Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Thèmes généraux > Femmes, masculin-féminin > Mariage annulé : virginité ou mensonge ?

Mariage annulé : virginité ou mensonge ?

Ecrit le 11 juin 2008

 Et si on parlait de mensonge ?

Il revient à La Mée, comme souvent, de donner des éléments de réflexion, différents de ceux utilisés dans la polémique politico-médiatique de la semaine dernière. Le sujet : un mariage annulé par un tribunal à Lille.

Il a été dit et répété que ce mariage a été annulé à la demande du mari, parce que son épouse n’était pas vierge. Il s’agit là d’une contre-information. C’est le mensonge de la jeune femme, revendiqué par elle-même devant le juge, qui est la cause déclenchante de l’annulation. On peut se demander pourquoi elle a attendu la nuit de noces pour le révéler. On peut s’étonner de l’exigence de virginité posée par le mari mais il est certain que l’un et l’autre savaient l’importance que cette question revêtait pour le mari. Le mariage est un contrat passé entre deux personnes de sexe différent qui décident d’unir leur vie. Le mari a demandé l’annulation « estimant que la vie matrimoniale a commencé par un mensonge, lequel est contraire à la confiance réciproque entre époux pourtant essentielle dans le cadre de l’union conjugale ».

Il y a eu d’autres cas d’annulation de mariage dans des cas de mensonge : un conjoint avait caché qu’il avait déjà été marié ou un autre qu’il avait été condamné dans une affaire de droit commun ; dans d’autres cas on a retenu que l’un des conjoints avait trompé l’autre sur sa nationalité ou sur son aptitude à avoir des relations sexuelles normales, ou sur sa stérilité.

Le jugement de Lille est d’ordre privé. Il ne fixe pas une règle publique et, même si certains s’en offusquent, il n’y avait pas lieu à casser ce jugement. Pour une fois je suis d’accord avec Rachida Dati (du moins avec ses premières déclarations).

Et puis, finalement, suite à la tempête médiatique, le ministère de la Justice a fait appel.

M. Eolas, avocat au Barreau de Paris commente : « Sombre jour pour la liberté, qui voit l’État intervenir dans une affaire strictement privée à cause de l’émoi de l’opinion publique. Parlez-moi d’archaïsme, d’idées d’un autre temps, de piétinement des valeurs de la République, et je vous parlerai de cet appel, ordonné par une Garde des Sceaux qui approuve pourtant elle-même ce jugement. La République marche sur la tête, et la foule crie sa joie comme si on venait de libérer Barrabas ».

On peut lire à ce sujet deux articles solides du juge Jean-Pierre Rosenczveig :
http://jprosen.blog.lemonde.fr/

– http://jprosen.blog.lemonde.fr/2008/05/31/annulation-dun-mariage-le-cri-des-ex-vierges-256/
– http://jprosen.blog.lemonde.fr/2008/06/03/mariage-annule-persiste-et-signe-257/
– http://jprosen.blog.lemonde.fr/2008/06/08/en-matiere-de-mariage-trompe-qui-peut-258/

et de Maître Eolas (trois articles) : http://www.maitre-eolas.fr/

– http://www.maitre-eolas.fr/2008/05/30/969-n-y-a-t-il-que-les-vierges-qui-puissent-se-marier
– http://www.maitre-eolas.fr/2008/06/05/973-eolas-vous-donne-du-grain-a-moudre
– http://www.maitre-eolas.fr/2008/06/06/982-comment-la-liberte-est-cachee-dans-le-jugement-de-lille
– http://www.maitre-eolas.fr/2008/06/19/1005-affaire-du-mariage-annule-a-lille-l-execution-provisoire-a-ete-suspendue

 

B.Poiraud

 

 Femmes excommuniées

En juin 2002, sept femmes, allemandes, autrichiennes et américaines ont été ordonnées prêtres au sein d’une communauté formée par un ancien prêtre catholique originaire d’Argentine, Romulo Antonio Braschi. Le Saint-Siège les a excommuniées par décret de la congrégation pour la doctrine de la foi dirigée en ce temps-là par le cardinal Joseph Ratzinger. (devenu pape, depuis). En septembre 2007, un groupe de Dominicains hollandais, faisant référence à la crise des vocations et à la pénurie sacramentelle qui pouvait en découler, exprima le souhait que soient ordonnés des hommes mariés, des homosexuels et des femmes.

Un décret du Vatican, publié jeudi 29 mai 2008, menace d’excommunier immédiatement toute personne qui ordonnerait prêtre une femme. Toute femme ordonnée prêtre sera également excommuniée. Il ne parle pas des homosexuels.