Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Thèmes généraux > Politique générale > Règne de Sarko Premier > Juin 2009, nouveau gouvernement

Juin 2009, nouveau gouvernement

Ecrit le 1er juillet 2009

Le jeu de chaises musicales

Bravo, nous avons un nouveau gouvernement avec, en apparence, de profondes modifications.

Une remarque préalable : étant donné cet appel à de nouvelles têtes au gouvernement, on s’étonne de ne pas y voir notre député Michel Hunault, pourtant zélé laudateur du Président de la République et du Premer Ministre. Mais sans doute ne suffit-il pas de savoir flatter …

N. Sarkozy a montré qu’il sait créer des postes pour ses amis. C’est ce qui va arriver à Frédéric Lefebvre. Celui-ci, devenu député depuis qu’André Santini était secrétaire d’Etat à la Fonction Publique, risque de retourner à son rôle de suppléant. On dit qu’il pourrait être nommé secrétaire d’État à la Culture. Auprès de Frédéric Mitterrand. Houla !

Et toujours rien pour Michel Hunault ! Oh Oh !

A part ça, Rachida Dati Et Michel Barnier quittent le gouvernement pour le Parlement européen.

Christine Albanel et Roger Karoutchi sont virés, victimes de dégâts collatéraux liés à la loi Hadopi. Christine Boutin qui voulait passer du logement aux prisons prend finalement la porte. Bernard Laporte aussi, de même qu’Yves Jégo plombé par la révolte des Antilles.

Le jeu de chaises musicales est toujours étonnant. Michèle Alliot-Marie quitte l’Intérieur pour la Justice, Darcos laisse l’enseignement pour le ministère du Travail, Hortefeux, éphémère ministre du Travail, devient ministre de l’Intérieur, Rama Yade abandonne les Droits de l’Homme pour le sport. Luc Chatel secrétaire d’Etat à l’Industrie prend l’Education Nationale.

On s’interroge sur les attributions des ministres : Michel Mercier est ministre de l’Espace Rural, alors que Bruno Le Maire est ministre de l’agriculture. Vont-ils s’entendre ? Pour quelle politique ?
La promotion de Frédéric Mitterrand ne répond pas aux classiques dosages partisans. Mais l’homme porte un nom magique aux yeux du président : Mitterrand. Et ce qu’il connaît le mieux de Nicolas Sarkozy, c’est sa belle-famille, les Bruni-Tedeschi : il a toujours aimé le raffinement des vieilles noblesses italiennes …. Le voilà ministre de la culture.

Luc Chatel est désormais ministre de l’éducation tout en restant porte-parole du gouvernement. C’est assez étonnant et montre clairement que les ministres ont un seul rôle : la réalisation des objectifs présidentiels. En somme, une fois de plus, N.Sarkozy place ses hommes !

Comme dit Brice Hortefeux : « Je suis un serviteur de mon pays et je suis un soldat de la République. Je vais là où le président de la République et le premier ministre le souhaitent. » « J’ai toujours eu le même tempérament : je suis un homme de mission, pas d’ambition. »


Les nouvelles recrues

– Frédéric Mitterrand, nommé ministre de la culture. (Voir article + vidéo) à la place de Christine Albanel

– Pierre Lellouche, secrétaire d’Etat aux Affaires européennes

– Christian Estrosi, nommé ministre de l’Industrie auprès de Christine Lagarde

– Marie-Luce Penchard, secrétaire d’Etat à l’Outre-mer, en remplacement d’Yves Jégo

– Michel Mercier, ministre de l’Espace rural et de l’Aménagement du territoire

– Henri de Raincourt, ministre en charge des relations avec le Parlement

– Nora Berra, eurodéputée, nommée secrétaire d’Etat « chargée des aînés »

– Benoist Apparu, secrétaire d’Etat chargé du Logement et de l’Urbanisme, à la place de la ministre sortante Christine Boutin.

Ceux qui changent de poste

– Xavier Darcos, nommé ministre du travail à la place de Brice Hortefeux. Il était jusqu’ici ministre de l’Education nationale.

– Brice Hortefeux, nommé ministre de l’Intérieur à la place de Michèle Alliot-Marie. Il était jusqu’ici ministre du Travail et des affaires sociales.

– Michèle Alliot-Marie, devient garde des Sceaux à la place de Rachida Dati. Elle était jusqu’ici ministre de l’Intérieur.

– Luc Chatel, nommé ministre de l’Education nationale et reste porte-parole du gouvernement. Il était jusqu’ici secrétaire d’Etat à l’Industrie et la Consommation.

– Rama Yade, secrétaire d’Etat aux sports. Elle était jusqu’ici secrétaire d’Etat des Droits de l’Homme (ce poste est supprimé).

– Bruno Le Maire, ministre de l’Alimentation de l’agriculture et de la pêche. Il était jusqu’ici secrétaire d’Etat aux affaires européennes.

– Valérie Létard, nommée secrétaire d’Etat auprès du ministre Jean-Louis Borloo (Lire son potrait publié en mars dernier dans Libération). Son rôle sera de « mettre du social dans l’Ecologie », a précisé le ministre, interrogé mardi soir par Libération, quelques minutes après l’annonce du remaniement. Chantal Jouanno reste, elle, à son poste de secrétaire d’Etat chargée de l’Ecologie, auprès du ministre.

– Jean-Marie Bockel, secrétaire d’Etat auprès du ministère de la Justice et des libertés. Il était jusqu’ici secrétaire d’Etat aux anciens combattants.

– Hubert Falco, chargé des anciens combattants. Il était jusqu’ici à l’aménagement du territoire.

Les remerciés

– Bernard Laporte, (Sports)

– Michel Barnier, (Agriculture)

– Rachida Dati, (garde des Sceaux)

– Christine Boutin, (Logement)

– Yves Jégo, (Outre-Mer)

– Roger Karoutchi, (Relations avec le Parlement)

– André Santini, (fonction publique)

– Christine Albanel, (Culture)

Ceux qui restent en poste

– François Fillon, Premier ministre

– Jean-Louis Borloo, ministre d’Etat de l’Ecologie et du développement durable. Et récupère sous sa tutelle le Logement (Benoist Apparu devant secrétaire d’Etat).

– Bernard Kouchner, ministre des Affaires étrangères

– Christine Lagarde, ministre de l’Economie

– Hervé Morin, ministre de la Défense

– Valérie Pécresse, ministre enseignement supérieur

– Roselyne Bachelot, ministre de la Santé

– Nathalie Kosciusko-Morizet, secrétaire d’Etat chargé de l’Economie numérique

– Eric Besson, ministre de l’Immigration, de l’Intégration, de l’Identité nationale et du Développement solidaire

– Dominique Bussereau, secrétaire d’Etat aux Transports

– Fadela Amara, secrétaire d’Etat à la Politique de la Ville

– Martin Hirsch, Haut-commissaire aux Solidarités actives et à la Jeunesse

– Eric Woerth, ministre du Budget

– Patrick Devedjan, ministre chargé de la mise en œuvre du plan de relance économique

– Nadine Morano, chargée de la Famille et de la Solidarité

– Laurent Wauquiez, secrétaire d’Etat chargé de l’Emploi

– Christian Blanc, chargé du développement de la région capitale

– Anne-Marie Idrac, chargée du Commerce extérieur

– Alain Joyandet, secrétaire d’Etat à la Coopération et la Francophonie

– Hervé Novelli, secrétaire d’Etat au commerce

– Chantal Jouanno, secrétaire d’Etat chargée de l’Ecologie auprès du ministre.

– Alain Marleix, secrétaire d’Etat chargé de l’Intérieur et des collectivités territoriales.

C’éteu le reutour au calme sur tous les fronts et les meudias alleu partir en vacanwce ben mériteu. Les nouviauw minisses deveu travailleu et la boucleu, Rama Yade faire du sport et surveilleu les vestiaires des sportifs, Rachida, pipeulizeu le parlement européen, Hortefeu, cesseu le feu dans les banlieux, Mam, protégeu les victimes et les bourreaux, Fredo, le mythe errant, rempailleu les artisses déplumeu. Les Versaillais ratireu les tourisses au lieu des zélus de la Nassion. Mon Sarko rabibocheu les Antilles avec sa DomTomeuse toute fraîche et déjà moulue.

Sarkozy au Congrès de versailles : http://www.leplacide.com/dessin-de-presse/dessin-de-presse.php?dateplus=2009-06-23