Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Thèmes généraux > humour > Professeur Padtraka > Professeur Padtraka - novembre 2007

Professeur Padtraka - novembre 2007

Ecrit le 7 novembre 2007

 Le Professeur Padtraka et l’outrance

Question de Mme B.T. de Saint-Julien-Molin-Molette : « Cher professeur, quel symbole se cache derrière l’inauguration à outrance ? »

Réponse : « Je ne sais pas. Je ne connais pas bien outrance, désolé ! »

 

Communiqué du professeur Padtraka :

 Un sarko à 140 %

« En soutien à notre président bien-aimé, j’ai demandé à la rédaction de La Mée de réduire mes honoraires de 140%. Effectivement, lui a besoin de sous pour vivre, payer de belles études à ses enfants, faire des voyages. Je propose à tous les Français qui ont peu de besoins de faire de même. Soutenons la bonne marche de la nation.

Qu’est-ce que 230 000 € par an pour un président de cette qualité. Négocions-lui une augmentation annuelle en fonction de ses résultats, environ 20% s’il n’est pas bon et 100% s’il l’est (bon, vous aurez compris).

Pour tous les Français intéressés par ces différentes mesures, écrivez à
Notre Président Bien-Aimé
230 000 € par an
Palais de l’Elysée - Paris

[ndlr : Padtraka est boen bon ! Notre Président a été augmenté en fait de 172 % ]


Ecrit le 14 novembre 2007

 Padtraka et le prix de l’essence

De M. X.ON. D’Arnac-La-Poste :
« En ces temps de hausse du pétrole, que me conseillez-vous pour améliorer mon triste, bien triste sort ? »

Réponse : « Il existe plusieurs solutions :
– 1. vous lamenter mais ça ne sert à rien,
– 2. acheter des actions Total, c’est mieux ! »

 Padtraka et les pêcheurs

Question de Mme R.G. de Guili-le-Vinec : « Je suis CRS et dans les manifs qui se déroulent en ce moment, j’aimerais savoir distinguer les vrais pêcheurs des faux. Que me conseillez-vous ? »

Réponse :
« Un vrai pêcheur sent le poisson
il a le teint hâlé
il est énervé
Le faux est au milieu des pêcheurs, mais il est en costard cravate. Attention quand même, il a le teint hâlé lui aussi grâce aux lampes à UV de son bureau. Pour être sûr de votre coup, piquez-lui une godasse : il met des talonnettes. »


Ecrit le 14 novembre 2007

 Padtraka et les services publics

Monsieur A. Zerty de Clavier-sous-bois : « Qu’est-ce qu’un bon service public ? »

Réponse : « Je vous remercie pour cette question très pertinente et très actuelle.
Un bon service public est un service sans fonctionnaire car cela coûte cher et ne rapporte rien. Le robot-fonctionnaire est l’avenir de notre nation ! Une justice sans tribunal, des écoles sans profs, des journaux sans journalistes, un gouvernement sans ministre, un parlement sans députés dormants, vive l’anarchie !
Heuhhhhhhhh, je m’égare, pardonnez-moi »

 Padtraka et l’espérance

« Monsieur Y. Enamardecesconeries : »Peut-on espérer vivre des jours meilleurs dans un proche avenir ?« Réponse : »Je ne suis pas sûr de saisir le fond de votre pensée, mais si vous parlez du temps et de l’absence de pluie, je n’y peux rien malgré toute ma bonne volonté. Pensez à vous acheter une grenouille pour connaître le temps qui vient et évitez de la laisser sur le rebord de la fenêtre la nuit, il fait froid. En ce qui concerne le reste, la politique et tout ça, ma réponse est oui si les grenouilles s’en mêlent"

 Padtraka et le dépûté Ducoin

Monsieur M.H. de Loire-Atlantique : « Pourquoi sont-ce mes amis qui m’ont planté les couteaux les plus profonds dans le dos ? »

Réponse : « Je compatis pour vous, la vie est parfois injuste. Je ne sais plus qui a dit : « tes ennemis t’attaquent, tes amis t’achèvent » mais c’est souvent vrai en politique. Ce n’est pas grave, vous êtes jeune et pouvez encore changer de métier. Il y a de nombreux postes de soudeurs à pourvoir dans la région. »


Ecrit le 28 novembre 2007

 Le Professeur Padtraka et les inaugurations

Monsieur A.H de Châteaubriant : « Quelle est la recette pour réussir une bonne inauguration ? »

Réponse : « Un zeste de beau monde, une pincée de discours ronflants comme vous savez les faire et un coup à boire. Vous pourriez y ajouter une pointe d’humour si cela était à votre portée ! »

 Le Professeur Padtraka et le H

Monsieur H. Iche de Châteaubriant : « La semaine dernière, j’ai voulu faire une randonnée en passant par la route de Saint-Nazaire. Il y avait un peu de brouillard. Avant la sortie de la ville, je suis tombé sur un bison qui me regardait méchamment, j’ai cru qu’il allait me charger. J’ai donc fait demi-tour en courant et depuis, je suis barricadé chez moi. J’ai appelé la police qui s’est moquée de moi. Que puis-je faire ? »

Réponse : « Cher monsieur, je compatis à votre situation. Chasser le bison est en effet difficile sans entraînement. Je vous conseille de vous munir de plumes et d’un arc et de l’attaquer par derrière en faisant attention au sens du vent. Une flèche ne suffira peut-être pas. Soyez courageux ! »