Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Texte seul |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Châteaubriant > Culture, expositions, livres, loisirs, spectacles, sports > Cinéma à Châteaubriant et à Nozay

Cinéma à Châteaubriant et à Nozay

  Programme de la semaine en cours  :

- Ciné-Emeraude à Châteaubriant
- Cinéma Le Nozek à Nozay
- et Cinéma de Blain


 J’veux du soleil

Gilles Perret et François Ruffin traversent le pays : à chaque rond-point en jaune, c’est comme un paquet-surprise qu’on ouvrirait. Qu’est-ce qui va en sortir ? Des rires ou des larmes ? De la tendresse ou de la colère ? De l’art ou du désespoir ? Les deux compères saisissent cet instant magique où des femmes et des hommes, d’habitude résignés, se dressent et se redressent, avec fierté, avec beauté, pour réclamer leur part de bonheur.

Emeraude-Ciné le 10 mai 20h30 en présence de Juliette Coanet
projection suivie d’un verre de l’amitié.
Noter pour le 19 mai : apéro insoumis

 El reino

Manuel López-Vidal est un homme politique influent. Alors qu’il doit entrer à la direction nationale de son parti, il se trouve impliqué dans une affaire de corruption menaçant un de ses amis les plus proches. Pris au piège, il plonge dans un engrenage infernal….
Emeraude-Ciné

 My Beautiful boy

Le monde de David s’effondre lorsqu’il réalise que son fils Nic a commencé à toucher à la drogue en secret dès ses 12 ans, il est devenu accro à l’héroïne et
plus rien ne semble possible pour le sortir de sa dépendance.
Emeraude Ciné

 Compañeros

1973, l’Uruguay bascule en pleine dictature. Trois opposants politiques sont secrètement emprisonnés par le nouveau pouvoir militaire.Jetés dans de petites cellules, on leur interdit de parler, de voir, de manger ou de dormir. Les trois otages mènent une lutte existentielle pour échapper à la folie. Que reste-t- il d’un homme lorsqu’on lui enlève tout ?
Emeraude Ciné

 Le vent de la liberté

1979. En pleine guerre froide, deux familles ordinaires d’Allemagne de l’Est rêvent de passer à l’Ouest. Une histoire incroyable. Une histoire vraie.
Nozay les 5 et 7 mai

 Within the golden hour

Le réalisateur suit sept couples qui se séparent et se reforment sur des pages de Vivaldi et de Bosso avec un éclairage aux couleurs chatoyantes inspirées par le coucher du soleil. Le ballet contemporain au goût du jour.

 Royal Corgi

Les aventures de Rex, le chien préféré de Sa Majesté, qui perd son statut de
favori et se retrouve perdu dans un chenil au milieu de chiens abandonnés.
Emeraude-ciné

 La liste de Schindler

Oscar Schindler tout au long de la guerre, protége des juifs en les faisant travailler dans sa fabrique et en 1944 sauve huit cents hommes et trois cents femmes du camp d’extermination de Auschwitz-Birkenau.
Emeraude-Ciné

 Les pépites

Aujourd’hui, ils ont 25 ans et finissent leurs études ou commencent à travailler. Tous, lorsqu’ils étaient enfants, devaient fouiller, pour
survivre, dans la décharge à ciel ouvert de Phnom-Penh, au Cambodge.
Emeraude-Ciné

 Les oiseaux de passage

Quand l’honneur des familles tente de résister à l’avidité des hommes, la guerre des clans devient
inévitable et met en péril leurs vies, leur culture et leurs traditions ancestrales.
Nozay le 13 mai

 Victor et Célia

Victor, coiffeur, la trentaine, décide de monter son salon de coiffure et propose à
Célia de le suivre dans son aventure.
Nozay le 17 mai 20h30
et le 19 mai à 18 h

 Raoul Taburin

Une très belle histoire sur ce que l’on aimerait être aux yeux des autres, sur les phobies et tout ce qu’elles nous amènent à faire pour les dissimuler, les enfouir jusqu’à se mentir à soi même.
Nozay les 19 et 21 mai à 20h30 et 20 mai à 18 h

 Working Woman

Un film porté par l’impérieuse volonté de rendre visible par petites touches, si infimes soient-elles, un mécanisme invisible de violence.
Nozay le 20 mai

 

Site de l’Asphan  

L’Association de Sauvegarde du Patrimoine et de l’Histoire de la région de Nozay possède maintenant un site internet.

 

Au jour le jour -


NOTES:

Souvenirs ....

Octobre à Paris

Il s’agit d’un film exceptionnel. Œuvre de Jacques Panijel, il a été réalisé dans la foulée de la manifestation du 17 octobre 1961 à Paris. Ce film intense et boule-versant, aussi incroyable que cela puisse paraître, n’a jamais été exploité en salles, même s’il a fait à plusieurs reprises l’objet de projections illégales. Arbitraire de la répression, tabassage meurtrier des manifestants, noyades délibérées dans la Seine, fusillades, suivis du parcage bestial au Palais des sports, des tortures sadi-ques des supplétifs harkis dans les caves de la Goutte d’or, des descentes pro-vocatrices dans les bidonvilles de la banlieue.

Ici on noie les Algériens, réalisé en 2011 par Yasmina Adi, jeune femme d’une trentaine d’années, est un complément qui actualise douloureusement la portée du film précédent (les témoins d’aujourd’hui, dont les veuves des victimes, attendent toujours la reconnaissance officielle du préjudice qui leur a été infligé).

Je lutte donc je suis

Le film-hommage aux initiatives solidaires en Grèce et en Espagne est disponible gratuitement en ligne