Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Châteaubriant > Démocratie locale > Réunions de « secteurs » mars 2009

Réunions de « secteurs » mars 2009

Ecrit le 18 mars 2009

Voir aussi :le maire, un menteur ? Non, juste un oublieur

 Des coussins et des bancs

Il y a du nouveau à Châteaubriant : le temps n’est plus à la non-réponse.

Parlez-vous du manque d’animation de la ville ? On vous répond patinoire, bowling, fête de la musique, fêtes de Noêl et 199 places de parking. C’est l’arbre qui remplace la forêt. Les animations d’une courte période masquent le vide habituel des rues !

Souhaitez-vous que le pourtour de la fontaine de la rue de Couëré soit sécurisé pour les enfants ? On vous répond : Jardin des remparts. C’est pas au même endroit, mais qu’importe.

Souhaitez-vous davantage de place pour les vélos ? On vous répond : voie verte.

Trouvez-vous que le prix des tickets de cantine pourraient être établi selon le quotient familial ? On vous répond que la Caisse d‘Allocations familiales subventionne les activités du samedi matin.

Souhaitez-vous voir remettre en valeur les remparts de la ville, rue du 11 Novembre ? On vous répond que ce sera fait rue du Château.

Souhaitez-vous de l’eau plus chaude dans les vestiaires « piscine » de la Salle Omnisports ? On vous répond qu’on verra ça en 2011 quand la chaudière au bois sera construite.

Signalez-vous que le quartier de la Ville aux Roses est sale et mal entretenu ? On vous répond qu’il y a un projet de rénovation pour 2010-2013.

Trouvez-vous que ça circule dur autour de la mairie ? On vous répond qu’il y a eu une soirée « permis blanc » pour réviser le code de la route, dans une salle municipale. Elle n ‘est pas proche de la mairie, mais qu’importe !

Finalement le maire apporte
des réponses, mais à côté
de la question !

Souhaitez-vous des rues réellement piétonnes ? On vous répond : « Oui si les commerçants le demandent ».

Souhaitez-vous une animation musicale en ville ? On vous répond : « Oui si les commerçants le demandent ».

Il n’y a que les commerçants qui ont le droit de voir leur avis pris en compte ?

Aux trois premières réunions de quartier de mars 2009, on n’a plus tellement entendu parler de vitesse, mais on a entendu réclamer des coussins et des bancs.

Des coussins berlinois évidemment, il en faut encore et encore, pour casser la vitesse. On n’en est pas encore à demander des rues en montagnes russes. Ça au moins ça casserait la vitesse ! Et puis ce serait si original qu’on pourrait même faire venir TF1 !

Et les bancs ? Figurez-vous qu’ils disparaissent, les bancs : sur la place Gabriel Fauré et même devant le commissariat de police. On ne respecte plus rien ma pauv’dame. Et commela population castelbriantaise vieillit, il faut des bancs pour que se reposent les vieilles jambes !

Et puis c’est sale et cassé dans la rue Alexandre Fleming (pourtant récente !) et dans le passage Sigmund Freud. Il y a des tables à repasser, des vieux vélos, des déchets de chantier et des verres cassés auprès des poubelles « Une vraie déchetterie » . Bizarre, les élus municipaux des quartiers n’avaient pas remarqué ça ? Ils ont laissé faire ?

 Des choses

On a quand même appris des choses aux réunions de secteur :

– presque toute la partie est de la rue du château sera détruite, pour remettre en valeur les remparts de la ville. En profitera-t-on pour élargir un peu cette rue ?
– La rue du Duc d’Aumale sera modifiée aussi, toujours pour mettre le château en valeur.
– Il y aura davantage de bancs à Châteaubriant
– Une chaudière à bois sera opérationnelle en 2011 pour toute la Ville aux Roses (HLM ; collège, salle Omnisports, etc)
– Il va y avoir un carrefour surélevé de 18 cm auprès du Conservatoire   et de la petite place du Cheval Noir. Gare aux amortisseurs.
– Il va y avoir un cheminement le long de la voie ferrée pour relier la gare à la cité scolaire
– L’ancien « centre culturel » sera transformé en domicile-services avec maison des associations (celle-ci utilisera aussi les anciens bains-douches).
– Le calvaire de la Ville Marie sera entretenu par les services municipaux.
– La nouvelle caserne des Pompiers ce sera pour 2011 ou 2012
– La conférence St Vincent de Paul, qui occupe déjà tout le presbytère de Béré, s’est vu attribuer deux salles supplémentaires, à proximité, récemment rénovées. Une personne a exprimé un sentiment d’injustice !

 C’est pour quand ?

C’est pour quand ? On ne sait pas « Dans plusieurs années » … vu que, à part le passage surélevé, rien n’est mis au budget 2009.

 N’importe quoi !

On apprend, c’est rigolo, que des feux rouges ne deviennent jamais verts ! C’est que les vélos modernes ne sont plus en métal mais en carbone et les boucles, dans le sol, ne les reconnaissent pas !

Cliniques Nantaises

En marge des réunions de quartiers on a appris que les Cliniques Nantaises pourraient racheter la Clinique Ste Marie, toute neuve, installée auprès de l’hôpital. Signature attendue pour avril.

Ancienne clinique

Les bâtiments de l’ancienne clinique, situés à Châteaubriant, à proximité de l’église de Béré et du nouveau cimetière, pourraient être rachetés pour aménager un établissement de type privé, pour personnes âgées dépendantes. Il y aurait 20 à 30 emplois.

Le pourcentage de personnes âgées à Châteaubriant va encore augmenter.

A une (bonne) question sur le devenir de la taxe professionnelle, le maire de Châteaubriant a expliqué que la zone de Châteaubriant était attractive, alors que d’autres villes comme Nantes ont une taxe professionnelle trop élevée.

Dans ce cas, pourquoi ne voit-on aucune implantation industrielle de quelque importance à Châteaubriant ?

Le maire a déclaré aussi que les bases de taxe professionnelle ont augmenté de 40 % en 7 ans. Erreur, voici les chiffres :
– 2002 : 42 434 071 €
– 2008 : 53 789 191 €
– 2009 : 56 000 000 € (estimation)

Cela fait donc 27 % en 7 ans (et 32 % en 8 ans) . Pourquoi donc parle-t-il de 40 % ?

 Impôt ménage

Un participant a suggéré de lever un impôt sur les ménages, si la Taxe professionnelle venait à disparaître. Réponse : « Cela n’a pas été notre choix jusqu’à présent ». Mais que réserve l’avenir ?

 Loire-Atlantique, Bretagne ?

Interrogé sur le rapport Balladur et le rattachement de la Loire-Atlantique à la Bretagne, Alain Hunault s’est dit favorable.
Bravo !

Des nouvelles de l’emploi

Sur la zone d’emploi de Châteaubriant (qui dépasse les limites de la ville elle-même), voici les derniers chiffres du chômage :

– Janvier 2008 ...... 2369
– Décembre 2008 .... 2698
– Janvier 2009 ........ 2997

Ainsi le nombre de chômeurs a progressé de 299 en un mois (+ 11 %) et de 628 en un an (+26,5 %).

A comparer à l’évolution nationale : + 4.3 % en un mois et + 15.4 % en un an. Monsieur le Maire dit que la Com’Com’   nous protège de la crise mondiale. Que serait-ce si elle ne nous protégeait pas !


Ecrit le 25 mars 2009

 Un avantage : ça finit tôt

Tout sourire, détendu, portant haut et fièrement son micro, le Directeur des Services Techniques de Châteaubriant arpente l’allée centrale de la réunion de « secteurs », au foyer-restaurant, le 18 mars 2009. La soirée a débuté à 20h45, et à 21h10 il n’y a déjà plus de question. M. le Directeur insiste cependant, surveillant une éventuelle velléité de parler, cueillant le moindre mot d’une personne à son voisin. Le temps passe, on arrive à 21h30, heure décente pour lever la séance : les verres sont disposés sur la table du fond, les petits gâteaux secs attendent les amateurs. Réunion apaisante : point de contestation, point d’éclat de voix, une soirée qui se termine tôt. Les Français manquent de sommeil, ici tout y prédispose.

Les Castelbriantais ont sans doute bien intégré l’idée que, dans ces réunions, on ne parle que de coussins berlinois, rond-points, vitesse. On n’a pas évoqué les crottes de chien cette année. Mais pas non plus les grands projets pour la ville. Ni les problèmes économiques. RBL, FMGC, chômage sont sans doute des gros mots.

De quoi donc a-t-on parlé ? Au secteur René-Guy Cadou, une riveraine a évoqué le problème de la rue du Faubourg de Juigné et du trottoir très étroit le long de la maison Garel. Le sujet aurait pu être polémique. Mais le maire se garde bien de dire quoi que ce soit. Nul n’insiste. Passons… Pas de vagues surtout.

Le parquet de la Halle de Béré   ne glisse pas assez pour les danseurs. Il faudrait un miroir rue St Exupéry et un coussin berlinois rue Hélène Boucher. Des gens stationnent intempestivement devant les riverains de l’école René Guy Cadou….

Tiens, il y a des rodéos Rue Jean Guéhenno ? On croyait que le maire avait arrangé ça ? On apprend à l’occasion qu’il y a eu des cambriolages à l’IME (institut Médico-éducatif) : des vélos ont été emportés la première fois, et des poignées de baby-foot la seconde fois.

Il est question aussi de la rocade Est auprès de la Maison de l’Enfant. Le maire voudrait un rond-point. Le Conseil Général rétorque que ce carrefour n’est pas si dangereux qu’on croit : « deux accidents entre 2003 et 2007 » dit le maire.

 Le copinage trouve ses limites

La politique municipale est simple : celui qui demande quelque chose l’obtient (enfin ça dépend qui demande). Mais cela provoque des incompréhensions, par exemple rue St Martin. « Certaines personnes n’arrivent pas à sortir de leur garage » dit un habitant « Et elles ont obtenu une interdiction de stationner placée sur le bord opposé de la rue. Mais si l’un a droit à des bandes jaunes, pourquoi pas les autres ? Et on voit se multiplier les demandes » dit la même personne en ajoutant « s’ils manquent de dextérité au point de ne pouvoir manœuvrer, ils doivent être des dangers publics sur la route ».
Cavités et incendie

Plus grave : un balisage a été placé rue d’Ancenis depuis presque un an. Pourquoi ? Explication : des trous sont apparus dans la chaussée. En faisant un sondage sur 1 à 2 mètres de profondeur, les services techniques ont trouvé 4 cavités importantes. Des travaux vont être faits.

Lors d’un incendie à l’entreprise Récup’44 l’intervention des pompiers a occasionné une coupure d’eau dans le quartier St Michel, pendant plusieurs heures !

 Commerce, tout va bien

« L’évasion commerciale diminue » (évidemment, avec le prix du carburant !) dit le maire en affirmant que l’attractivité de la ville est importante et que de nombreuses enseignes veulent venir s’installer à Châteaubriant et si le « forum St Aubin » n’ouvre pas, c’est à cause du deuxième recours déposé par un commerçant de la Route de St Nazaire. Pour le maire, le commerce à Châteaubriant va bien. Alors pourquoi, lors de la réunion des commerçants « Action » a-t-il été dit que le commerce est en perte de vitesse ?
Alors pourquoi n’y a-t-il personne dans les rues du Centre Ville. Il arrive que des commerçants fassent un chiffre d’affaires de moins de 15 euros (quinze !) dans une journée. Déprimant.

 Trottoirs

Des revendications commencent à se faire jour en ce qui concerne l’état des trottoirs (bombés, troués) et des chaussées. Et on ne voit rien venir à ce sujet.

Rue Guten
Rue Guten