Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Thèmes généraux > humour > Professeur Padtraka > Professeur Padtraka : janvier 2008 suite

Professeur Padtraka : janvier 2008 suite

Ecrit le 23 janvier 2008

 Padtraka et les croissants

Monsieur A. Thalie de Maisons Laffite : « Je suis responsable d’une commission pour relancer la croissance. Nous avons plein d’idées mais nous avons besoin d’une idée très forte pour impressionner et convaincre la population du bien-fondé de notre démarche. Que me conseillez-vous ? »

Réponse : « Pour relancer le croissant au beurre, tout d’abord pensez à aider les petits boulangers. Lancez une campagne nationale sur le thème « j’aime le croissant même au beurre et même trempé dans mon café avec un peu de mousse à raser ». Je suis de tout cœur avec le croissant et votre commission. L’année 2008 va tous nous étonner. »

 Padtraka et les voeux

Monsieur le-Sire-de-ces-lieux : « Qu’est-ce qu’une bonne réception pour les voeux ? »

Réponse : « Pour les voeux, le plus important, c’est que les habitants aient peu mangé dans les 3 jours précédents pour avoir très faim et ne pas écouter votre discours. Surtout ne pas trop en dire, et surtout le tout rien de concret, mais c’est votre spécialité, m’a-t-on dit ... Petit détail important : se muscler la main régulièrement car plus de 800 poignées de main peuvent mettre fin rapidement à une main en baisse de forme. Pour bien vous préparer, je vous conseille un coach. Si vous voulez des noms, n’hésitez pas à me contacter auprès de la rédaction. »


Ecrit le 30 janvier 2008

 Padtraka et les bourses

Monsieur J.K de Pont L’Abbé : « Cher professeur, je voulais être connu et j’ai réussi. J’ai fait mal aux bourses du monde entier. Par contre, je voudrais savoir comment réparer tout ça ? »

Réponse : « Cher monsieur, je ne comprends pas trop pourquoi vous faites appel à mes services. J’ai quelques connaissances en médecine mais les bourses ne sont pas ma spécialité. Je sais juste que c’est fragile et qu’il faut les manier avec précaution. »

 Padtraka et lui-même

Monsieur A.H de Châteaubriant : « Grand fidèle de la Mée depuis 35 ans, j’essaie depuis le mois de septembre de comprendre votre chronique mais en vain. Pourriez-vous m’expliquer où vous voulez en venir ? »

Réponse :

« Tout d’abord, je vous félicite pour votre fidélité à notre hebdo. Je veillerai - si vous nous faites parvenir votre adresse – à vous faire abonner gratuitement pendant un an.

Par contre, vous me semblez chercher trop loin des choses qui tombent sous le sens.

J’essaie avec mes humbles compétences à améliorer le quotidien des gens qui comme vous semblent perdus.

J’espère que ces propos vous auront éclairé. »