Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Thèmes généraux > humour > Professeur Padtraka > Professeur Padtraka, février 2008

Professeur Padtraka, février 2008

Ecrit le 6 février 2008

 Padtraka et les sondages

Bon, j’abandonne. Je n’ai toujours pas trouvé de producteur local de pétrole pour faire mon propre carburant. Je vais essayer avec le marc de café. SI certains lecteurs ont d’autres idées de génie, merci de me les faire parvenir à la rédaction dans les meilleurs délais, car je ne sors plus de chez moi depuis que je n’achète plus de pétrole.

Revenons à la chronique habituelle et à vos questions toujours pertinentes.

Monsieur N.S de La Lanterne : « J’ai une fonction élevée qui demande d’avoir la confiance du peuple. Je l’avais au moment de mon élection et depuis je la perds sans comprendre pourquoi : je bosse toujours autant, je passe à la radio et la télé tous les jours et même plusieurs fois par jour. Cher professeur, aidez-moi ! Si ma cote remonte, je vous offre une rolex et un short et des baskets nike ! »

Réponse : "Cher monsieur, passer votre temps à essayer d’acheter vos interlocuteurs, vouloir les convaincre sans cesse que vous avez raison, que vous êtes le plus beau, le meilleur, le plus travailleur peut lasser (et doit lasser !).

La meilleure façon pour vous de remonter dans les sondages est de démissionner en annonçant officiellement que vous n’êtes pas à la hauteur de la tâche qui vous a été confiée et de prendre quelques vacances dans le Larzac où vous pourrez vous occuper tranquillement avec des balades, du lait de chèvre et un bon bouquin !"


Ecrit le 13 février 2008

 Padtraka et le Monde

Soumis à de fortes pressions de la direction de publication, Je soussigné, Professeur Padtraka, déclare vouloir changer la tête de ce journal. Diverses personnalités qualifiées ont été contactées. Le groupe des rédacteurs soutient ma démarche en ce sens. Il est temps de changer : la mondialisation, les enjeux environnementaux, le pouvoir d’achat, tout est chambourlificoté. La direction actuelle ne nous semble pas capable d’assurer une réflexion correspondant à ces bouleversements de nos vies.

Après de nombreux entretiens, Louis Schweitzer a accepté notre proposition. En tant qu’ancien PDG de Renault et président actuel de la HALDE (haute autorité de lutte contre la dératisation évaluative), il nous semble à la hauteur des ambitions de notre journal.

Quoi ? hein ????
On me prévient tout juste dans mon oreillette qu’il aurait accepté le poste au journal Le Monde, ce journal local parisien. Je vous assure qu’il va le regretter. On vit quand même vachement mieux ici. L’air est pur, les vaches sont vertes et les petits oiseaux dansent sous les tonnelles.

Je présente mes excuses à la direction : vous restez, désolé .....


Note de la Rédaction :

En l’absence d’une haute personnalité au talent incontestable, et faute de fonds propres, nous sommes obligés de continuer comme par le passé, en espérant être très actifs dans le présent, et toujours présents dans l’avenir (Oh ! C’est bien dit !).

Nos lecteurs-informateurs sont toujours les bienvenus surtout en ces temps de bouleversements électoraux municipaux et d’agitation d’idées et d eprojets. C’est pourquoi nous nous efforçons de vous communiquer toutes les listes en présence dans les communes environnantes.