Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Thèmes généraux > humour > Au cul d’la tonne, chronique en gallo > Chronique en gallo : Sarkovision et radiosarko

Chronique en gallo : Sarkovision et radiosarko

<input value=« Suivante » type=« submit »<

Ecrit le 2 juillet 2008

 Sarkovision et Radiosarko

Ecopeu aveu bein travailleu mais mon Sarko l’a dépasseu. Retour à l’OReuTeuFeu, à le Lizieu qui nomme qui il veut, création d’un ministèreu de la Propagande pour faire passeu en douceur toutes les bon-nes réformeu prépareu. Y en a qui dizeu que mon Sarko éteu pu fort que Berlusconi : il est pu jein-ne ; il a pas besoin d’acheteu les meudias avec ses sous pisqu’il est le patron de toute la France et de tous les Français et le seul actou qui seut joueu toutes les pièces et chanwteu toutes les chansons.

C’est un vraïye bon patron qui va faire travailleu les chômous, les seuniors, les cherchous, les r’traiteux, les zauto-entreprenous, les vacancieux…et à partir du preumieu juignet, tous les zeuropéens.

Pour la marée nostroume, ça va bein d’un coteu : il a caresseu et disputeu en même temps les zisraëliens mais mon Filon, en Algérie, n’a pas su bouteu flika. Faut teurjous tout faireu par soi-même !

Chez les naïyes, y a aussi un granwd chef qui seut gardeu le pouvaïye, au Zimbawé : Mon Gabé y veut pas se faire endéveu par les zONUziens et avaïye hein-ne gauwche pour lui faire des bourdanwceu.

 

Herveu Deulouard

 

 

 

1 Ecopeu : Jean François Copé
2 Endéver = se faire tourmenter
3 une beurdancée = une raclée

Sarkovision - voir autre article


Ecrit le 9 juillet 2008

 Viveu la liberteu pour tous !

 
Pourkaïye c’éty que les hommes sont humains pour quelqueus-zuns, la Ingrid et sa famille, et inhumains pour une majoriteu : les pôvres, les crève-la-faim, les SeuDeuFeu, les sans-papieux, les estrangeux. Mon Sarko qu’a le cœur si gros, ça le geuneu pas de renvaïyeu des mères, des gosses, des pères qu’ont rein fait d’awte que d’avoir faim, de chercheu du travail ou du savoir qu’y a pas chez yeux.
 
Y en a qui dizeu que chacun est égal à chacun mais qu’y en a qui sont plus égaux que d’auwtes ; ça sereut-ty pas qu’en s’occupant d’yeux, ça rapportereu pu de gloriole, de bravos, de bons points dans les sondages ? 

Ca tombeu bein pour mon Sarko quand les militaires, les meudias, les professous dizeu partout qu’Il les zaimeu point et qu’il alleu les zaligneu et les faire marcheu à la baguette. Les généraux, les patrons de chaines publiques, les scientifiques montreu les dents ou démissionneu. C’est pas bon signe de créeu la meufianwce en voulant tout chanwgeu bein vite et sans discuteu !
 
Avec l’Europe, ça commenceu mal la preuzidence avec les polonais et les tcheks qui vouleu pu signeu.

Not’ Zorro qui craïyeu tout sauwveu, il arriveu pu même en se pressanwt.
 
 

 

Herveu Deulouard

 

 

 


Ecrit le 6 août 2008

Chut ! Vacanwces !

Ouf ! Mon Sarko est parti en vacanwces avec sa brunette, brunissante et Car-lassanwte. Tous les minisses aussi ben contenwts de respireu.

Mais avant de partir qu’est-ce qu’y nous zont fait comme coups deu cla. Y zont fait voteu à la granwde minoriteu la reuforme de la Con-stitution qui institueu une MONOCRATIE avanwceu (comme la viande !). Carla a sorti son biauw CéDé avec hein-ne bon-ne diction et cor hein-ne meuyieure addiction à sa came-Sarko ; pour sa pub, elle s’est fait photographieu au sommet de le Lizieu comme le fantôme de l’opéra.

Mon Sarko a éteu vaire l’Irlande qui dit non, qui dit oui à la pendule d’argent de leu rope ; il a reuçu son copain Obama, oh ! Bats-moi, en catimini (et pas en granwde pompe et en plaïyemousse comme nos vaïzins). Ma Rozeline a décideu de faire païyeu les mutuelles pour not’Securiteu sociable ; mon Morin de la guerre y va fermeu les casernes comme ma Rachida, les palais de justice ; ma Lagarde va faire travailleu les kadres qui vouleu pu rein faire et faire négocieu les petits patrons avec des syndicats qui sont pas là.

Vacanwces aussi pour l’OMeuCeu qui n’arriveu point à reuguleu les loups dans la bergerie et les reunards dans le poulaïyeu du monde ; et pour les JO chinois qui reuguleu la liberteu des meudias et des internauwtes comme y nous l’avaient promis. Mais y paraît que la Franwce est en train de deuveunir la championne de la liberteu d’enfermeu !

 

Herveu Deulouard