Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Elections > Européennes > 2009-3 : après les élections européennes

2009-3 : après les élections européennes

Dématérialisation des actes administratifs : voir autre page

Ecrit le 17 juin 2009

 Comment peut-on être Socialiste !

Dessin de Moon - 06 87 32 7

Partout en Europe les « socialistes » sont battus. Parce qu’en politique il faut offrir des choix clairs et que dans l’esprit de nos compatriotes européens, la social-démocratie n’est plus qu’une mauvaise copie du libéralisme dominant. A choisir, quand ils votent, ils prennent l’original. Et s’ils ne votent plus, c’est que sur le marché politique, ils ne trouvent pas le produit qu’ils recherchent.

Aux jeunes générations, il faut proposer un idéal. La droite en propose un. Elle défend l’idée d’une société de compétition, dans laquelle chaque individu a, théoriquement, la chance de faire fortune pour peu qu’il se défonce au travail, une société de consommation qui dégage le profit de ceux qui manipulent le pouvoir économique. Chacun pour soi, la loi du plus fort, c’est clair ! Contre l’idéal collectif, la droite a choisi l’idéal individualiste.

Nous savons, nous, où conduit ce modèle. A la paupérisation de l’immense majorité des producteurs et des chômeurs, au gaspillage des ressources terrestres et au risque de plus en plus imminent de destruction de l’humanité par le réchauffement climatique.

 Un autre modèle est possible

Un autre modèle est possible. Celui du développement durable. Les Français, en votant pour les « écolos », viennent de dire que ce modèle les intéresse. Certes ils se trompent. Parce qu’il ne suffit pas de se dire écologiste pour résoudre le problème de la surconsommation, du gaspillage et instaurer une économie de développement durable. Même si M. Cohn-Bendit refuse de le dire, l’écologie est incompatible avec le capitalisme.

Le système capitaliste ne vit que de la recherche du profit à tout prix et il ne choisira le développement durable que s’il génère des profits. Entre l’écologie et le profit, il n’hésitera jamais à choisir le profit. « Après nous le Déluge ! ».

Le modèle que les Socialistes doivent défendre et devraient depuis longtemps défendre avec force est celui d’une écologie socialiste. Il s’agit de rendre au pouvoir politique le contrôle de l’économie – ce qui était dès l’origine l’ambition des Socialistes et devrait toujours l’être – pour que le développement économique soit mis au service de la majorité de la population, de l’intérêt général plutôt que des profits particuliers. Et l’intérêt général c’est d’abord la préservation des ressources et la sauvegarde des conditions de survie de l’humanité.

Sans doute ce modèle va à l’encontre de tout un mode de vie et de consommation forgé depuis des décennies par le capitalisme. Sans doute serons-nous mal compris par les générations de nos concitoyens éduqués à consommer toujours plus quand trop d’entre nous sont privés de l’essentiel.

Mais il se trouve que désormais l’idéal de justice sociale rejoint la nécessité d’une économie compatible avec la survie de l’humanité. Il est temps, plus que temps,

de montrer aux jeunes générations que nous l’avons compris. Il est temps plus que temps de leur montrer que nous refuserons désormais toute idée même de compromis avec ceux qui continuent à défendre l’économie capitaliste. Sinon, acceptons l’idée, qui vient de nous être suggérée par les électeurs, que les Socialistes ne servent plus à rien.
Jacques Fleury , maire de Roye

NDLR : si J. Fleury avait un tant soit peu lu le programme Europe écologie il se serait aperçu que c’est justement le programme qu’il réclame !

 Socialistes, réjouissez vous !

C’est ce que dit le Canard Enchaîné, en commentant les chiffres :

« Avec 16.48 % des suffrages, Martine Aubry a fait mieux que Michel Rocard aux Européennes de 1994 (14,4 %). Et, trois ans plus tard, le socialiste Lionel Jospin était Premier Ministre.

Martine Aubry a aussi obtenu plus de sufrages que Sarko qui, en 1999, culminait à 12,82 %. Huit ans après, il entrait à l’Elysée avec un score royal 53.06 %.

La médiocrité du score du PS, le 7 juin, a eu l’avantage de faire fuir les éléphants des plateaux de télé. Une première qui marque enfin le début de la rénovation. »

Comme quoi un échec électoral n’empêche pas des victoires futures ….

 Padtraka se met au vert

Comme tout le monde, je me mets au vert depuis une semaine. Non, non, ce n’est pas de l’opportunisme : mes convictions étaient vertes bien avant l’heure.

Quand je pense à l’avenir, je suis vert de peur ! Quand j’écoute nos politiques, je suis vert de rage !

Quand je m’écoute, je suis rouge de honte. Le rouge et vert se marient-ils bien ?

J’ai voulu regarder ce que ça donnait sur les drapeaux : le seul unicolore est le drapeau lybien - tout vert. En rouge et vert, nous avons le Portugal. Tout ça ne fait pas vraiment avancer le schmilblick, mais question importante, le schmilblick est-il vert ? Sans doute plus que Total et Areva !


Ecrit le 17 juin 2009

 Les Zeuropéens ont dit ….

J’aimeu ben les saïyes de zélection pasqueu les citoyens qu’ont kauwzeu avec leurs pieux en allant ou pas voteu et avec leurs mains en choisissant hein-ne voix sans rein dire dans l’izoloir vont déclencheu des beurouettées de discours : « v’là c’qu’y zont dit…v’là ce queu ça veut dire… » ; et y a pas un qu’est d’accord avec l’auwt pour dépatouilleu des prêches qu’ont pas éteu prêcheu. J’ai donc éteu var mes vaïzins pour savaïye ce qu’y penseu.

Le Père Hocquet : « c’est nous qu’on a gaingneu, les zabstentionisses avec 60 du cent ; on comprend rein à ce machin de Brusselleus et de Strasbourg »

La Mère Tourneàdreute : « je seu ben contenwt pour mon Sarko qu’est teurjous en tête. Il est peutit et bas de la goule comme Napoléyion mais il a un gros cerveau et hein-ne belle pieusse pour sa Carlita ».

Le Père Platdusocial : « on saveu ben que l’Europe pencheu à dreute pasqueu c’est les vieux et ceux qu’ont des sous qui vont voteu pour défendre leur magot ».

La Mère Ecolopropre : « C’éteu clair que le trio KohnEvaJozé alleu faire un carton et coloreu l’Europe en vert ».

Le Père Ultramodème ; « mon Baïyerou a bu la tasse mais avec son livre y va acheuteu un nouviauw tracteur et reumonteu dessus pour 2012 ».

La Mère Frontdegauche : « Mélanchon pas tout, le PéCé n’est pas mort »

Le Père Emptoire, effronté national : « le vieux est teurjou là et il attire tous les nonistes de l’Europe ».

 

Le Herveu Deulouard de Conq’reu