Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Conseil Municipal Châteaubriant > Conseil Municipal 15 mars 2008- 15 mars 2014 > CM 2008-suite > 07-2008. Rond-point Alexandre Ménard ... et toc !

07-2008. Rond-point Alexandre Ménard ... et toc !

Ecrit le 17 septembre 2008

 Hommage

Fallait-il donner à un rond-point le nom de « Alexandre Ménard » sous prétexte que ce rond-point se trouve à côté de la concession Renault, à Châteaubriant, route de St Nazaire ? Si elle avait eu le choix, la famille aurait préféré que ce nom soit donné à « la rue » de la Halle de Béré  . Mais elle n’a pas eu le choix.

Décédé en 1998, Alexandre Ménard a été longtemps conseiller municipal, puis adjoint au maire chargé des questions économiques. En dehors de ses quatre enfants, il avait deux autres « enfants » : la Foire de Béré dont il fut le Président pendant 30 ans, et l’Office de Tourisme  .

Homme de cœur, il était très sensible à la question du handicap c’est pourquoi il a poussé à la construction d’un Institut médico-éducatif à Châteaubriant. Il eut aussi l’excellente initiative   de confier au Centre d’Aide par le Travail (CAT) la tâche de monter et démonter les stands de la Foire et de nettoyer les rivières à Châteaubriant.

Tout dévoué à son maire Xavier Hunault, et à ses fils, il n’était pas, lui, sectaire : il a su accepter l’alternance politique normale qui conduisit Martine Buron à devenir Maire de Châteaubriant en 1989.

De par son métier, Alexandre Ménard était garagiste, installé dans les anciens bâtiments du « Moulin Banal », boulevard de la République à Châteaubriant. C’est là notamment qu’en 1946 il ouvrit les pre-
mières formations d’apprentis. Par la suiteil s’installa dans un garage plus important, route de St Nazaire, concessionnaire Renault avec des responsabilités nationales.

Son fils, Luc-Alexandre Ménard, a su lui rendre hommage, au nom de la famille, lors de l’inauguration du 11 septembre 2008, la veille de la Foire de Béré.


 Le Président Mareschal est fâché

A cette inauguration on a pu noter l’absence du Président du Conseil Général. Par lettre en date du 9 septembre, celui-ci écrit au maire de Châteaubriant :

« J’ai reçu le 3 septembre votre invitation pour l’inauguration du 11 septembre. Permettez-moi de regretter vivement cette invitation tardive ( …) ».

Apparemment le Conseil Général n’avait pas été mis au courant préalablement puisqu’il exprime « le souhait d’être associé à cette inauguration en qualité de puissance invitante, puisqu’il s’agit d’un aménagement situé sur une route départementale, financé par le Département avec le concours de la Région ». En d’autres termes, le rond-point n’appartenant nullement à la ville, celle-ci ne pouvait lui donner un nom sans en référer au Conseil Général .

« De même vous venez d’inaugurer samedi 6 septembre le centre municipal des sports réhabilité. Cette invitation, portant le logo du Conseil Général, nous est parvenue le 1er septembre, sans qu’aucun contact prélable n’ait été établi, ni sur la date, ni sur la présence des différents partenaires concernés »

[Incroyable ! La ville a utilisé le logo du Conseil Général sans même lui en parler !]
« Je tiens à vous dire très fermement que je ne peux accepter ce manque systématique de respect et de reconnaissance de vos partenaires publics ; C’est contraire à la traditionnelle courtoisie républicaine ».

« Alors que le Conseil Général a fait du soutien à l’équipement et au développement du Pays de Châteaubriant   une de ses priorités, traduite année après année dans les actes, c’est créer bien inutilement un climat d’hostilité et de défiance peu propice à l’élaboration de notre prochain contrat de territoire et à la conjonction positive de nos efforts au service de nos cncitoyens. »

Et toc ! C’est bien dit !