Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Châteaubriant > Enseignement, formation > a. Rentrées scolaires > Rentrée : les nouveaux sont paresseux

Rentrée : les nouveaux sont paresseux

Ecrit le 10 septembre 2008

JPEG - 223.3 ko
Dessin de Moon - 06 87 32 7

Février 2008, le maire de Châteaubriant annonce avec fierté : selon le recensement de l’INSEE la ville comptait 12 500 habitants au 1er juillet 2005 …. soit 435 de plus qu’au recensement précédent (1999).

Mais qu’est-ce qu’ils ont fait, ces nouveaux venus ? Ont-ils fait des gosses ? Même pas ! Ils sont paresseux à ce point-là ? Faut croire, puisque le nombre de gamins dans les écoles ne cesse de décroître.

Ecoles maternelles et élémentaires :
2000-2001 : 1537 élèves inscrits 
2007-2008 : 1402
2008-2009 : 1386
		Soit 51 élèves perdus
Collèges :
2000-2001 : 1900 élèves inscrits 
2007-2008 : 1739
2008-2009 : 1710
		Soit 190 élèves perdus

Lycées :
2000-2001 : 1781 élèves inscrits
2007-2008 : 1563
2008-2009 : 1620
Il y a une remontée cette année mais cela fait quand même 161 élèves disparus depuis septembre 2000.

Total : 402 jeunes ne sont plus dans les écoles de Châteaubriant depuis septembre 2000. On doit donc en conclure que les 435 habitants supplémentaires, que la ville a gagnés depuis 1999, n’ont fait aucun gosse ! Va pt’être falloir leur donner un mode d’emploi !

En septembre 2008, au total, la ville compte 4716 élèves (au lieu de 4704 en septembre 2007) soit une progression de 0,25 % grâce aux internes des lycées.

Dans les écoles maternelles, les effectifs sont à peu près stables

	499 en 2007
	493 en 2008

De ce fait il n’y a pas de suppression de classe (L’école Marcel Viaud respire !)

Dans les écoles élémentaires, même stabilité

	903 en 2007
	893 en 2008

Mais l’école René Guy Cadou, qui est tombée à 124 élèves, a perdu sa 5e classe. De même, dans le privé, le groupe Nazareth-St Joseph a perdu sa 12e classe

Dans les collèges la baisse est sensible

	1739 en 2007
	1710 en 2008

Cette baisse affecte le Collège de la Ville aux Roses alors même que celui-ci était en hausse les années précédentes ! Cette évolution est difficile à comprendre, d’autant plus que ce collège est un bon collège ! Y aurait-il eu une baisse de population dans le quartier ?

 Travaux

Seules les écoles publiques dépendent des municipalités. Celle de Châteaubriant a réalisé pour 94 000 euros de travaux dans ses 8 écoles maternelles et élémentaires : pose de sols souples, peintures, rénovation des sanitaires, pose de plaques phoniques, porte coupe-feu et divers travaux d’entretien. L’extension de l’école maternelle René Guy Cadou sera bientôt terminée, offrant enfin aux élèves un réfectoire adapté.

 Casse-tête

La semaine de cours ramenée à 24 h satisfait globalement les parents qui ne se rendent pas compte que, ainsi, les enfants perdent 72 heures de classe (équivalent de 3 semaines). En revanche, 2 heures par semaine (et par enseignant) devront être consacrées aux élèves en difficulté. L’organisation est un vrai casse-tête et diffère selon les écoles.

A Claude Monet, l’interclasse du midi est raccourcie. Les enfants reprendront à 13h45. De ce fait la classe finira à 16h45 et le soutien scolaire aura lieu de 16h45 à 17h45. C’est possible parce qu’il n’y a pas de ramassage par cars scolaires. Mais le problème se pose dans les petites écoles de campagne. Faut-il faire ces heures le midi (sachant que, de par les textes, il faut 90 min de coupure) ? Ou le matin avant 9 h ? Ou le soir après 17 h ? Ou le mercredi matin, pourquoi pas ? Les organisations seront différentes d’une école à l’autre ! Ce qui ne va pas simplifier le transport scolaire.

Quant à l’utilisation des samedis matins libérés, rien n’a été prévu dans les communes rurales. Seul Châteaubriant en bénéficiera, à l’aide d’un financement …. des communes qui n’en bénéficieront pas. (1)

(1) Moisdon et St Julien de Vouvantes auront une animation « astronomie ». Soudan et Erbray auront une animation « Escalade » - mais les 24 autres anipmations seront pour Châteaubriant . Les enfants des communes voisines pourront y accéder … si leurs parents trouvent un moyen de transport.


Ecrit le 10 décembre 2008

 Où sont les enfants ?

La commune de Puceul a connu une augmentation de 283 habitants, passant de 631 à 914 habitants depuis 1999. En même temps le nombre d’enfants à l’unique école du bourg a augmenté de 67 élèves. Fort bien.

Venons à Châteaubriant : le maire de la ville a annoncé une augmentation de population de 500 personnes depuis 1999. Si le rythme avait été le même qu’à Puceul il aurait dû y avoir 118 enfants de plus !

Or il y a eu 151 enfants de moins dans les écoles primaires
– 2000-2001 : 1537 élèves
– 2008-2009 : 1386 élèves
– Bizaâaâaâaâre ! Qu’on nous explique !