Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Thèmes généraux > humour > Au cul d’la tonne, chronique en gallo > Au cul d’la tonne : l’état de grasse pour les gros - septembre (...)

Au cul d’la tonne : l’état de grasse pour les gros - septembre 2007

 Chronique en gallo

Ecrit le 5 septembre 2007

 Le Krak qui croque

Quand y a un krak, y a teurjous des croquous ! Les p’tits se font croqueu de partout. Quand le COQ 40 monteu sur ses ergots, tout en hauw du tas de fumieu de l’argent et ne cocoriteu pu comme y faut, on dirait que c’est tous nos œufs qui sont couis[1] et même les nyas[2].

Mon Sarko est monteu lu aussi sur ses ergots : il a éteu vaire mon Bouche déplumeu, a écrit à Angela Mère Quelle, est venu de ses vacanwces de riche pour enterreu l’il Lustre Tinger (il aimeu ben les enterrements !) ; il a reçu le père du petit violeu pour dire qu’il alleu reuprimeu et surtout pas soingneu les violous pasque ça coûte des sous.

Yasmina Reza a publieu « l’aube, le soir ou la nuit » (y a pas de jour) ; elle diseu que mon Sarko éteu un commeudien ou un keuniauw de huit anws ou un plouc ; un vraïye français kaï ! Mais ces gens-là sont point faits pour dirigeu l’monde, just pour les amuseu...et presque tout le monde applaudit.

L’ouragan Sar dine a éteu meuchanw : il a saccageu tous les bananieus et casseu la canne à sucre de la Martinique et tueu des genws un peu partout.

A Chateauberriant, ça va être la faïye de Beureu et tout le monde va y alleu et discuteu le bout de gras : les politicous, les marchanws de tout, les journalisses et les syndicalisses. C’est comme une universiteu généralisse, sans professous, pas comme les auwtes (le Medef et tous les partis qui inviteu les pu granws comeudiens). On vous racontera.

						 Le Herveu Deulouard de Conqu’reu

– Couis : pourris
– Nyas : œuf laissé dans le nid pour que la poule revienne y pondre


Ecrit le 12 septembre 2007

 Hu mani tout...

C’teu s’main-ne, on a mis de l’humani partout.

Le plan Ailzaïmeur à mon Sarko demande qu’on ait de l’humani (atti) tude pour les vieux, les ca-geôleux, leur kauwzeu, les r’gardeu. Je seu pour mais y a pas assez de ca-geôlous dans les maisons de reutraite et on va en supprimeu ; comme avec les vieux, on va appliqueu la reucette générale : on n’en rempiacera partout qu’un sur deux.

Cécilia est pour l’humani - taire : elle ne kauwzera point devant la commission des parlements - taires mais dans les journauws.

Mon professeur Sarkozy est un humani - kauwze toujours et partout. Y va rempiaçeu tous les professous et faire direct tous les cours aux keuniauws depeu leurs deux zans jusqu’à leur mort. Y va payeu à chacun un ordine-à-tout brancheu sur li tout le temps. Y a queu le Vil Pain qu’en veut point car il est contre la cour, la basse-cour (il l’a dit au matin). Y n’aimeu que la Haute Cour pour Clair Crim.

La fourbomanie continue. Suez et Geai Du Feu qui ne deveu point êt’ privatiseu - mon Sarkofourbe l’aveu jureu - vont convoleu en justes et coûteuses noces pour les consomment tout.

A la fare de Beureu, c’éteu l’humani-terre. C’est le meuyeure. La terre qui meurt, ça ne déceveu jamais.

				 Le Herveu Deulouard de Conqu’reu

Ecrit le 17 septembre 2007

  L’état de grasse pour les gros

Quand j’éteu keuniauw, l’état de grâce, c’éteu apré qu’on s’éteu confesseu et ça dureu le temps d’alleu vite con-munnieu. Asteur, c’est réserveu à mon Sarko (qui se confesseu jainmeuille) et maïye, je l’écris l’état de grasse pour les gros car c’est teurjou les vaches grasses pour les riches. Apreu les 13 milliards du cadeau fiche cal, les fuzions jûteuses qui continuent pour les copains (Bouygue veut entreu dans le nu-cléair et la Mère Quelle est pas contente), la Sécu perd 3 milliards pasqueu les stocks optionneurs sont zonérés (c’est Lacour Décompte qui l’dit !). Comme l’a prêcheu le Père Todd : mon Sarko-fage ne supporteu pu les privilèges des petits (comme les régimes espéciaux) mais augmenteu tout le temps les privilèges des gros. On peut pas tout faire mais faut faire du chiffe.

V’là les préfets qui oublieu de faire leur chiffe d’ex-pulseu des sans-papieux et mon Brise Hors de Feu qui s’enflamme pasqueu mon Sarko (son meullieure copain) l’a engueuleu.

Tout le monde dit qu’on est dans les difficulteux, qu’on reucesse, qu’on croît plus, que l’chômage va reuveunir, les pauv’s augmenteu avec le peutrole et l’dollar et pas le pouvaîye d’acheteu.

Eh ben ça fait rigoleu mon Sarko-fage. Je l’ai vu à la téleuye.

Beureu est fermeu mais quelle belle fare ! On feuseu pas un pas sans tombeu sur d’la cousinerie ou des amis, des machines ou des bestiauws, des schisteux ou des ferreux. C’éteu l’état de grâce des marchanws.

				 Le Herveu Deulouard de Conqu’reu

Ecrit le 26 septembre 2007

 Viendra...Viendra pas ... en couranw ?

Ben ! il est enfin v’nu, à Chateauberriant, dans la carrière à Guy Môquet et je l’ai vu courir, dans mon poste de téleu, mon Numéro hein, mon Sarko-phage Cannibale ! Et les Méeuns de La Mée éteu dans l’extase. Y court partout d’maizeu : au Sénat pour bousculeu le « train de sénateur », à Nanwtes pour kauwzeu aux futurs « un sur deux » fonctionnaires et les défonctionnarizeu au mérite et au pécule, à Téleu Un et Deux. Et tous ses minisses deuvent courir aussi vite pour négocieu enteur deux portes fermeux. Y a que pour avaïye des sous que ça court pas ben pasqueu les ouveurieux et les factionnaires veulent pas travailleu. Alors la SNeu Ceu Feu (et p’tête d’autes courrous) a deucideu de s’arrêteu le 18 peurchain. Pour muzeu un brin !

Mon Couche Nerf est chez les ricains pour aideu Bouche cousue à prépareu hein-ne bon-ne guerre à la Perse atomique. Y dit qu’il l’a jeinmeuille dit et que c’est les médias tics qui déformeu tout et l’Iran qui compreneu de traviole.

Y a hein-ne auwt guerre qui faudreu commenceu et qu’on est pas sûr de gaingneu, celle de la pollution, des pesticides, de la fonte du pôle, du Cé o deux, du réchauwfeument de la pianète ; ça s’reu pire queu ce qu’on diseu. Les cancers aux Antilles, les païssons du Rhône et de la Méditerraneu pleins de poizons, les nappes frais attiques de Beurtagne imbuvables. Les Beurtons s’en foutent pisqu’y beuvent point d’iauw !

Alors ! Viendra...viendra pas la fin de la pianète et du pianisse ?

Le herveu deulouard de Conqu’reu

				 Le Herveu Deulouard de Conqu’reu


NOTES:

1)Couis : pourris
2)Nyas : œuf laissé dans le nid pour que la poule revienne y pondre