Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Thèmes généraux > Personnes en difficulté > Le Père Médef est une ordure

Le Père Médef est une ordure

Ecrit le 7 janvier 2004 :

Nouveauté 2004 : le RMI
– le Revenu Minimum Invisible

Le PERE MEDEF est une ORDURE.
Il souhaite une très joyeuse année 2004 :

· Aux 250 000 Personnes qui viennent d’être éjectées des ASSEDIC en perdant leurs droits à l’Allocation Spécifique de Solidarité (cela fera environ 850 000 chômeurs en deux ans)

· Aux 100 000 intermittent-e-s du Spectacle qui ont perdu leur statut au 31 décembre et dont 30 000 sont devenus RMIstes au premier Janvier 2004.

· Aux 45 000 enseignant-e-s contractuels non réemployés à la rentrée de Septembre et prié-e-s de s’inscrire au chômage.

· Aux 150 000 emplois-jeunes arrivés en fin de contrat et licenciés après cinq ans de bons et loyaux services dans les écoles, collèges, lycées, dans la police et toutes les associations.

· Aux personnels, titulaires et vacataires, des Hôpitaux publics, priés de taire le manque de moyens alloués à la santé des français et sommés par leur ministre de ne pas manifester... leurs craintes quant à la sécurité sanitaire de leurs concitoyens.

· A tous les précaires, intérimaires, salarié-e-s à temps partiel subi, vacataires de toutes les entreprises de France condamné-e-s à se taire et travailler s’ils veulent être réembauché-e-s.

– Aux 5 millions de personnes en France vivant en dessous de seuil de pauvreté !

– A tous ceux qui voient augmenter le prix du gazole, le prix des assurances, le forfait hospitalier

– Aux salariés d’une entreprise de confection de la région castelbriantaise menacés de fermeture

– Et ... aux salariés de Focast, Atlas, Novembal, General Trailers, Coudémail et d’ailleurs dont l’incertitude grandit.

Le père Medef est une ordure, il n’oublie pas les compagnons et compagnes, enfants, parents de toutes les personnes mentionnées ci-dessus et leur souhaite une fois encore et du fond du cœur une TRES BONNE ANNEE 2004 ! !

E

Quel est le meilleur titre du 31 décembre 2003 :

Réponse : C’est celui de Ouest-France en page 2 : « L’année commence mal pour les pauvres ». Certains, il est vrai, sont plus « vernis » que d’autres :

L’allocation aux adultes handicapés et le minimum vieillesse augmentent de 10 € par mois, environ. Le RMI augmente de 6 euros par mois !

Mais certains RMIstes vont bénéficier, les veinards, d’un RMI nouvelle formule : le Revenu Minimum Invisible !

Le pauvre

Ah ! ne soyons pas injustes, il y a des malheureux partout. Un certain Jean-Marie Messier, ex-pédégé de Vivendi, vit un véritable calvaire : il a dû renoncer aux quelque 20 400 000 € qu’il réclamait aux nouveaux dirigeants de son ancienne compagnie et c’est quasiment avec des trémolos dans la voix qu’il a dû reconnaître (Libération du 26 décembre 2003) : « c’est un sacrifice très lourd ... Quant à mes dettes, elles n’ont bien entendu pas disparu. Je vais devoir travailler pour les rembourser ».

Le drame de ce pauvre homme, c’est qu’il a gagné 5 123 611 € en 2001 à quoi s’ajoutent 125 325 € de jetons de présence pour ses fonctions d’administrateur chez Vivendi. De plus, il siégeait au conseil d’administration de Alcatel, BNP Paribas, Saint Gobain, LVMH, UGC et USANetworks, ce qui lui rapportait 30 000 e à chaque fois. En 2002, pour six mois d’activité il a perçu 5 600 000 €.

On mesurera l’horreur économique qu’il vit, en comparaison d’un SMICARD qui, lui, ne perd que 860 € par mois quand il est licencié.

33 700 Postes en moins

Pour le troisième trimestre consécutif, l’emploi salarié a baissé au cours du 3e trimestre 2003 : 20 400 pertes nettes d’emplois ont été enregistrées, En un an, de septembre 2002 à septembre 2003, l’évolution affiche désormais une perte nette de 33 700 emplois. (Calculs de l’UNEDIC publiés le 11 décembre 2003).

La petite diminution du nombre des chômeurs (- 0,2 % en novembre 2003) ne doit pas cacher que le nombre de chômeurs a augmenté de 6,2 % en un an (novembre 2002-novembre 2003) pour les demandeurs d’emploi de catégorie 1 (immédiatement disponibles).

Malgré la montée en charge des contrats « jeunes en entreprise » la hausse du chômage a été forte (+ 7,2 %) chez les moins de 25 ans, et chez les 25-49 ans (+6,8 %).

Le chômage de longue durée (un an et plus) concerne environ le tiers des demandeurs d’emploi.


Ecrit le 7 septembre 2005 :

Précarité : La patronne des patrons, Madame Laurence Parisot (qui succède à Ernest Antoine Seillières) ne cache pas ses opinions. Dans une interview au Figaro elle déclare, à propos de précarité : « La vie, la santé, l’amour sont précaires, pourquoi le travail échapperait-il à cette loi ? ».

Elle plaint aussi les patrons : « Regardez à quels excès peut conduire l’obligation de reclassement, quand une entreprise en vient à proposer des reclassements en Roumanie à un salaire de misère. ».

Voir aussi séparabilité