Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Conseil Général, Conseil Régional > Conseil Départemental > Conseil Général : Crise des banlieues

Conseil Général 2005

Conseil Général : Crise des banlieues

- -

Ecrit le 23 novembre 2005

  Crise des banlieues : le Conseil Général dans l’action

Après les violences dans les quartiers, (novembre 2005) les acteurs publics doivent apporter des réponses nouvelles aux habitants. Le Conseil Général de Loire-Atlantique, qui est fortement présent dans les quartiers, à travers ses services, ses travailleurs sociaux et ses collèges, va amplifier son action.

Dans un communiqué, il déclare : « les quartiers des agglomérations françaises sont les premiers exposés aux effets de la mauvaise conjoncture économique et des réformes libérales appliquées par la Droite depuis 2002 : la crise économique et sociale y frappe plus fort qu’ailleurs, le rétrécissement organisé des débouchés d’insertion, la suppression des emplois-jeunes et de la police de proximité y ont eu des conséquences ravageuses, et c’est bien tardivement que le Gouvernement a pris conscience de ses négligences. ».

Le Conseil Général note que, en Loire-Atlantique, la situation sociale poursuit sa dégradation malgré une amorce de la diminution du chômage.

–  le nombre de bénéficiaires du RMI s’est encore accru de 2,7 % entre septembre 2004 et septembre 2005 après une année noire en 2004 (17 000 bénéficiaires à ce jour)
–  après une diminution de 40 % du nombre de postes en CES en 2004 et un arrêt définitif en 2005, l’offre d’insertion s’est considérablement rétrécie pour les bénéficiaires du RMI

Les élus du Conseil Général de Loire-Atlantique ont annoncé, le 18 novembre, « un renforcement de l’action départementale dans plusieurs secteurs » notamment à Nantes et St Nazaire. Par exemple :

·- Rénovation urbaine, Déploiement de l’animation sportive en milieu urbain
·- et création de 150 postes d’intégration dans les services départementaux pour des jeunes sans qualification, notamment issus des quartiers prioritaires de la politique de la ville.

Il s’agit de 150 « Pacte junior », mesure nationale qui permet l’accès à la fonction publique terri-toriale des jeunes sans qualification, notamment ceux issus des quartiers prioritaires de la politique de la ville.

ILe Conseil général a la volonté d’utiliser ce dispositif au sein de ses services (équipement, collèges) pour offrir de réelles opportunités d’emplois stables pour des jeunes souvent durablement exclus du marché du travail en raison de leurs origines ethniques ou géographiques, de leur absence d’expérience et de qualification.

Tremplins

Le Conseil Général se propose d’accompagner le développement des emplois tremplins créés par le Conseil Régional à hauteur de 100 postes, pour des structures qui emploieront des bénéficiaires du RMI.

En effet, un nombre significatif de bénéficiaires du RMI dispose de capacités ou de diplômes susceptibles d’être mobilisés.

Leur sortie du dispositif RMI passe souvent par une première expérience positive : les emplois tremplins offrent, à cet égard, une véritable opportunité de réussir.
Accompagnement

Le Conseil Général met en place un dispositif qualifiant pour la formation des personnes en contrat CI-RMA. Une première expérience est conduite ac-tuellement par le Groupement d’em-ployeurs pour l’insertion par la qualification du bâtiment, travaux publics (BTP) pour 15 bénéficiaires du RMI.

En ce qui concerne les « Contrats d’Avenir » créés par la Loi de Cohésion Sociale, le Conseil général a décidé de développer
–  650 postes au sein des chantiers d’insertion et des associations.
–  500 postes dans les organismes qui relèvent de ses domaines de compétences, collèges (environ 100 contrats) et établissements médico-sociaux (environ 400 contrats).

Animation sportive

Le Conseil Général a développé en trente ans une démarche pionnière en matière de développement des pratiques sportives
Mais cette démarche a longtemps été limité aux communes de moins de 10 000 habitants. Elle s’est élargie en 2002 en direction des communes de Nantes Métropole et de la CARENE.

Le Conseil Général va créer deux postes supplémentaires d’éducateurs territoriaux des activités physiques et sportives pour faire fonction de « consultants de clubs » sur les territoires de Nantes Métropole et de St Nazaire.

Baisse des subventions aux associations

Le Conseil Général s’inquiète : les mesures annoncées par le ministre de la jeunesse et des sports, quant aux financements 2005 et à venir, des associations de jeunesse et d’éducation populaire, au niveau départemental comme sur l’ensemble du territoire, menacent gravement leurs activités.

A titre d’exemple, certaines associations telles que les CEMEA, le CNAJEP, La Ligue de l’enseignement, ont vu leurs subventions 2005 versées par le Ministère de la jeunesse, des sports et de la vie associative, amputées respectivement de 48 %, 53 % et 68 %.

Bon nombre d’entre elles sont d’ores et déjà en difficulté et pourraient à terme disparaître.

Le Conseil Général réaffirme que les activités des associations de jeunesse et d’éducation populaire contribuent au lien social et à la construction d’une société plus solidaire et démocratique dans le département de Loire-Atlantique..
- S’inquiète des conséquences des baisses de subventions annoncées, sur l’emploi et sur les activités des associations.
– S’associe à leur interpellation des pouvoirs publics lorsqu’elles revendiquent le maintien des aides financières pour poursuivre leurs missions d’intérêt général.


Ecrit le 11 janvier 2005

 Commission Permanente de novembre 2005

Le Conseil Général dans sa séance du 3 novembre 2005 a annulé l’aide de 300 000 € accordée le 18 février 2002 sous forme d’avance remboursable à la société de crédit-bail SLIBAIL IMMOBILIER pour le compte de l’entreprise UNIT ESPACE SANITAIRE

Il a accordé des subventions :
- 28 000 € à la commune de Nort sur Erdre pour la rénovation de son camping municipal
– 27 000 € à la commune de Marsac sur Don pour la rénovation de l’auberge de la Roche

Noyal-sur-Brutz : 154 502 € pour l’aménagement du bourg

Rougé : 22 892 € pour la réhabilitation de sa salle omnisports.

4000 € à Radio-Château à Soudan dans le cadre du Fonds de Soutien Radiophonique.

 Eau

Lors du budget primitif 2005, le Conseil Général a ouvert un crédit pour aider à la création de forages particuliers, pour les habitations non raccordables au réseau d’eau collectif.. Et puis il s’est aperçu que cette aide pouvait favoriser « le mitage » en zone rurale. Il a donc décidé de modifier le dispositif pour le réorienter vers des investissements obligatoirement destinés à l’alimentation humaine, et en général à l’exclusion des maisons neuves. La dépense subventionnable peut bénéficier de 30 % de subventions, voire de 50 % pour des demandeurs de faibles revenus.

 Création d’emploi

L’ADIE (association pour le Droit à l’Initiative   Economique), soutient les créateurs d’entreprise en situation difficile (RMIstes, chômeurs de longue durée) et qui, habituellement, n’ont pas accès aux crédits bancaires. Le Conseil Général apporte alors une aide1500 € supplé-mentaire. Une personne de Châ-teaubriant, qui s’installe en maçonnerie-carrelage, a pu ainsi être aidée.

 SOS Femmes  

L’association SOS Femmes  , Châteaubriant, dont les actions s’inscrivent dans une perspective de prévention éducative et parentale, a tourné longtemps sur des bénévoles. Un renouvellement inévitable a conduit au remplacement de femmes âgées par des jeunes femmes, actives et mères de famille, donc moins disponibles. L’association a donc décidé d’employer deux salariées à mi-temps (infirmière et psychologue). Une subvention de 6000 € a déjà été accordée en mai 2005. Une autre subvention, 10 000 €, a été accordée le 3 novembre 2005.

Pendant les 7 premiers mois de 2005, l’association a répondu à 398 appels téléphoniques et assuré 418 nuitées de femmes et 519 nuitées d’enfants.

Commission Permanente de décembre 2005

Le Conseil Général accorde une aide aux personnes handicapées qui ont besoin de matériel. C’est ainsi qu’une personne de Mouais a été aidée pour 478 € pour l’achat d’un fauteuil releveur et d’une chaise skate, qu’une personne de Nozay a été aidée pour l’achat d’un monte-trottoir, et qu’une personne du Grand Auverné a été aidée pour l’aménagement d’un véhicule.

 Hôpital de Nozay

Le projet de reconstruction de la partie « soins de longue durée » avance. Il porte sur 36 lits répartis en deux unités qui comprendront, chacune, 18 lits, un séjour-salle à manger avec coin-cuisine, un salon et un espace extérieur sécurisé. Le coût de l’opération est estimé à 3 338 000 € TTC, bien supérieur à la dépense autorisée. Le Conseil Général accepte cependant le dépassement de la dépense et verse 173 189 € à l’Hôpital de Nozay pour ses investissements.

Le prix de journée, actuellement, est de 45,70 € à Nozay (moyenne dépar-tementale : 44,26 €). Il pourrait passer à 57,72 €. Compte-tenu du nombre de personnes bénéficiant de l’aide sociale départementale, cette reconstruction pourrait générer une dépense supplémentaire, pour le Conseil Général, de 48 260 €.

 Insertion

Dans le cadre du Programme Dépar-temental d’Insertion, le Conseil Général soutient les Associations Intermédiaires, avec une aide à l’encadrement des RMIstes et des jeunes en difficulté accueillis dans les chantiers d’insertion. Sont ainsi aidées :
– ACPM   à Châteaubriant
– Ancre à Nort sur Erdre
– Atre à Blain
– Aire à Blain
– Espoir à Nozay
– Villages et Patrimoine à Teillay

 COLA

Les COLA (Contrats d’Objectifs Locaux d’Animation) font de l’animation sociale de Proximité. Dans ce cadre le Conseil Général soutient :
– Anim’ à Sion (Sion-les-Mines)
– Le Centre de Loisirs de Saffré
– L’AFR d’Abbaretz

 JCE

Pour son action d’animation dans le cadre de la Journée de l’Enfant, la Jeune Chambre Economique de Châteaubriant a engagé une dépense de 1140 €. Elle a obtenu le soutien de partenaires économiques (commerces, banque) pour 640 €. Le Conseil Général apporte le complément soit 500 €. La municipalité de Châteaubriant n’a pas souhaité participer.

 Ville Vie Vacances

Une première répartition de crédits départementaux a eu lieu le 7 juillet 2005. La deuxième répartition concerne notamment
– L’association Rencontres   de Châteaubriant
– Les Potes des 7 lieux de Derval
– La Mano de Nozay

Le Conseil Général s’intéresse à l’intégration des jeunes en difficulté, à la participation mixte aux activités pro-posées, au développement de l’inter-communalité, à l’animation de rue.

 Réseaux aériens

Des aides financières sont apportées aux communes pour l’effacement des réseaux électriques et téléphoniques. Dans la commune de Soudan, pour les rues Jean Lebel et Julien Masson, la dépense totale HT   est de 158 542 €.. La subvention totale est de 75 323 € soit 47,5 % du montant

 Agriculture

Des agriculteurs de Châteaubriant, Lusanger, Nozay, Treffieux, Vay, Derval, Issé, Moisdon, Saffré ont obtenu une aide du Conseil Général pour leur participation à un groupe d’échange « lait biologique » ou « agriculture biologique ».

Pour l’aide à la filière bovine, 103 éleveurs ont bénéficié d’un soutien financier pour l’achat de 154 vaches et 104 taureaux sélectionnés. Parmi eux, des agriculteurs de Villepôt, Issé, Fercé, Jans, Grand Auverné, La Grigonnais, Châteaubriant, Ruffigné, Derval, St Aubin des Châteaux, Soudan, Erbray.

Une « aide à l’installatin de jeunes agriculteurs » intéresse des personnes de Abbaretz, Soulvache, Issé, Erbray, Fercé, Rougé, Noyal sur Brutz, St Aubin-des-Châteaux, Derval, Nozay, Sion-les-Mines et Soudan.

 Emploi

Une personne de Derval a reçu une aide pour son installation en vente de bibelots et objets décoratifs.
Des personnes de Moisdon, Nozay, St Julien de Vouvantes et Sion-les-Mines ont reçu une aide (de 3000 à 7000 €) pour avoir créé des entreprises de coiffure, mécanique, boucherie-charcuterie, plombier-chauffagiste.

 Communes

Rougé va recevoir 9500 € pour empierrement de chemins et replantation de haies.

Le Petit Auverné recevra 48 667 € pour poursuivre la sécurisation de la traversée de l’agglomération. Cette petite commune de 386 habitants a déjà bénéficié de 105 008 € en juillet 2004.

Derval recevra 6874 € (soit les ¾ des travaux nécessaires pour l’acquisition et la démolition d’une maison à l’angle des rues de La Garlais et de Rennes)°, et 11431€ pour la pose de bordures de trottoirs dans la rue St Denis.

Issé va recevoir 2756 € pourr la réfection des couvertures de l’église

 Château

Les recherches se poursuivent au Château de Châteaubriant où une fouille de la cour de la chapelle a mis au jour d’importants vestiges qui permettront de mieux comprendre les états successifs et les fonctions du château.

Les travaux prévus vont être modifiés, de façon à assurer la protection de ces vestiges.

Une poterne et son escalier extérieur ont été découverts entre le Petit Logis et la Chapelle. Ils seront protégés.

 Bonne Route

L’association Bonne Route qui raccom-pagne des personnes chez elles, un soir de Foire de Béré, se voit subventionner pour 400 € (soit 80 % de ses dépenses)

 Divers

Le personnel du Département, dépendant de la circonscription de Châteaubriant, sera suivi par le Comité Intermédical de Châteaubriant .

Dans le cadre de l’opération Collèges au cinéma le Conseil Général paie 50 % du prix des billets, pour La Ville aux Roses à Châteaubriant, et le Collège Jean Mermoz à Nozay

 Tourisme  

Un gîte de séjour, 4 chambres, est en cours d’aménagement à Fercé. Le Conseil Général apportera 25 % de subvention. Un gîte rural est aussi en prévision à Fercé (3 chambres). Le Conseil Général subventionnera à hauteur de 10 % environ.

 Logement

Pour soutenir les projets de locatifs sociaux, le Conseil Général prend en charge une partie des surcoûts occa-sionnés par diverses décisions (aug-mentation de 10 % des surfaces habitables, récupération d’eau de pluie, chauffage électrique économique). Cela concerne notamment Issé (Le Bas Montjean, 4 pavillons) et Sion-les-Mines (Le Meslier, 5 pavillons).

Le Conseil Général soutient aussi d’autres projets de logements sociaux à La Meilleraye (Les Tilleuls argentés, 10 logements) et au Petit Auverné (La Grée   d’Ahaut, 4 logements)

 Divers

Le concours Castel-Poney complet, à Châteaubriant, a reçu une subvention de 1500 €.

La section de football de Soudan reçoit une petite subvention de 107 €.

La section football de l’Amicale Laïque Castelbriantaise recevra 12 027 € de subvention d’investissement.

Sur le site du Conseil Général,
www.cg44.fr ,
vous pouvez trouver dans la partie administration en ligne de nombreux documents que vous pouvez télécharger : aides au logement, aides aux apprentis ... ainsi que la déclaration suivante concernant l’information économique de la semaine en France et surtout pour notre région.

CHANTIERS DE L’ATLANTIQUE - AKER YARDS : La meilleure solution possible

Ecrit le 11 janvier 2005

Le Président du Conseil général Patrick Mareschal réagit à l’annonce du rapprochement entre Chantiers de l’Atlantique et Aker Yards.

« Les Chantiers de l’Atlantique sont un acteur majeur de Loire-Atlantique : employeurs de premier ordre, ils ont préservé un socle industriel solide sur lequel s’ap-

puie la dynamique économique du territoire, et contribuent à donner à notre département une image d’excellence.

Par son annonce de ce matin, Alstom confie de facto l’exploitation de sa filiale Marine à un opérateur industriel certes concurrent jusqu’à présent, mais doté d’un savoir-faire reconnu en matière navale et qui, par sa large implantation européenne, évolue dans les mêmes conditions de compétitivité. Cette annonce me semble une meilleure nouvelle que s’il s’était agi d’une simple transaction financière, conclue dans une logique purement capitaliste au bénéfice d’un quelconque fonds international. En ce sens, le choix d’Alstom me paraît porteur d’avenir et j’apprécie, comme l’ensemble des salariés des Chantiers, que l’attente laisse enfin place à l’action.

Naturellement, le Conseil Général sera attentif aux modalités de ce nouveau partenariat industriel. Je rappelle que pendant la phase récente de baisse d’activité, le Département s’est fortement engagé aux côtés des Chantiers et entreprises de la Navale pour maintenir et moderniser les capacités de production du bassin de Saint-Nazaire. Le programme Cap Compétence, auquel nous apportons 1 million d’euros, unit ainsi l’aide à la formation des salariés et l’aide à la stratégie économique des entreprises de la filière. Notre soutien au Pôle Marine vise, lui, à permettre aux sociétés sous-traitantes de limiter leur dépendance vis-à-vis des Chantiers, en diversifiant leur carnet de commandes sur de nouveaux marchés tels que l’off-shore et les énergies renouvelables. La création du groupe Aker-Atlantique va d’ailleurs leur ouvrir des perspectives de marchés beaucoup plus larges.

Pour la collectivité que je préside, le rapprochement annoncé aujourd’hui ne doit pas remettre en cause cette action de longue haleine et les premiers résultats obtenus. Nous aurons donc le souci du maintien des capacités d’études et de production du site nazairien, ainsi que du respect des objectifs de plan de charge fixés précédemment par Alstom. J’assure les Chantiers de l’Atlantique, leurs salariés et leurs sous-traitants de mon intérêt le plus vif pour ce dossier. »

Patrick Mareschal

150 jeunes embauchés : http://www.ira-nantes.fr/fileadmin/user_upload/formco/Journ_e_GRH/03___14_octobre_2008/Documents_intervenants/Rrecrutement__sous_contrat_pacte_au_cg44_Letourneux.pdf

- - -