Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Pays (international) > Bretagne et Corse > Jean Barbelivien

Jean Barbelivien

Ecrit le 10 décembre 2008

 Bon élève, mais forte tête

« Bon élève mais forte tête » : c’est ce qu’écrivaient ses enseignants au Prytanée militaire de La Flèche. Jean Barbelivien, né en 1915, est décédé le 30 novembre 2008. Il a eu la chance de se voir « partir » et de pouvoir le faire en toute sérénité, accompagné des siens.

Bon élève mais forte tête : c’était un homme de conviction, qui s’est fait apprécier par la qualité de son travail, sans pour autant renier son attachement aux idées de gauche.

 Accordéon diatonique

JPEG - 114.7 ko
e maître (Jean Barbelivien) et l’élève (Patrick Bardoul) à l’accordéon diaton

Dans le Pays de Châteaubriant   il était très connu pour son action au service de la musique bretonne et notamment de l’accordéon diatonique. Yves Billard a rappelé son parcours :

« Jean Barbelivien a commencé à jouer à l’âge de 9 ans sur l’accordéon « Dedenis » de son père. Avec celui-ci, en 1944, il fera danser la population d’Erbray le jour de la Libération.

En 1961, à l’époque où le Docteur Tricoire fonde le Cercle Celtique et entreprend une enquête approfondie sur les danses du Pays de la Mée, Jean est sollicité en tant qu’accordéoniste. Il participe activement à ces journées de collectage, disant « Je joue avec plaisir pour réveiller la mémoire des Anciens ». Il assurera musicalement la renommée du Cercle Celtique dans de nombreuses fêtes folkloriques en Bretagne et à l’étranger.

Il fut secrétaire de mairie à Châteaubriant puis, en 1973, muté à la mairie de Massy, il est contacté par l’Amicale des Bretons de cette ville pour assurer pendant 10 ans les activités de danse de cette Amicale.

En retraite à Erbray, à partir de 1985, il préside aux destinées de l’Amicale Erbréenne des Retraités et, sous son impulsion et celle de Colette, son épouse, ainsi que d’Odile Jannault, les Retraités d’Erbray et de St Julien de Vouvantes se remettent à la pratique des danses anciennes. Jean assure l’apprentissage des danses, des spectacles et des fêtes locales avec le groupe de « La Polka de la Brutz » créé en 1988.

JPEG - 61.8 ko
Barbelivien

C’est également en 1988 qu’il recevra la consécration de son art avec la Bogue d’Or gagnée au concours d’accordéon à la Bogue de Redon.

En 1990, il participe avec les enfants du Cercle Celtique à la sortie d’un livret-cassette sur les danses et chants du Pays de la Mée. En 1991, il produit un livret-cassette sur les airs à danser du Pays de Châteaubriant   avec Dastum 44 (1). En 1997 sortira une vidéo des « 33 Danses du Pays de la Mée », tout le répertoire de Jean joué par son élève Patrick Bardoul…. La boucle est bouclée, la transmission est réalisée.

Jean restera dans nos cœurs comme le témoin des traditions que l’on transmet de génération en génération….. avec simplicité et avec beaucoup d’amitié et de gentillesse

Tous ses amis danseurs, tous ceux qu’il a côtoyés dans ce parcours de musicien lui rendent un vibrant hommage. Au revoir Jean, la Bretagne et le Pays de la Mée, si chers à ton cœur, ne t’oublieront pas. »

(1) Voir le site de Dastum : http://www.musiques-bretagne.com/catalog/index.php ?