Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Intercommunalité et diverses communes > Diverses communes > Conseil Municipal à Ruffigné - sept 2008

Conseil Municipal à Ruffigné - sept 2008

Ecrit le 10 septembre 2008

 Visite impromptue à Ruffigné

Ruffigné, 15 élus, plutôt jeunes. Les tables sont disposées en rond. L’arrivée de La Mée ne provoque pas de surprise : un élu va seulement chercher des chaises supplémentaires. Il y a 5 citoyens présents dans la salle. L’atmosphère est détendue. Passons à l’ordre du jour.

Le repas des Anciens sera facturé 23,90 € au lieu de 24 €. Il n’y a pas de petite économie pour la commune.

Zones humides, l’inventaire sera confié au bureau d’études BMO de Janzé. Coût 3400 € HT   mais une subvention devrait ramener le coût à 813 € pour la commune. Ouf !

Sur son cahier le secrétaire de séance note les décisions au fur et à mesure.

Accueil périscolaire : sur 53 familles inscrites à l’école l’an dernier, seules 18 ont répondu et 7 seulement sont intéressées. Les autres se réveilleront à la rentrée sans imaginer qu’un accueil de ce type a besoin de se préparer. Une famille a demandé que l’accueil se fasse dès 7 h 30. Il paraît que ce n’est pas possible car la Com’Com’   a fixé les horaires jusqu’au 31 décembre. Après : on verra. C’est quand même étrange que les horaires ne puissent pas s’adapter aux situations, en souplesse.

Pour la voirie communale, trois entreprises ont soumissionné. Il peut y avoir jusqu’à 6500 € d’écart. La moins disante est retenue : Sauvager pour 33 300 €. Le Conseil Général accorde une subvention (majorée) de 9725 €.

Deux virages sont à rectifier du côté de la Géraudais. Il en coûtera 3000 € environ. La somme n’est pas budgétisée mais la commune utilisera les fonds inscrits pour les travaux d’un autre village, qui sont différés.

Le pont à « La Brûlais » sur la route de St Aubin, connaît un problème d’écoulement des eaux, à la suite du remembrement. Question à revoir.

Le local destiné au rangement du matériel de l’école (vélos, trottinettes, ballons) est pourri. Pour le remplacer, le bois est plus cher que la tôle (200 € de différence). Va pour un abri de 6 m2, en tôle, pour 529 €, garanti 10 ans. [Ndlr : coup de chance, la commune a pu bénéficier d’une promo : 269 € seulement !]

Elagage des chemins avec rotor et lamier scie. La société Saffray de Rougé est retenue.

 Lotissements : des soucis

Un habitant du lotissement de La Chauvinais se plaint : « Cela fait 4 ans que j’ai fait construire » mais la route n’est pas terminée, il n’y a ni trottoir ni éclairage, « je désire avoir les mêmes prestations que les autres ». Le lotissement communal est complet, mais rien n’est inscrit au budget pour 2008. Il va falloir faire chiffrer pour 2009. Mais sans attendre on peut boucher les plus gros trous de la chaussée et couper les ronces ?

De la discussion, il ressort qu’il y a un autre problème : un lotissement privé s’est construit tout à côté et, au lieu d’emprunter sa propre voie d’accès (qui est plus longue), ses promoteurs utilisent la voirie du lotissement communal (avec importants risques de dégradations). Le Conseil Municipal, à la demande des riverains, envisage de barrer la route avec de grosses pierres … mais se renseigne pour savoir si elle en a le droit.

Autre problème : ce lotissement privé a prévu un bassin de rétention d’eau. Mais il n’est pas fermé à clé. Problème de sécurité.

De plus le lotisseur, qui termine les travaux ce mois-ci, n’a pas encore payé la PRE (participation pour raccordement à l’égout) d’un montant de 21 250 €, malgré l’échelonnement qu’il a demandé.

Encore un problème de lotissement : l’agriculteur exploitant un verger ne veut pas des maisons trop près. Le Conseil Municipal considère que la maison la plus proche est à dix mètres et que la loi ne fixe pas de distance minimum par rapport à un verger. La demande est donc rejetée. Renseignements pris, il semble qu’il y a un autre problème : un habitant de la commune ne veut pas de maison en face de la sienne !

 Divers

Incendie : le SDIS (pompiers) a recensé les points d’eau de la commune. Mais il y a des hameaux n’ayant ni point d’eau ni poteau incendie. Il y a bien des plans d’eau mais ils sont souvent fermés à clef. Il faut résoudre ce problème ! Et puis, à la Guérinais, le poteau incendie a été cassé sans qu’on sache qui a fait cela. Du coup, pas moyen de faire appel à l’assurance du briseur de poteau ! La réparation coûtera 2276 € à la commune.

Le Conseil discute, on sent que les élus connaissent bien leur commune. La commission adéquate est allée voir sur place.

Terrains : la commune a quelques terrains ici ou là qu’elle préfère vendre plutôt que de laisser la charge de l’entretien aux employés communaux. Et puis un riverain souhaite acheter un chemin rural au lieu-dit Pérouse, un chemin qui ne mène nulle part. Il y aura enquête publique.

Questions en vrac : le premier adjoint, qui ne peut se libérer de son travail professionnel dans la journée, demande à être remplacé au Syndicat des Transports Collectifs — Le nouveau Président de l’association de maintien à domicile sera invité au prochain Conseil Municipal — Le gardiennage de l’église coûte 117 € par an — Le Cheval Breton demande une subvention mais tout est épuisé. On verra plus tard — Le CDD des deux dames de la cantine est renouvelé pour 6 mois.

A part ça « avec le nouvel horaire des écoles on ne sait pas où on va ». Apparemment le maire n’est pas au courant des activités mises en place par la Com’Com’   : il n’en parle pas —. La sécurité des équipements sportifs et jeux de la cour de récréation de l’école est à vérifier régulièrement : 350 €/an.

Et si on achetait un défibrillateur pour la commune ?

Le concours des Maisons Fleuries n’a attiré que 5 candidates. Il est annulé mais chacune recevra un bon d’achat de 8 €

Des personnes (qui ? qui ?) ont fait un dépôt de détritus sur le territoire de la commune (pots de peinture, bouteilles de gaz). Il en coûtera 1200 € HT  , à la commune pour les faire enlever.

Un jeune artiste propose de créer une activité guitare à Ruffigné en complément du Conservatoire   Intercommunal de Châteaubriant « pas forcément accessible à tous ». Le Conseil Municipal accepte le principe de mettre un local à disposition, dans l’ancien presbytère (quand il y aura des fonds pour le rénover). La commission Loisirs-Culture va se réunir pour en discuter.
Enfin il est question du rapport d’activité de la Com’Com’  , du rapport annuel sur le prix de l’eau, du rapport du syndicat de transports collectifs….

Trois heures de Conseil Municipal : le temps a passé vite. Le maire a exposé les dossiers. Les autres élus ont joué leur rôle de « conseil ». Rendez-vous dans un mois.

 

BP  

 


Ecrit le 10 septembre 2008

 Cours de guitare

Guitare classique, guitare électrique, guitare basse : Cédric Plantard, animateur-technicien à l’école de musique de Derval, a le projet de donner des cours « à la carte », en s’adaptant aux goûts et aux désirs de ses élèves (jeunes et adultes) : « Partir de ce qu’ils aiment, leur donner diverses techniques musicales leur permettant d’accompagner des chanteurs ou autres. Proposer enfin une ouverture sur d’autres styles musicaux. Et finalement leur laisser le choix, permettre à un large public de jouer de la musique » dit-il.

Cédric Plantard
02 40 28 77 73