Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Thèmes généraux > Politique générale > Règne de Sarko Premier > Nouveau centre - Grand ballet à l’assemblée

Nouveau centre - Grand ballet à l’assemblée

Ecrit le 31 octobre 2007

Le Nouveau Centre en quête de fric

Michel Hunault, député du Nouveau Centre, a co-signé une proposition de loi visant à modifier les conditions d’attribution d’un financement aux groupes de députés. Il s’agit de permettre au Nouveau Centre, dont il fait partie depuis qu’il a quitté l’UDF, d’empocher environ 1,8 million d’euros par an, alors que, selon la loi en vigueur, il n’y a pas droit.

Cette proposition de loi a été étudiée au Parlement, à la hussarde, les 23-24 octobre 2007. Mais François Bayrou (UDF) a déposé une motion d’irrecevabilité qui, si avait été votée, aurait empêché de prendre en considération le projet de loi.

Elle a bien failli être votée, cette motion, car les députés d’opposition étaient plus nombreux que ceux de la majorité. Alors le Président de séance a fait traîner les choses pendant que les téléphones portables rameutaient les députés absents. Mais encore une fois la minorité était majoritaire ! Le Président a donc annoncé qu’il allait faire vérifier le quorum ....

Alors les députés de la majorité sont sortis en masse. Le quorum n’étant plus atteint, le Président a suspendu la séance, celle-ci ne devant pas reprendre avant le délai d’une heure. Et pendant cette heure les téléphones portables ont continué à fonctionner et, à la reprise de la séance il y avait assez de députés de la majorité pour repousser la motion d’irrecevabilité.

Mais, tout de même, cette manœuvre était trop grossière, trop visible ! Et face au dépôt par les Socialistes de nouvelles motions de procédure et d’un climat pour le moins houleux, le gouvernement a préféré reporter à une date ultérieure, et inconnue pour le moment, la suite de l’examen du texte.

Ce texte reviendra sans doute, inopinément, devant l’Assemblée, une nuit peut-être ou la veille d’un WE de fête. Pour que Sarkozy et ses amis de l’UMP puissent récompenser les députés « Nouveau Centre » qui se sont ralliés à lui, ventre à terre, dès le premier tour des Présidentielles.

Changer la loi, à son bénéfice, aussitôt que l’élection est passée, est-ce bien moral ? Nous ne sommes sans doute pas au bout de nos surprises ....