du score de Nicolas Sarkozy. Etant donné la forte participation électorale, ce score est incontestable. Il est cependant regrettable.

On ne comprend pas ce résultat national, qui ne correspond pas à la réalité locale. Cela fait longtemps que Châteaubriant vote plus à droite que la moyenne nationale.

Mais quelque chose a bougé au 1er tour :

ScreenShot092

Le total gauche+extrême gauche+ écologistes est devenu plus important qu’en moyenne nationale.

Cela s’est nettement confirmé au second tour, le 6 mai 2007 puisqu’il n’y a plus que 155 voix d’écart

S.Royal	        3501 voix
N.Sarkozy	3656 voix

– Votants : quasiment la même chose
– Blancs ou nuls : plus importants au deuxième tour
– Exprimés : 118 de moins au deuxième tour
– La Gauche a gagné 730 voix entre les deux tours
– La Droite n’a qagné que 578 voix entre les deux tours.

On peut donc penser que le ralliement servile du DépIté Ducoin, à Sarkozy, a été mis en échec.

A noter aussi :
– le bon score à gauche dans les deux quartiers où il y a le plus de HLM
55,3 % à Claude Monet
53,7 % à René Guy Cadou
– la quasi égalité gauche-droite dans les quartiers Mairie et Béré
– En revanche dans les deux quarters les plus « vieux » , Marcel Viaud et Terrasses, la Droite reste très majoritaire (55,8 % et 58 %).

Pays de Châteaubr

La très faible différence dans la ville de Châteaubriant peut donner des espoirs à la Gauche....pour des échéances futures.

Sur le Pays de Châteaubriant  , Ségolène Royal est en tête dans 11 communes sur 33, mais, dans certaines autres communes la différence est minime (deux voix d’écart à St Vincent des Landes !)

 Et maintenant, que faire ?

Un lecteur propose : « assister au spectacle donné par les gagnants, et essayer d’en rire ».

« Rire d’observer la course aux postes, la longue liste des auto-appelés voyant avec rage passer devant elle une troupe d’élus aussi maigre qu’enflée de contentement. Imaginer Douste-Blazy repartir avec le sous-secrétariat au Vide Intellectuel, Sevran avec celui de la Jeunesse et Séguéla avec un paquet d’affiches et un seau de colle. »

« Rire d’imaginer tous ces geais ayant enfin obtenu leurs plumes de paon, devenir la domesticité (de rang supérieur, quand même, hein !) de Nicolas 1er et être traités comme tels : j’exploite, j’engueule et je jette ! (Mais comme c’est glorieux et bien payé...) »

«  Mais on ne rira pas des pauvres , des gens fragiles qui ont voté Sarkozy. Ils vont avoir cinq ans au moins pour comprendre leur douleur d’avoir élu le maire de la ville la plus riche et la plus égoïste de France »

 Et nous ? « Et nous, les sans-grade, les grognards voués au pire... »

« Pas question de descendre dans la rue. Ce « romantisme » serait inefficace et surtout contre-productif : à droite certains n’attendent que ça pour désirer une belle et bonne répression qui briserait pour longtemps tout refus de la soumission ».

« Mais résister et dénoncer . Résister comme les parents qui abritent des enfants immigrés pourchassés. Dénoncer les atteintes aux libertés, les manipulations des médias soumis au grand patronat, les entraves au travail des juges »

ET SURTOUT, CONSTRUIRE
ET RECONSTRUIRE A LA BASE,
dans les villages, les quartiers, les rues, les cages d’escalier. Se parler, s’entraider, se soutenir....

La victoire de Sarkozy est une bonne nouvelle pour Neuilly (oà Sarkozy a emporté 86,81 % des voix) et une mauvaise nouvelle pour Clichy.

C’est une bonne nouvelle pour le capital financier, pour le Medef, pour le Cac 40, pour les groupes Bouygues, Lagardère, Dassault, Rothschild, pour les multinationales qui contrôlent les grands médias audiovisuels, les armes et la finance.

C’est le pire pouvoir contre les droits sociaux depuis Pétain.

C’est une mauvaise nouvelle pour les 22 millions de salariés ayant un emploi et pour les chômeurs, les retraités, les précaires, qui seront visés par les attaques annoncées contre leurs droits au travail, contre le Smic, contre le droit syndical, contre la réduction de la durée du travail, contre le droit de grève, contre le droit à la santé gratuite, contre la laïcité et les services publics... Nous en reparlerons.

ScreenShot095

Ecrit le 6 mai 2007

 Lettre à monprésidentadoré

Mon cher Nicolas

France s’est donnée à Sar
Dessin de Eliby 06 23 789 305

Comme tu le sais, nous avons toujours été derrière toi. Dès 1968, La Mée Sarkozyste a fustigé les valeurs défendues par les syndicalistes, gauchistes et autres crypto-communistes qui ont dévoyé notre belle jeunesse et fait de la France un repaire de fainéants et glandus rêvant uniquement de vacances et de maisons secondaires.

Par exemple, nous avons toujours dénoncé le laxisme à l’école qui a produit des sous-dégénérés qui passent leur temps devant TF1, chaîne de télé qui confond culture et abrutissement. Heuh, excuse-moi Nicolas, tu avais bien compris je le pense que je parle là de France 2 et France 3 aussi. N’oublie pas au passage de faire une bise à Martin de ma part.

Désormais, il faut rétablir l’autorité à l’école. Nous proposons par exemple que tous les matins dans toutes les écoles, l’appel se fasse sous le drapeau en chantant notre bel hymne national. L’enfant qui chantera le plus fort sera médaillé chaque mois en présence du directeur et du préfet. Les déplacements de jeunes dans les écoles devront toujours se faire au pas et par deux. Les instituteurs et professeurs qui refuseraient pourront être dénoncés directement sur le site monprésidentadoré.fr

Nous pensons même qu’il faudra surveiller les enfants dès le berceau pour prédire et prévenir toute déviance délinquantesque. Les mères qui renâcleraient seront signalées sur le site monprésidentadoré.fr.

Nous donnerons le sens du commerce aux enfants le plus rapidement possible. La vente d’objets ou de produits alimentaires sera obligatoire dès le collège. Le collégien qui aura le mieux vendu dans l’année sera prioritaire au lycée pour l’obtention d’une bourse afin d’accéder aux meilleures écoles.

Nous avons toujours défendu la valeur travail et le travailler plus pour gagner plus. D’ailleurs cher lecteur UMPiste, La Mée Sarkozyste sera plus chère à partir de la semaine prochaine afin que le rédac chef s’achète son nouveau 4x4 dernier cri.

Bien sûr en échange, nous travaillerons plus, nous ferons 32 pages dont 31 à ta gloire cher Nicolas, car tu le vaux bien. Les lecteurs qui refuseraient d’acheter le journal pourront être dénoncés directement sur le site monprésidentadoré.fr

Tous les salariés qui souhaitent travailler plus pour gagner plus peuvent dès aujourd’hui demander un rendez-vous à leur patron pour le lui signifier.
Les patrons qui refuseraient pourront être dénoncés directement sur le site monprésidentadoré.fr

Localement, nous ferons tout pour que tes représentants réussissent dans leur précieuse mission : accomplir ton programme. Je m’engage personnellement à rencontrer Michel et Alain, les 2 siamois, euh pardon les jumeaux H. pour les aider dans cette tâche en promouvant les mesures urgentes dès la semaine prochaine.

Nous sommes déjà prêts à cracher sur les syndicats qui ne voudraient pas signer le texte (déjà écrit) sur le service minimum dans les services publics, et qui oseraient s’élever contre la modification du Code du Travail. Nous souhaitons, chez Nicolas, que tu mettes rapidement au pas ces braillards revendicatifs.

Nous sommes prêts à demander la fermeture des CCAS   et DGAS qui accordent de l’aide à ces fainéants de SDF, RMIstes et autres SMICards à qui il va être imposé l’obligation d’effectuer des travaux d’intérêt général. Les maires qui refuseraient pourront être dénoncés directement sur le site monprésidentadoré.fr

En particulier nous ferons de notre mieux pour obliger les sans-travail à construire la future école de musique, juste pour recevoir leur allocation (pas pour un salaire, faut pas déconner tout de même)

Mon cher Nicolas, je sais que tu verras d’un bon oeil l’ouverture de tous les magasins le dimanche. Ne t’inquiète pas, ton copain Alain nous y a déjà habitués. Les commerçants qui refuseraient pourront être dénoncés directement sur le site monprésidentadoré.fr

Pour toute autre aide que nous pourrions t’apporter, n’hésite surtout pas à nous contacter quand tu le veux.

Et surtout, vive la France, vive la République, vive Sarkozy ...
et continuons le combat car monprésidentadoré va nous en faire chier pendant au moins 5 ans,
bordel !!!

	                    Le rédacteur en chef
	                    de La Mée Sarkotryste
                       A Sarkobriant, le 1er Sarkozial an I
Sixième circonscrip
Loire-Atlant
-2e_tour_2007-fr

Champion du pousser de coude

Comme nous vous l’annoncions avec joie, nous avons retrouvé le Dépité Ducoin. Après avoir trébuché, dans sa course au secours de la Victoire, il est tombé dans les bras de « Nicolas » qui a accueilli avec reconnaissance le premier Député Bayrou-iste abandonnant le navire resté en rade.

Mais ce ralliement précipi-pité n’était sans doute pas suffisant pour se faire pardonner. C’est pourquoi on a vu le Dépi-pité Ducoin à Montpellier le 3 mai, tout près du Dieu-Sarko et tout contre Mme Chirac.

Plus près de toi, mon dieu ...

Mais pourquoi faut-il qu’un raviart se présente contre lui ? Horreur !


Ecriot le 6 mai 2007

 Ma France a véleu

J’vous l’aveu pas dit mais j’ai une vache que j’ai appeuleu « Ma France »et qu’euteu plhein-ne depé un moment et tout prêt du vélage. Un vélage, autefaïye, c’éteu un granw éveunement attendu par toute la famille et même les vaïzins : ça sera-t-y hein-ne bode ou un bodet ? ça va renouveuleu le cheptel, assureu un peu plus de sous. ?

Ces deurnières seumhein-nes, on s’inquieuteu et on se poseu ben des queustions : si c’est une génisse sera-t-elle belle et ben solide ? si c’est un bodet, sera-t-y gros et ben fait ou petit et meuchanw ? Comme tout le monde j’alleu vaire ma vache en train de se preupareu : j’imagineu, je reuveu, je sondeu pour savaïye ce qui alleu venir.
Maïye, j’espéreu hein-ne nouvauteu, hein-ne jolie béte qui rempiacereu « Ma France » en train de vieuzir, redonnereu de la couleur, de la jeunesse.

Ma fomh-me est penseu à un viauw qui rapportereu des sous bentout. On aveu des deubats animeux :
– J’te dis que « Ma France » en peut pu...y faut sauveu l’avenir !
– Mais si y reste pu de sous, avéc kaïye on va passeut l’hiver ?
– Ma pauv’ fomh-me, tu vaïye pas pu lheingne que le bout de ton nez ! vaut mieux êtes ben ensemble sur le paille avec un grand courage que penseu qu’à l’argent.
– Tu t’occupes ben pu de ta vache que du vote à la preusidentielle du 6 Mai peurchain !
– Ah nom de diou ! c’est vraïye qu’on seut encore pas si ça sera la belle Ségo ou le sacré p’tit bodet de Sarko que la France va accoucheu, dimanche ?

Eh ben, c’est le vilain petit bodet qu’est arriveu, ce dimanche, dans mon taïye aussi ben que dans les champs eulyséens et j’ai pleureu sur « Ma France » toute vieulle !

                          Le Herveu Deulouard de Conq’reu 

 

 Les dessins du lendemain

Les dessins d’après l’élec

 Pacifiques mais agressés par les flocs, à Paris

Voir Rue89


Ecrit le 16 mai 2007

 Déclaration de Pascal Bioret

(communiqué)

L’élection présidentielle du 6 mai 2007 restera un grand moment de démocratie par sa très forte participation.

C’est Nicolas Sarkozy qui a été élu Président de la République. Il a pu obtenir ce résultat par un rassemblement de toutes les droites : de l’extrême droite jusqu’au centre droit. Il a pu aussi parvenir à ses fins parce qu’il a multiplié les promesses, alors même qu’il était le candidat de la majorité sortante depuis 2002 et qu’il a donc réussi, il faut bien le dire, une opération de mystification qui se révélera dangereuse pour le pays.

Pascal Bi

Néanmoins, il est le nouveau Président de la République. Et nous devons faire en sorte, aujourd’hui, dans le respect du suffrage, de partager le pouvoir, de permettre que la force qui représente aujourd’hui la gauche, et au-delà de la gauche, les valeurs de la République, puisse faire prévaloir l’équilibre et préparer l’avenir.

Je veux remercier Ségolène Royal (...) Je veux remercier l’ensemble des concitoyens qui ont porté leurs suffrages sur Ségolène Royal. Je sais aujourd’hui ce qu’est la force de ce vote, même s’il n’a pas pu être majoritaire au niveau national. Je sais ce qu’il contient de perspectives d’avenir. Je sais ce qu’il constitue d’élan et de rebond pour les élections législatives qui arrivent.

Les élections législatives seront pour vous le moyen d’éviter de concentrer les pouvoirs sur un seul parti, il faudra un parti socialiste fort pour avoir un contre pouvoir et vous pouvez compter sur mon expérience de syndicaliste pour éviter la concentration des pouvoirs.

La 6e circonscription a besoin d’un député clair dans son engagement politique et dans ses idées qui ne soit pas guidé par une soif de pouvoir,

c’est pour cela que je suis contre le cumul des mandats .

Pour moi l’élection est un contrat avec les citoyens et ne doit pas devenir un métier

et dans cet esprit le renouvellement de mon mandat ne sera possible qu’une fois pour favoriser l’émergence d’idées nouvelles et de nouvelles personnalités.

Pascal BIORET, Candidat du parti socialiste aux élections législatives
6e circonscription de Loire Atlantique

Ecrit le 16 mai 2007

 La mémoire courte

Le maire de Châteaubriant a déclaré, le 6 mai 2007 au soir, que le résultat des élections présidentielles était « pas bon pour la France mais c’est un score jamais égalé pour un Président au second tour à Châteaubriant » (cf Ouest-France du 8 mai 2007). Il n’est pas au courant ? Ou il souffre de précoces troubles de mémoire ?

– 1974 Giscard : 64.33 %
– 1981 Mitterrand : 51.74 %
– 1988 Mitterrand : 54.01 %
– 1995 Chirac : 52.64 %
– 2002
– 2007 Sarkozy : 51.08 %

Ainsi, Nicolas Sarkozy enregistre le plus faible score jamais obtenu par un candidat vainqueur du second tour de l’élection présidentielle à Châteaubriant depuis 33 ans. (Je ne compte pas 2002 qui est une situation particulière). Le maire et délégué UMP de la ville connaît bien mal la géographie politique de son territoire et s’inquiète probablement de voir la gauche reprendre de la vigueur. D.Catala

 

 Sainte Trouille et Sainte Colère

Voici l’analyse deLa Chronique du Roué : "Comme à chaque scrutin - et ceci valait autant quand les Huguenots triomphaient - il y avait toujours deux blocs irréductibles : les Papistes et les Huguenots, entourés de leurs apparentés turbulents.

Et puis, il y avait le troupeau des veaux, transhumant au gré de leurs saintes patronnes : Sainte Trouille et Sainte Colère.

Quand Sainte Trouille prenait le dessus, ils votaient papiste ; quand c’était Sainte Colère, ils votaient huguenot.

Cette fois-ci, comme en 2002, Sainte trouille avait remporté la partie, parfaitement mise en scène par le Fourbe qui en jouait en virtuose.

Dans quelques mois, la colère reprendrait le dessus, comme en 2004, 2005 ou 2006, le troupeau changerait de camp et le Fourbe serait à son tour le dos au mur comme un vulgaire Raffarin, pour reculer l’inéluctable échéance".

Comment Sarkozy a conquis les classes populaires