Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Thèmes généraux > Santé, questions générales > Handicap > IME : institut médico-éducatif

IME : institut médico-éducatif

Ecrit le 23 décembre 2009

 Un magicien à l’IME

JPEG - 97.3 ko
Magie à l

Abracadabra … les trois foulards sont noués. Abracada-carotte : un lapin est sorti du chapeau. Un vrai petit lapin à la fourrure douce que le magicien met en boite avant de sortir … un oiseau dans sa cage. Les enfants adorent. Les adultes cherchent le trucage et ne le voient pas. Magique magicien ….

Cette séance de fantaisie a été offerte aux enfants de l’IME (institut médico-éducatif), à ceux de l’école René Guy Cadou, aux enfants de la CLIS (classe d’intégration scolaire) de l’école Claude Monet et à ceux de l’unité d’intégration du Collège Schuman. Tous mélangés dans la salle de sports de l’IME pour la plus grande joie du directeur, M. Jacky Millet.

Pour ce dernier, comme pour les différentes équipes pédagogiques, il s’agit de mélanger les enfants, ceux qui ont des difficultés et ceux qui n’en ont pas, pour une rencontre autour du rire. Le magicien de cette soirée reviendra en 2010 à l’IME pour animer un atelier autour de la magie.

L’institut médico-pédagogique a un site internet


Ecrit le 17 mars 2010

 Se sentir aimé ... c’est exister

L’institut médico-éducatif (IME) de Châteaubriant accueille 62 enfants « extra-ordinaires » : ils se savent « différents », ils le sentent dans le regard des autres, ils le voient dans les nombreux miroirs de l’établissement. Leur naissance, leur vie peuvent poser problème aux familles qui se sentent souvent coupables d’avoir mis au monde un enfant « inadapté ». Le rôle de l’IME est de lever cette inadaptation. Rencontre avec M. Jacky Millet, directeur.

« Oui, l’enfant peut être heureux, nous sommes là pour l’aider à évoluer de manière très positive, à se sentir beau et très en accord avec lui-même » dit M. Millet.

JPEG - 141.9 ko
M. Millet, direc

« Mais le problème est celui du regard : l’enfant vérifie, dans le regard de l’autre, s’il est accepté et aimé, s’il a le droit d’être un être humain comme les autres ».

JPEG - 59.4 ko
Le re
Dessin de Moon 06 87 32 77 47

L’IME vise à l’autonomie des enfants. « Ici le portail est toujours ouvert dans la journée, mais les enfants, même les autistes, savent qu’il y a une limite à ne pas franchir. Nous parions sur leur intelligence. Nous ne craignons pas l’intrusion : c’est en ouvrant qu’on empêche l’intrusion ! » dit-il. « L’éducation est une prise de risque. Il s’agit de former les personnes pour les aider à penser par elles-mêmes »

A l’IME, le parcours des enfants est individualisé. « Ici nous prenons « soin » d’eux ».

Cela se fait au travers de multiples activités et tous les personnels sont concernés : la femme de ménage et le cuisinier, les éducateurs, les médecins, etc. Chaque enfant a un emploi du temps adapté, modifiable au fil des mois en fonction de son évolution personnelle

L’horticulture permet le contact avec la terre, avec le rythme des saisons, la découverte des odeurs, des couleurs, des bruits.

Le cuisinier fait des repas adaptés aux enfants : couleurs, odeurs, saveurs. Les producteurs locaux sont fournisseurs de qualité.

JPEG - 55.1 ko
Oeuvre des enfants de l
JPEG - 63 ko
Oeuvre des enfants de l

Le psychiatre et la psychologue, qui reçoivent régulièrement les enfants, leur permettent d’exprimer ce qu’ils ressentent (même un enfant qui ne parle pas peut exprimer son ressenti) : cette compréhension de ce que vit l’enfant est ensuite retransmis aux professionnels de l’éducation pour leur donner les moyens de s’adapter à chaque cas. Orthophoniste, infirmière, neuro-pédiatre interviennent au besoin.

 Pygmalion

Selon une légende crétoise, Pygmalion, un jour, sculpta une statue si belle qu’aussitôt il en tomba éperdument amoureux. Il s’arrêta de boire, de manger, et passa l’essentiel de son temps à la contempler. Aphrodite, déesse de l’amour, émue par cette passion démesurée transforma la statue en une femme, Galathée, qu’il put épouser

En psychologie, on parle d’effet Pygmalion : c’est parce qu’un éducateur croit énormément dans les possibilités d’un enfant qu’inconsciemment il exige et attend beaucoup de lui et, surtout, qu’il l’observe positivement, détectant et renforçant immédiatement ses plus petits progrès. « L’effet Pygmalion » exprime l’influence d’un regard admiratif sur le développement de l’enfant. « C’est ce que nous faisons à l’IME : valoriser l’enfant Celui-ci sait que vous le regardez dans les yeux, qu’il ne vous fait pas peur. Alors il se sent bien, il se sent votre égal, il est votre égal si vous portez sur lui un regard d’accompagnement, de soutien, pas de différence » dit Jacky Millet en expliquant qu’à l’IME de Châteaubriant le personnel éducatif joue pleinement ce rôle

« Trois choses m’ont séduit ici :
– L’établissement lui-même et son architecture
– La compétence des professionnels
– Le territoire à dimension humaine »

« Ici les enfants sont très naturels, expansifs, plein d’élans et de vitalité. L’architecture est bien conçue : elle permet d’accueillir des enfants ayant des handicaps très différents, d’avoir des lieux de vie personnalisés, des couloirs de circulation et de rencontres  . Le parc tout autour est bien dimensionné, adapté aux besoins des enfants »

 Des professionnels de grande qualité

JPEG - 111.1 ko
Oeuvre des enfants de l

Les professionnels ont une grande connaissance du handicap « et ils sont prêts à accepter tout discours, toute remise en cause qui leur permette d’avancer »

Deux enseignants de l’Education nationale assurent la partie scolaire. Des éducateurs spécialisés mènent des activités de menuiserie, encadrement, tournage sur bois, rotin. « Tout ce qui peut permettre d’être considérés positivement à partir de ce qu’ils ont fait ». Les enfants apprennent aussi à laver le linge (le leur, mais aussi les torchons et les bleus de travail), à faire la vaisselle, un peu de repassage. En atelier cuisine, ils vont faire les courses (et manipulent de l’argent), et réalisent un repas. Peinture « à la manière de Mondrian par exemple », dessin, marionnettes : tout est support pour apprendre à vivre avec les autres, à savoir être des humains avec les autres humains. Des séances de « Look et bien être » les aident à mettre en valeur leur aspect physique.

Le territoire, ni trop petit, ni trop vaste, offre de nombreuses possibilités d’insertion. Les enfants de l’IME vont à la piscine, au Théâtre de Verre  , à la Médiathèque  , au Conservatoire  . Ils participent, comme les autres enfants, aux expositions artistiques organisées par Ar’Muse.

 Bien malin qui ...

De plus en plus l’IME noue des liens avec d’autres établissements et notamment avec l’école René Guy Cadou très proche. Et lorsque des enfants sont, ensemble, à un spectacle de magie, ce sont tous des enfants, et bien malin qui dira ceux qui sont « différents ». En juin, avec la Jeune Chambre Economique, aura lieu un spectacle au Théâtre de Verre   pour les enfants de l’IME et des CM2 de la ville. Une autre fête aura lieu en novembre, à l’occasion des 20 ans des Droits de l’Enfant. Un atelier-magie débutera en fin d’année.

« Nous travaillons ici avec de l’humain en souffrance. Mais nous constatons tous les jours une évolution. Se sentir aimé, c’est exister, c’est envisager « l’à-venir » avec sérénité. C’est là notre but » .

L’IME travaille aussi avec les parents : ceux-ci ont besoin d’être tranquillisés, rassurés. « Nous leur disons : on va trouver la meilleure solution possible pour votre enfant. Ne vous inquiétez pas. Aimez votre enfant. Qu’il soit le plus heureux possible, et vous aussi » .Si les parents sont apaisés, alors l’enfant le sent et peu progresser.

« Je suis fier de travailler ici avec des enfants handicapés », conclut M. Millet. Et on sent que c’est vrai !

Voici, pour terminer, quelques mots d’enfants :

J’ai mal à la tête … je prends du dolicrâne

C’est le Père Noël qui fait les parents.

Etre rebelle … c’est être belle deux fois !

Sacrés gamins ! Tous les mêmes !


Ecrit le 7 avril 2010

 Tous capables !

JPEG - 68 ko
Esca

Atténuer les différences, montrer qu’ils sont capables de faire ça ? « Ils » ? Une soixantaine de jeunes de 12 à 20 ans se sont retrouvés dans la salle de sports de Soudan, venant de plusieurs instituts médico-pédagogiques avec le partenariat de la Com’Com’   du Castelbriantais. Escalade, badminton, tennis de table, sports collectifs, rando-plan-d’eau. « Ils ont eu plaisir à tout essayer, sans esprit de compétition » dit Bruno Delalande, coordinateur sportif de l’IME des Perrières. « Et ceux qui ne voulaient pas ont eu à cœur d’encourager les autres ». Prochaine rencontre le 28 avril.

Au lycée, la course et le respect


Ecrit le 17 novembre 2010

 Nos p’tits mômes

Rencontre d’enfants ordinaires et extraordinaires

JPEG - 21.8 ko
IME, un élément du pu

Pour célébrer la journée universelle des droits de l’enfant, les 19-20 novembre 2010, la Jeune Chambre Economique, sous la direction d’Aurélie Doucin, a organisé des échanges et des rendez-vous durables entre les enfants « extraordinaires » (ceux de l’institut médico-éducatif) et les enfants « ordinaires » (ceux des écoles de Châteaubriant ).

La première rencontre a eu lieu le 24 juin 2010 au Théâtre de Verre  , sur le thème de la musique du monde.

Lors de la seconde, les enfants assembleront les pièces d’un puzzle géant qu’ils ont réalisé dans leur école, un puzzle de 3 mètres de long représentant les droits de l’enfant.

De nombreuses autres activités seront proposées : plantation d’un arbre (si le temps le permet), activités manuelles, jeux divers.

Lieux :
– le boulodrome, à 15 h le 19 novembre
– La médiathèque   et la Maison de l’Ange  , samedi 20 novembre de 10 h à 18 h.

« Nous espérons la présence des parents, dit Aurélie Doucin, pour qu’ils découvrent le plaisir des enfants d’être ensemble, et qu’ils poursuivent l’inscription à la médiathèque   et au Théâtre de Verre   »

JPEG - 203.1 ko
Droits des enf
La fresque réalisée en 2010

Voir aussi : http://chateaubriant-et-mee-daily-photo.blogspot.com/2010/11/extraordinaires.html