Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Thèmes généraux > Politique générale > Règne de Sarko Premier > Sark - conneries

Sark - conneries

Ecrit le 6 juin 2007

Moins de trois semaines après le deuxième tour des élections, douze jours après leur prise de fonction : les couacs succèdent à l’euphorie dans les hauts lieux de la République !

 Sarkocrassie

A peine élu le nouveau Président montre une pratique différente de celle de ses prédécesseurs. Traditionnellement le Président nommait le Premier Ministre et celui-ci choisissait ses ministres. Là il en fut autrement : Sarkozy choisit lui-même les ministres, en direct. Et pour renforcer l’idée que c’est lui, et lui seul, qui commande, il a choisi aussi les directeurs de cabinet de ses ministres ! Rien de mieux, pour contrôler un ministre que de contrôler son directeur de cabinet. Ca n’a pas empêché Woerth de « merder » un peu sur les intérêts....

Sarko a choisi aussi des journalistes pour sa cellule de com’. C’est ainsi que Catherine Pégard, ancienne du Point, a pu téléphoner au patron du JDD pour lui faire remarquer que, dans son dernier numéro, il n’avait pas donné assez de place à Sarko

Sarko a placé son chef de cabinet, Laurent Solly, comme directeur adjoint de TF1 . Et un ami d’enfance, Frédéric Péchenard, comme directeur général de la police nationale. La presse, la télé, la police. Il lui reste à contrôler l’armée et ... le clergé. Et le tour sera joué. Mauvais tour.

Dans cette distribution de partisans dans des postes clés, on rigole de ne pas voir notre Ducoin, pourtant champion du poussé-de-coude. Sans doute est-il jugé ... non fiable !


Note du 10 juin 2007

 Sarko était il ivre ?

Le nouvel observateur en parle

Le Monde reprend l’information

mais le reste de la presse reste bien discret.

20 minutes avance une théorie intéressante : M. Poutine lui aurait raconté une blague et il serait arrivé à la conférence de presse en riant encore !

Voici un extrait, plus long, de la conférence de presse

Des amis disent qu’il n’était pas ivre, bien fatigué oui, mais pas ivre

Certains pensent qu’à ce sommet du G8, les Grands du Monde ont pu se laisser aller à boire. Mais il paraît que Bush ne boit que de la bière sans alcool. Ce fut sans doute le cas aussi pour notre Sarko bien aimé. Et il aurait pu être victime d’un effet placebo

Notre du 12/06/2007 : Le présentateur belge s’est excusé. Mais les images sont là.... et les commentaires de presse jouent sur les mots : « Alors, saoûl ou pas ? En écoutant intégralement l’audio de la conférence en question sur le site de l’Elysée, Nicolas Sarkozy ne semble pas éméché mais plutôt essoufflé, pas préparé, hoquetant (un problème de digestion ?), peut-être grisé tout simplement par sa propre prestance et son rang de puissant au milieu des puissants de ce monde » écrit Ecrans.fr

C’est ce que dit aussi le journal suisse Le Temps : « Amphétamines, alcool, déprime ? Laissons de coté les rumeurs qui vagabondent sur l’internet. Ce qui m’a sidéré, en cette fin d’après-midi au G8, c’est que Nicolas Sarkozy ne parlait pas de l’état du monde. Il nous parlait de lui, de sa « franchise », de son « agenda », de son « calme ». D’abord ivre d’être là. Saoulé par ses propres paroles. »

En tout cas, retenons ce grand principe : « nous avons décidé de ne plus critiquer Nicolas Sarkozy, depuis qu’il est Chef de l’Etat, Président légitime de tous les Français. Ni Alain Hunuult maire de Châteaubriant, ni Michel Hunault le dépité Ducoin ». [Attention : ceci est du deuxième degré !]

Voir ici

On se demande, à la lecture, si le chroniqueur pense ce qu’il dit ou s’il manie l’humour !

De son côté l’auteur de la Chronique du Roué écrit : "Pour l’heure, le Fourbe s’était fait remarquer par quelque abus d’eau ferrugini...d’eau ferrugineuse, qui l’avait laissé hoquetant et l’œil brumeux, devant les gazetiers du Monde entier qui en ricanaient.

La faute en revenait à cette petite eau traîtresse dont le Tzar Poutine l’avait abreuvé perfidement, pour mieux l’humilier à la face du Monde et ridiculiser la France.

Il avait renvoyé à ses billes le foutriquet mégalomane qui prétendait jouer dans la cour des grands sans en avoir l’envergure."

Enfin ne loupez pasle dessin de Placide !


 Sarkozy : je n’avais rien à dire

Selon le Monde du 20 juin 2007, (et Le Parisien du même jour), M. Sarkozy a donné les explications suivantes :

« J’étais en retard, j’ai donc monté les escaliers quatre à quatre, raconte-t-il. Je n’avais rien de particulier à dire. J’ai donc demandé s’il y avait des questions. Je ne bois pas une goutte d’alcool. Je n’ai pas de mérite : je n’aime pas cela. »

Se disant très étonné par la polémique et l’hypothèse d’une éventuelle ébriété après la diffusion de nombreuses versions de la séquence sur Internet, le président de la République affirme avoir découvert les images de sa prestation seulement lundi 18 juin. Selon Le Parisien, son épouse Cécilia et deux de ses enfants étaient « hilares » en la regardant.

Les différentes versions de la vidéo mises en ligne sur la Toile ont été vues plus de 15 millions de fois, d’après le groupe Réseau territoires et géographie de l’information.

 Sarkozy à l’ONU ou à l’eau ... nue ?

]

Voir des précisions à ce sujet


 La samba sarkosienne

Lire la chronique du Fourbe


 Les dépenses à la carte de Cécilia

Les fonctionnaires de la Recette générale des finances n’en sont pas revenus. A la demande de l’Elysée, ils ont dû fournir une carte de paiement (de type carte bleue) à Cécilia Sarkozy. Les sommes ainsi dépensées par la première dame de France seront directement débitées sur le compte du Trésor Public par lequel transite le budget de la présidence.

Traditionnellement, comme le souligne un haut fonctionnaire, les épouses des chefs d’Etat n’avaient jamais eu accès directement aux fonds de l’Elysée. Leurs frais de représentation étaient réglés par les petites mains du Château ou par l’aide de camps du Président, le seul à disposer d’une Carte bleue. Désormais Cécilia et Nicolas ont chacun la leur.

Contacté par le « Canard », le cabinet de Cécilia Sarkozy confirme cette innovation. L’une de ses collaboratrices se veut rassurante : « Les factures sont transmises au trésorier payeur général, tout est public. »

En signe de bonne volonté, la présidence a tenu à préciser : « M. Sarkozy n’a pas encore utilisé sa carte, et madame s’en est servie deux fois pour des déjeuners de travail. Les factures réglées étaient de 129 et 272 euros. »

En revanche, impossible de connaître les plafonds de dépenses et de retraits en liquides autorisés pour ces Cartes bleues spéciales. Le service de presse assure qu’il n’ « a pas pu obtenir de renseignements sur ce point ».

Pour Madame, ce n’est qu’un débit, continuons ce compte-là...

Source : Le Canard Enchaîné, mercredi 27 juin 2007

Selon Le Monde du 4 juillet, Cécilia a rendu la fameuse carte ....


Hyperprésidence

Robert Solé, dans Le Monde du 7.7.07, imagine que Ségolène Royal a été élue : « Depuis l’élection de Ségolène Royal, la Ve République est méconnaissable. La chef de l’Etat (le mot »cheftaine« a encore du mal à s’imposer) décide de tout, contrôle tout. On parle d’hyperprésidence. »Elle n’a pas besoin d’être là, son esprit est partout", constate Jack Lang.

François Hollande préside avec brio l’Assemblée nationale. Sa séparation d’avec Ségolène Royal, annoncée par un communiqué commun, a été sobrement commentée. On ne pouvait mieux symboliser la séparation des pouvoirs.

De nombreux Français n’ont pas attendu le 14-Juillet pour mettre des drapeaux tricolores à leur fenêtre. La Marseillaise est entonnée à tout propos, même dans les restaurants.

Ségolène Royal a semé la zizanie à droite. L’ouverture dépasse tout ce qu’on imaginait, après la nomination d’Alain Juppé aux affaires étrangères et la mission sur la justice confiée à Dominique de Villepin. Les élus de l’UMP ne quittent plus leur téléphone. Chacun s’attend à être « approché ». Sept nouveaux débauchages étaient prévus samedi pour la journée magique du 7-7-2007.

Robert Solé"


 Sarko-réponse à tout

Voir ici : http://www.pascalhaumont.fr/sarkopipo/

Sarkozy et les pédophiles : http://www.lepost.fr/article/2010/11/24/2316093_qui-a-remarque-que-les-journalistes-se-marrent-quand-sarkozy-les-traite-de-pedophiles.html