Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Châteaubriant > Culture, expositions, livres, loisirs, spectacles, sports > Fête du Cheval Breton

Fête du Cheval Breton

Ecrit le 3 septembre 2008

 Trait Breton : il a de la race

Le Cheval Breton (encore appelé Trait Breton en raison de ses aptitudes à tirer) est le résultat d’un long travail de sélection entrepris par les éleveurs à partir de nombreux croisements réalisés au XVIIIe et XIXe siècle dans le but d’améliorer les races anciennes existantes de chevaux indigènes. Le Cheval Breton actuel est issu des croisements résultant de l’accouplement d’étalons « Norfolk » importés de Grande-Bretagne et de juments du pays du Léon (Nord-Finistère). De ce croisement est né le Postier Breton dont la réputation s’est étendue dans le monde entier. Cette célébrité s’est traduite par un fort courant d’exportation dans les années 1900-1940 et encore aujourd’hui notamment en Allemagne, Italie, Brésil et au Japon.

JPEG - 58.2 ko

Photo : RITA DE CHEVALERIE, 3 ans, attelée à une voiture anglaise de type Tradition appartenant à M. Gilles PORTAIS de
Châteaubriant

Le Cheval Breton se situe actuellement dans le peloton de tête des races de trait élevées en France et figure au second rang national après la race Comtoise. On dénombre environ 11 000 juments saillies par 600 étalons agréés, soit le tiers du cheptel national des chevaux de Trait.

La zone d’élevage du Cheval Breton dépasse largement sa région d’origine : la Bretagne, appelée « Berceau de Race » (composé des 5 départements Bretons : Finistère, Côtes d’Armor, Morbihan, l’Ile et Vilaine et Loire-Atlantique). Le Cheval Breton est également présent dans de nombreuses régions de France en particulier dans les régions de moyenne montagne du Massif Central et de la Chaîne des Pyrénées.

La race Bretonne est également présente outre-Rhin en Allemagne, en Italie, au Brésil et au Japon, ces derniers étant moins demandeurs depuis quelques années sachant qu’ils ont constitué progressivement leurs propres souches.

JPEG - 55.3 ko
Trai

Le Cheval Breton s’utilise fréquemment à l’attelage de loisirs et lors de compétitions d’attelages. Il est encore employé en agriculture, par exemple dans les forêts pour des travaux de débardage, ainsi que dans l’accueil à la ferme avec notamment l’organisation de randonnées en roulotte (par exemple pour la visite des Marais Salants de Guérande).

Il est aussi utilisé dans les villes, Rambouillet étant la première à tirer profit de l’utilisation du Cheval de Trait de race Boulonnaise dans l’entretien des espaces de voirie, Quimper et Nantes ont plus récemment franchi le pas, le but étant également l’entretien des espaces verts et le développement touristique des villes via les promenades en calèches. Brest l’utilise pour son transport scolaire.

Plus traditionnellement, le Cheval Breton est élevé afin d’assurer la pérennité de la race en assurant la reproduction. La Loire-Atlantique compte désormais environ 120 éleveurs de Chevaux Bretons, essentiellement au Nord du département, de la côte Atlantique jusqu’aux vignobles d’Ancenis.

JPEG - 69.3 ko
Atte

Le Syndicat départemental du Cheval Breton organise chaque année 10 concours locaux de Modèles et Allures : concours où l’on est amené à juger les critères morphologiques du cheval et ses allures au pas et au trot.

Le Syndicat organise également chaque année au minimum deux concours d’attelage pour faire découvrir cette activité et mettre des jeunes chevaux de 2 et 3 ans à l’attelage dès leur plus jeune âge.

 Elégance

S’il est plus lourd q’un cheval de course, le Trait Breton ne manque pas de charme et d’élégance. Son grand calme en fait le partenaire idéal des fêtes, l’ami particulier des personnes âgées et des enfants.

 Fête du Breton

Le Syndicat départemental accueillera les 6 et 7 Septembre 2008 à CHATEAUBRIANT, le Concours Régional de La Race Breton et la Finale Régionale d’Attelage avec l’élite de la race : les 190 plus beaux spécimens de la race des cinq départements

Lieu : l’hippodrome, le samedi de 8 h à 16 h et le dimanche de 9 h à 15 h. Maniabilité, dressage, traction. La traction se fait par exemple avec un traîneau sur l’herbe, ce qui demande au cheval une force considérable d’autant plus que des personnes viennent progressivement alourdir le traîneau.

Le samedi et le dimanche aura lieu aussi le concours « Modèles et allures » pour les étalons et les poulinières suitées (c’est-à-dire les poulinières accompagnées de leur petit poulain). C’est toujours un très beau spectacle !

Le samedi à 16 h débutera le défilé en ville (hippodrome, mairie, rue du Duc d’Aumale, place de la Motte, rue Amand Franco) : « Nous transporterons les candidates à Miss Bretagne vers la Halle de Béré   » dit le Président Michel Haulbert.

Quelques photos d’attelages : http://www.journal-la-mee.fr/bp/cheval-breton-2008/

 Résultats

PDF - 6.6 ko
Finale régionale - che
PDF - 7.4 ko
Finale régionale - chevaux 3
PDF - 5.4 ko
Finale régionale - chevaux 5
PDF - 84.3 ko
All

Photos :
– Saturnin : 1er Prix Males de 2 ans type Postier
– Orphée : 1er Prix Poulinières suitées type Trait Grande Taille
– Roquepine Gavraise : 14 e Prix en Attelage simple jeune Chevaux,
– Serene : 13e Prix en Attelage simple jeune Chevaux

JPEG - 287.7 ko
Roquepine Gâvr
JPEG - 235.8 ko
saturnin du
JPEG - 197.2 ko
se
JPEG - 70.3 ko
Or