Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Thèmes généraux > humour > Professeur Padtraka > Professeur Padtraka- janvier 2008

Professeur Padtraka- janvier 2008

Ecrit le 9 janvier 2008

 Padtraka et le pétrole

Une fois n’est pas coutume, cette nouvelle année pleine de promesses commencera par une réflexion sur les résolutions. En tant que fondateur de l’école de pensée du solutionnisme, je m’intéresse depuis quelques temps aussi au résolutionnisme. C’est une maladie contemporaine qui frappe la majeure partie de la population (dont moi-même et j’en suis fort marri !) et qui consiste à se trouver absolument de bonnes résolutions pour l’année à venir.

Entre les consensuelles « je vais arrêter de fumer » et les inutiles « je ferai un bâton sur le mur de ma cuisine chaque fois que j’entendrai le nom de notre nouveau président bien-aimé », j’ai longuement hésité cette année. Je me suis dit, choisissons une résolution qui soit utile pour moi et la planète (j’aurais dû dire pour la planète et moi, mais vous remarquerez que j’ai laissé poindre pour vous ce relent d’égoïsme sans le censurer).
Bref, je me suis questionné sur un problème grave du moment : « comment payer moins cher mon pétrole ? ».

Et là, un tilt a illuminé mon esprit (sain) : si je trouve un petit producteur local et que je distille moi-même mon pétrole, ça me reviendra sans doute beaucoup moins cher. J’utilise donc l’espace médiatique qui m’est donné pour vous faire profiter de cet éclair lumineux et vous lancer par la même occasion un vibrant appel : que les producteurs locaux de pétrole m’appellent, enfin qu’ils contactent la rédaction qui se fera un plaisir de leur communiquer mes coordonnées afin que nous fassions affaire.

Ah, je sens que l’année commence bien. Et j’en profite pour vous souhaiter à vous aussi de lumineuses découvertes.


Ecrit le 16 janvier 2008

 Padtraka et les taupes modèles

Pour la première fois depuis le début de cette chronique, je dois vous avouer que je suis un peu déçu par vous, chers lecteurs.

En effet, suite à mon appel de la semaine dernière, aucun producteur local de pétrole n’a daigné me contacter. Je vous ai donc trouvé quelques excuses : vous avez avalé la fève de la galette offerte par votre belle-mère, vous avez passé beaucoup de temps à souhaiter les voeux, vous avez préparé avec assiduité les soldes en faisant un repérage minutieux plusieurs soirs de suite dans vos magasins de fringue préférés. Ce sont effectivement de bonnes raisons, mais pas suffisantes tout de même.

Revenons à nos moutons ou plutôt à vos questions toujours très pertinentes :

Monsieur A. Cheval de Ruffigné : « Je cherche un ami qui aurait un jet privé et qui pourrait me présenter des taupes modèles. Que me conseillez-vous ? »

Réponse : « Cher monsieur, votre question est centrale pour la vie en société aujourd’hui. Achetez-vous une fausse rolex et allez dans une banque pour retirer quelques gros billets (minimum conseillé : 100 €, le billet de 500 € est même plus intéressant) et faites-vous quelques bars huppés en montrant ostensiblement vos billets. En quelques jours, vous aurez plein de nouveaux amis ! ».

« .....Ah, pardon, excusez-moi, j’avais oublié les taupes modèles. Bon, là, c’est très simple. Vous creusez un trou, dans votre jardin par exemple, d’environ 40 centimètres de profondeur et 30 cm de largeur. Vous enfilez des Ray-Ban type aviateur (c’est très important), et vous mettez la tête dans le trou. Les taupes ne devraient pas tarder à vous faire plein de gros bisous ... »