Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Intercommunalité et diverses communes > CCRN - Com Com de Nozay > CCRN - 2005 - 2008 > CCRN - Com’Com’ de Nozay - Janvier 2008

CCRN - Com’Com’ de Nozay - Janvier 2008

Ecrit le 6 février 2008

 Nozay : vers une écocyclerie

Lors de la réunion de la Com’Com’   de la région de Nozay, le 23 janvier 2008, Loïc Chauvin, responsable de la commission environnement, a expliqué que, dans une optique de préservation de l’environnement par la réduction des - tonnages à enfouir et dans un cadre d’entraide sociale, le SMCNA (Syndicat Mixte Centre Nord Atlantique) a engagé avec l’association Trocantons une étude relative à l’implantation d’une écocyclerie sur le territoire du SMCNA.

Il s’agit d’une alternative à l’enfouissement et à l’incinération des déchets « tout venant ».

à Trocan

 L’écocyclerie s’organise autour de 5 activités :

– 1) La collecte des encombrants (collecte sur déchetteries, collecte à domicile, apport volontaire à la structure)
– 2) Le tri et la valorisation (réemploi, réparation, valorisation matière après déconstruction)
– 3) Revente des objets dans une boutique solidaire (pour un accès à des biens de consommation courante à moindre coût)
– 4) Action solidaire (aide matérielle d’urgence localement, conditionnement humanitaire…)
– 5) Sensibilisation des citoyens

D’un point de vue économique, l’écocyclerie participe à la réduction des coûts de traitement des déchets ultimes tout en créant de l’activité et des emplois. A ce titre, elle relève de l’économie solidaire car elle œuvre pour l’insertion de personnes durablement exclues du marché du travail en leur offrant un emploi.

Une écocyclerie existe sur le nord de l’arrondissement de Redon avec 2 personnes en CDI et 9 ouvriers en insertion. On estime que 28 % des encombrants enfouis pourraient être valorisés (récupération des matières) au lieu d’être mis en décharge.

Trois scénarios ont été imaginés par TROCANTONS pour le développement de cette structure sur le territoire :

une écocyclerie centrale pour desservir l’ensemble de la population à partir de la dynamique d’une association locale oeuvrant dans l’insertion sur un secteur central sur le territoire du SMCNA.

2. Trois écocycleries liées aux territoires de projets (Nozay, Blain, Erdre et Gesvres, etc)
3. Un réseau d’acteurs complémentaires, comprenant 2 écocycleries situées aux deux extrémités du territoire : Treffieux et Savenay.

Chacun de ces projets implique la mise en place d’un réseau de dépôts et boutiques solidaires répartis sur les territoires et le développement de centres d’éducation à l’environnement.

L’installation de l’écocyclerie suppose que la collectivité mette à disposition les bâtiments nécessaires au fonctionnement de la structure (prêt de bâtiments existants, à acheter ou à construire) : un local atelier de 4 000 à 5 000 m2 en surface couverte et autant en extérieur, et, pour la boutique solidaire, une surface comprise entre 400 et 1000 m2.

Afin d’avancer sur le projet, le SMCNA a besoin que les collectivités donnent leur aval à l’installation de Trocantons sur le territoire. La Com’Com’   de Nozay, dans sa séance du 23 janvier 2008, a donné un accord de principe mais sans prendre d’engagement financier.
12 rue Hillereau à Nozay

12 rue Hillereau à N
12 rue Hillereau à N

 Aire et Mobil’Actif

Au cours de la même séance la Com’ Com’ a demandé à la commune de Nozay d’acquérir une propriété située 12 bd Hillereau, pour 222 000 € afin d’y loger le chantier d’insertion Aire, et le service (Mobil’Actif->2064].

D’une contenance de 4427 m2, ce bien comporte une maison d’habitation d’une surface de 60 m2 et plusieurs dépendances annexes et pourrait répondre aux besoins fonciers des deux associations.