Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Thèmes généraux > Grappillages et Mée-disances > Grappillages - septembre 2008 (2)

Grappillages - septembre 2008 (2)

++++

Ecrit le 17 septembre 2008

Après la papamobile, le papadrone

Marianne.fr du 08/09 : Benoit XVI, qui entame sa tournée en France le 12 septembre, ne sera peut-être pas le Pape le plus populaire, mais il sera le plus protégé. Pendant les trois jours que sa Sainteté passera en France, il bénéficiera d’un dispositif de sûreté aérienne inédit : à côté des traditionnels hélicoptères, on trouvera des chasseurs et un avion-radar. Mieux : l’armée de l’air étrennera pour l’occasion un drone Eagle. Ce sera l’une des premières sorties de cet engin déclaré bon pour le service en juin dernier.

Cette débauche de technologie laisse songeur, surtout au moment où les experts comme les militaires pointent la faiblesse des moyens du renseignement aérien français en Afghanistan. Sur place, l’armée ne dispose, en effet, que de deux hélicoptères. Surtout, elle n’a pu déployer aucun drone, la France en étant largement sous-équipée.

[…] Pour, Guy Teissier, député des Bouches-du-Rhône, président de la commission de Défense de l’Assemblée nationale : « Si un drone avait survolé les lieux avant le passage des soldats, sans doute aurait-il détecté la présence des Talibans venus en masse et avec d’importants moyens ».

Que vaut la sécurité d’une poignée de troufions français face à l’hypothèse d’une tentative d’agression sur Benoît XVI ?

Le pape a perturbé la foire de Béré

Licenciements abusifs

Marianne.fr du 09/09 : Le Conseil des Prud’hommes de Libourne (Gironde) a condamné la société Arena, lundi 8 septembre, à verser 4,8 millions d’euros de dommages et intérêts à 96 ex-salariés pour licenciement économique abusif. Soit 50 000 euros chacun.

Selon le juge, en fermant son activité française (une usine de 169 salariés basée à Libourne) pour la sous-traiter en Chine, le fabricant de maillots de bain visait à augmenter ses marges et non à les « rétablir » comme il l’avait affirmé.

Arena avait eu le culot de justifier ces licenciements par son besoin d’investir dans la publicité. Le juge rétorque que la société « connaissait une notoriété mondiale sans précédent grâce aux résultats de son icône publicitaire, Laure Manaudou ». Pas de doute pour le juge départiteur, Arena a licencié les ouvrières pour des raisons purement financières. En clair, la société les a sacrifiées sur l’autel de la rentabilité maximale. […]

Prisons russes

De Nouvelobs.com du 07/09 : Environ un quart des hommes russes ont fait de la prison, indique un expert dans le quotidien gouvernemental Rossiïskaia Gazeta, ce mardi 2 septembre.
« Au cours des seize dernières années, entre 1992 et 2007, plus de 15 millions de personnes ont été condamnées (...) soit un quart de la population masculine adulte », indique le chef de l’Institut gouvernemental de législation et de jurisprudence comparative Vladimir Radtchenko dans une tribune.

Actuellement la population carcérale de Russie compte 895.000 personnes. Les femmes représentent environ 5 % du nombre de détenus. L’an dernier, plus de 52.000 personnes, soit une personne arrêtée sur quatre, ont été acquittées . « Autrement dit, elles avaient été arrêtées sans fondement ».

Les prisons russes sont surpeuplées et connues pour de nombreux cas de brutalités commises par le personnel. En juin 2005 à Lgov (sud-ouest), l’automutilation de centaines de détenus pour protester contre les violences du personnel avait eu un large écho dans les médias russes.

Refus de soins

D’après le Monde, dans son avant-projet de loi « Hôpital, patients, santé, territoire », Roselyne Bachelot instaure des sanctions financières contre les praticiens qui refoulent de leurs cabinets les bénéficiaires de la Couverture maladie universelle.

« La ministre cherche à endiguer le développement de pratiques contraires au serment d’Hippocrate », poursuit le journal qui cite ce texte : « Plusieurs dispositions encadrent et répriment déjà le refus de soins mais il est nécessaire d’interdire très clairement la discrimination pour raisons financières ou sociales ».

Le projet de loi propose « d’instaurer une présomption de preuve en faveur des assurés », en permettant aux CPAM   de recourir au « testing ». Si le refus de soins est prouvé, les CPAM   pourront prendre des sanctions financières, voire retirer au médecin son droit au dépassement d’honoraires, s’il récidive. Ces décisions pourront être publiques « afin de montrer que le refus de soins est un acte grave » ».

Drôle de poupée

De Nouvelobs.com du 11/09 : La poupée articulée de Sarah Palin, la colistière du candidat républicain à la Maison Blanche John McCain, « se vend par dizaines de milliers d’exemplaires sur l’internet » a affirmé son créateur.

« ,Avec sa mini-jupe, frange rebelle sur le front, lunettes d’écaille et rouge à lèvres, son déguisement en écolière, elle fait un tabac ! », affirme Emil Vicale, patron de l’entreprise Herobuilders.com qui, depuis 2002, réalise des figurines historiques, sportives ou politiques.

Le corps fabriqué en Chine mais « la tête moulée et peinte aux États-Unis », la poupée est vendue au prix de 30 dollars, et son succès dépasse de loin les figurines de Barack Obama et de John McCain.

Ce succès est signe de la victoire des républicains à la présidentielle du 4 novembre, estime le fabricant. « Au cours des deux dernières élections, on a prédit le vainqueur avec justesse en se basant sur nos chiffres de ventes. Je peux vous dire et vous pouvez le publier : cette fois-ci, ce sera McCain et Palin, pour sûr, et par un raz de marée ! », assure Emil Vicale.

Dans le même bain

Selon le Canard du 10 septembre, il s’en passe de belles dans la très huppée Résidence Capo Di Monte de Cannes : la femme du gardien a été autorisée à profiter de la piscine privée réservée aux résidents. L’un d’eux a vivement protesté contre « ce dangereux précédent » avec cet argument incontestable : « afin que le Capo Di Monte ne soit pas la risée de Cannes ».

L’inquiétude pour l’avenir se fait jour en face de l’effroyable catastrophe qui ne pourrait manquer de se produire « si demain il venait à l’esprit d’un co-propriétaire qui emploie des employés de maison de les autoriser à fréquenter la piscine ».

C’est vrai ça, employeurs et employés dans le même bain, même par temps très chaud, ce n’est pas concevable. D’abord les gueux ne sont pas propres. Et puis, on leur laisse un doigt de liberté et ils finissent par prendre la Bastille. Chacun à sa place ! Et la sécurité de tous sera assurée.

Neuilly

Du Monde.fr du 11/09, le papier de verre d’Hervé Le Tellier : « Hier, mariage de Jean S. avec la jeune héritière Darty. Très touchant, cette confiance entre les jeunes époux. Jean n’a même pas pris l’extension de garantie de cinq ans ».
Le maire de Neuilly, qui les a mariés, est actuellement l’objet de tracasseries : la Préfecture reproche à la commune de n’avoir pas construit assez de logements sociaux sur la période 2004-2007. « J’assume l’héritage de la municipalité précédente » a-t-il dit.

++++

Ecrit le 24 septembre 2008

Médailles en chocolat

LeMonde.fr du 16/09 : Évoquant la nécessité de « valoriser » le baccalauréat, le ministre Xavier Darcos a précisé : « Nous envisageons même que les bacheliers puissent recevoir une médaille ! Elle serait de couleur différente, peut-être sur le mode des médailles sportives, or, argent, bronze, selon la mention obtenue. »

M. Darcos a assuré que cette proposition ressortait d’une « attitude pédagogique qui n’a rien de réactionnaire ».

« Je ne suis pas un nostalgique, je suis résolument moderne », a-t-il assuré. Je suis, a-t-il dit, à la recherche de la reconnaissance du mérite (...), notamment des élèves qui viennent des milieux les plus modestes et qui ont réussi. "[…]

Des réactions très vives : « Ce n’est pas du tout une demande des lycéens, affirmait le président de l’Union nationale lycéenne (UNL), c’est du bling-bling, c’est insignifiant. On peut multiplier les annonces inutiles comme celle-là, reste que pendant ce temps on ne s’attaque pas aux vrais problèmes. »

Le SNES-FSU, syndicat majoritaire dans le second degré, juge « pathétique et dérisoire qu’un ministre de l’éducation consacre son temps à faire des annonces de cette nature alors qu’il y a bien d’autres problèmes à régler ». Le SGEN-CFDT, parle de mesure « complètement déphasée renvoyant à une vision de la société particulièrement rétrograde ».

Seule la Fédération des parents d’élèves de l’enseignement public (PEEP), classée à droite, esquissait un soutien timide : « Certains parents disent qu’ils aimeraient bien des remises de prix comme celles pratiquées dans les pays anglo-saxons. Mais la PEEP n’est pas persuadée que ce soit une demande de tout le monde. »

Ndlr : pour une fois qu’un ministre faisait une proposition « révolutionnaire » (wouaf !)

Place aux jeunes

De Politique.net du 17/09 : Alors que les Français sont censés partir à la retraite entre 55 et 65 ans, certains souhaitent poursuivre leurs activités « professionnelles » bien au-delà de cette moyenne. Le Sénat compte ainsi de nombreuses personnes du quatrième âge. Dix sénateurs sont des octogénaires : Christian Poncelet, Serge Dassault, Charles Pasqua, Pierre Mauroy, Robert Badinter, etc. Sans compter Paulette Brisepierre, la doyenne, âgée de 91 ans.

La doyenne aurait sans doute voulu reconduire son mandat en septembre 2008 mais on lui a bien fait comprendre qu’il serait temps, pour cette sénatrice des Français de l’étranger depuis 1989, de prendre sa retraite. […]. Compte tenu de son âge, elle avait perdu au Sénat une certaine efficacité. La dernière année, selon les décomptes de Mediapart elle n’est intervenue qu’à cinq reprises, se contentant de confirmer par un « très bien » ou « tout à fait » ce qui s’est dit dans l’hémicycle. Pour les élections à venir, ses collègues ont estimé qu’il serait préférable pour elle de tirer la révérence.

On peut s’étonner de la présence de personnes si âgées au Sénat, personnes censées voter les lois et avoir un rôle important dans le fonctionnement de la Ve République. La réforme prévoyant un renouvellement de la moitié des sénateurs tous les 6 ans devait permettre un plus grand turnover, même si près de 75% d’entre eux se représentent pour un nouveau mandat.

Le Sénat est de plus en plus vieux contrairement à l’Assemblée nationale qui n’a aucun octogénaire parmi ses membres.

Ndlr : le train de sénateur est une sinécure. A quand l’évaluation des résultats ?

Mode opératoire

De Libération du 11/09 : aux Pays-Bas, 1735 personnes meurent chaque année des suites d’erreurs médicales.

« Maintenant, je mets des croix au feutre sur le corps des patients avant leur passage au bloc opératoire pour que le chirurgien ne se trompe pas d’intervention » raconte une infirmière d’Amsterdam.

Ndlr : espérons que l’infirmière ne se trompera pas !

Fichier ADN pour chiens

Actualité.free.fr du 16/09 : Les édiles d’un faubourg de Tel Aviv, travaillent à la création d’un fichier ADN destiné à identifier le propriétaire d’un chien à partir des déjections laissées par l’animal sur les trottoirs.

A l’essai durant six mois, ce programme invite les propriétaires de chiens à se rendre chez le vétérinaire pour y faire prélever un échantillon d’ADN de leur animal.
A partir du fichier ainsi constitué, les autorités identifieront les déjections afin de remonter jusqu’au maître peu respectueux de la propreté des trottoirs, qui recevra une amende.

A l’inverse, ceux qui prennent la peine de ramasser les crottes de chiens pour les déposer dans des conteneurs spéciaux seront récompensés par des bons d’achat de nourriture pour chien. […]

Ndlr : c’est la version Edvige pour chiens !

Logement social

LeMonde.fr du 13/09 : La ville de Neuilly-sur-Seine veut faire réduire son obligation sociale dans le cadre de la loi Solidarité et renouvellement urbain (SRU), a annoncé son maire Jean-Christophe Fromentin.

La commune n’a réalisé, entre 2004 et 2007, que 47 % de l’objectif des 750 logements sociaux assigné par l’État pour atteindre d’ici à 2020 le quota de 20 % du parc exigé par la loi SRU.

Ndlr : c’est où, déjà, Neuilly-sur Seine ?

Miracle policier

Du Canard enchaîné du 17/09 : le 13/09, juste avant le début de la messe célébrée par Benoît XVI sur l’esplanade des Invalides, France Info annonçait « seulement » 160 000 fidèles au lieu des 200 000 paroissiens attendus.

Deux heures plus tard, France Info et toutes les télés et radios, frappées par la grâce, estimaient la foule à « 200 000 personnes ». La divine providence ayant bien fait les choses, le chiffre donné par la préfecture de police correspondait pile-poil aux estimations de l’archevêché.

Pourtant, l’Esplanade des Invalides parait incapable d’accueillir 260 000 personnes : il aurait fallu que les paroissiens se serrent comme des sardines, à près de quatre par mètre carré !

Le même miracle de la multiplication des pèlerins s’est produit à Lourdes, où l’épiscopat a annoncé 190 000 pèlerins. selon le Parisien du 15/09, ces lieux étaient loin d’afficher complet durant la messe papale.

Ndlr : pour l’évaluation des manifestants, les syndicats auront-ils l’onction divine ?

Destop

Selon le juge Rosenczveig, « EDVIGE agonise », Sarkozy a préféré céder plutôt que d’organiser un débat au Parlement, (il aurait été dangereux, ce débat ? Y avait-il quelque chose à cacher ? ).

Mais voilà qu’arrive « le DESTOP (le dossier sur les enfants susceptibles de troubler l’ordre public). On peut craindre que la classe politique, associative ou médiatique se désintéresse de ce nouveau monstre » tout aussi dangereux. On veut ficher les enfants à partir de 13 ans maintenant ? La France vit sous le règne de la suspicion généralisée. De DESTOP à DESPOTE il y a peu d’écart !

Chômeurs : sanctions

Le décret d’application de la loi sur
la réforme de l’assurance-chômage a été présenté le 16 sept par le Gouvernement. Les syndicats ont vivement contesté le durcissement des sanctions envers les chômeurs, qui entreront en vigueur dès le 1er octobre. Ainsi, les chômeurs qui refuseront deux offres d’emplois « raisonnables » s’exposeront à une radiation de 2 mois, et non pas seulement une suspension des indemnités de 15 jours…