Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Intercommunalité et diverses communes > Conseil de Développement (ex CBE) > Conseil de Développement 2009

Conseil de Développement 2009

Ecrit le 11 février 2009

 Jean Paul Pierrès, président

Eh bien voilà, le Conseil de Développement du Pays de Châteaubriant   bouge encore. Reprenons le feuilleton depuis le 18 décembre 2008. Ce jour là le Syndicat Mixte du Pays de Châteaubriant   (douze apôtres représentant les 33 communes) a désigné ses 9 représentants au GAL (groupe d’action locale) chargé de gérer les fonds européens Leader nouvellement attribués. La responsabilité du GAL incombe désormais au Président du Syndicat Mixte, privant ainsi le Conseil de Développement d’une bonne part de ses tâches. Une partie du personnel du Conseil de Développement est affectée soit à la gestion des fonds Leader, soit à la Maison de l’Emploi. Le reste du personnel animera le Conseil de Développement de façon plus ou moins bancale et Lionel Magnin, le Directeur actuel, sera licencié, faute de financement, malgré le bon travail effectué dans les périodes difficiles connues depuis presque un an.

A ce sujet Pascal Bioret, au nom du collège syndical a déclaré : « On a sauvé quelques emplois, mais il va falloir licencier le directeur. Tout ça parce que vous n’avez pas voulu faire de vagues, vous avez choisi de ne pas rendre publiques les difficultés, de ne pas situer les responsabilités et maintenant cela se retourne contre nous ».

Yves Daniel a dit « Nous partageons le mal de Lionel » « Nous avons essayé de trouver les meilleures solutions, le Conseil de Développement existe, il a un rôle à jouer dans l’animation des acteurs de la société civile » - « Nous avons des points de vue différents, il faut surpasser nos regrets, nous n’avons pas le droit de tout casser » [Ndlr : les bonnes paroles ne font du bien qu’à ceux qui les prononcent ! Il faut savoir taper du poing sur la table parfois !].


Ecrit le 4 novembre 2009

(après une réunion du Conseil Général à Riaillé)

 Un dialogue citoyen

« La force d’un territoire est intimement liée à la capacité à fédérer les acteurs autour d’un même projet » dit le rapport du Conseil Général. « La richesse du tissu associatif est un élément déterminant dans la cohésion entre les individus et dans l’offre de service à un moindre coût » dit encore le rapport, Mais il faudrait pour cela que les élus acceptent de dialoguer avec ce qu’on appelle « la société civile ».

On sait qu’il y a un manque important à ce sujet notamment dans la Com’Com’   du Castelbriantais. Est-ce pour cela que le Conseil Général soutient, à bout de bras, le Conseil de Développement ?
La mutualisation des idées ne peut se faire que s’il y a une meilleure circulation de l’information et des idées. Il serait souhaitable, par exemple, que le Conseil Général donne davantage d’informations sur son site internet (par exemple en publiant le rapport « Territoires et solidarités »).

Cela permettrait de développer la démocratie participative. Car n’oublions pas que les citoyens d’aujourd’hui sont les élus de demain. Et n’oublions pas non plus que les élus ne détiennent pas « la » vérité !

 

B.Poiraud

 

Le Conseil de Développement, jusqu’à maintenant, pilotait le programme Leader. C’était une particularité en France et les autres Conseils de Développement de France nous donnaient en exemple. Mais le Président Alain Hunault se refuse à toute démocratie (participative ou non) et les élus qui auraient pu parler se sont contentés d’être bien gentils, bien polis, bien déférents.

Joël Fourny, pour le collège des employeurs, souhaite « que nous gardions notre liberté de nous exprimer sur la vie et le fonctionnement du Pays de Châteaubriant   ». Un vœu pieux si les moyens de se faire entendre ne sont pas pris en temps et en heure.

Suite à quoi le Conseil de Développement a élu son nouveau Président en la personne de Jean-Paul Pierrès, du collège des employeurs. Celui-ci a d’abord rendu hommage à son prédécesseur François Favry avec lequel, notamment, fut exécuté le précédent programme Leader « de main de maître, à 98 % des crédits ».

Pour la période à venir le Conseil de Développement travaillera sur les points suivants :
– Bilan-évaluation des Contrats de Terrtoire signés avec le Conseil Général et le Conseil Régional (se terminant en 2008)
– Participation à l’élaboration du contrat d’objectifs 2009-2014
– Avis sur les pré-programmes des Com’Com’   et du Pays de Châteaubriant   .

En matière de communication le Conseil de Développement va rénover son site internet, créer une lettre électronique, pour faire connaître les réflexions menées sur le territoire et faire comprendre l’organisation, les compétences et le rôle des différentes structures.

Pascal Bioret regrette : « je ne vois aucune ligne sur l’emploi et la formation professionnelle et nous n’avons plus accès à l’observatoire de l’emploi ». Ce à quoi le nouveau président a répondu : « J’agirai en conséquence sur ce sujet en m’efforçant d’attirer des gens sur le Pays de Châteaubriant   »

Le Conseil de Développement continuera à travailler en trois commissions :
– Compétitivité et développement économique
– Services et cadre de vie
– Environnement et aménagement de l’espace rural
Rens. 02 40 28 36 64

 Leader 2007-2014

Le nouveau programme apportera 1,1 M€. Précisez vos projets : dès que le conventionnement sera opérationnel (juillet 2009) il sera possible d’obtenir des subventions sur trois thèmes :
– Innovation durable
– Proximité, cohésion, qualité de vie et lien social
– Coopération internationale

Nouveautés : il faudra des cofinancements publics à hauteur de 45 % effectivement versés aux porteurs de projets pour pouvoir « appeler » les fonds européens.