Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Thèmes généraux > Femmes, masculin-féminin > Miss Pays de la Mée

Miss Pays de la Mée

Ecrit le 9 avril 2008

Le samedi 29 mars dernier, Samantha Jaunay a été élue Miss Pays de la Mée. L’élection des Miss c’est un truc un peu macho, un peu vieillot, où des messieurs (souvent vieux et frustrés) vont regarder les jambes (et le reste) de demoiselles (souvent belles et belles). Cependant, je respecte le choix de ces jeunes filles, je suppose qu’elles sont volontaires pour participer à ce « concours » (comme si la beauté pouvait se mesurer).

En regardant d’un peu plus près les résultats, je me suis aperçu que la miss pays de la Mée réside à Montbert, la première dauphine à Malville et la seconde à Nantes. Ces jeunes filles ont beau clamer leur amour et leur attachement pour notre région, le Pays de la Mée est peut être un territoire aux frontières mal définies, je trouve que l’on a quand même un peu abusé en repoussant ses frontières au-delà du raisonnable.

Avec cette logique, on peut dire qu’à Châteaubriant, on trouve un petit cours d’eau sympa qui s’appelle La Loire, que notre club de foot vient d’éliminer l’Olympique de Marseille en Coupe de France, que notre Zénith affiche régulièrement complet, que nous avons la plus belle plage d’Europe, que nous sommes fiers de notre tramway, que notre chantier naval construit les plus beaux bateaux du monde, que notre maire est le président du groupe PS à l’Assemblée nationale etc., etc.…

Ces jeunes filles sont peut-être très jolies mais le mensonge ne mène nulle part, il faut être honnête, alors moi je vous livre mon vote pour des filles de Châteaubriant :
– Miss Pays de la Mée, Marie-Jo Havard.
– Première dauphine, Monique Bigot.
– Deuxième dauphine, Jacqueline Bombray.

J’entends déjà les remarques, les sourires en coin, les réflexions et les regrets mais que voulez-vous, en démocratie il paraît que l’on a les élu(e)s que l’on mérite.

 

Florent Chauveau