Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Thèmes généraux > Grappillages et Mée-disances > Grappillages et Mée-disances d’octobre 2008

Grappillages et Mée-disances d’octobre 2008


++++

Ecrit le 1er octobre 2008

Sécurité alimentaire : le lait de chine

De Marianne du 25/09 : « Notre lait a été mille et une fois vérifié puisque c’est le lait des astronautes chinois ». C’était le slogan publicitaire du géant laitier chinois Sanlu. La Chine a envoyé, le 25 sept, son premier homme dans l’espace. Mais pour Sanlu, à l’origine du scandale du lait contaminé, le retour sur terre a été beaucoup plus rapide que prévu. En Chine, l’expression « mille et une fois » est désormais devenue une blague détournée pour désigner les mensonges des autorités.

L’entreprise Sanlu avait commencé à recevoir des plaintes concernant les effets de son lait maternisé dès décembre 2007. Pourtant la direction n’a réalisé aucun test avant juin 2008, et n’a alerté les autorités locales que le 2 août dernier. Ces dernières auraient attendu le 9 septembre pour en informer les autorités centrales supérieures. […]

Pour la sinologue Marie Holzman : […] ce scandale aurait dû éclater pendant les Jeux Olympiques. […]. La vérité a été cachée. Le pouvoir central se dédouane de toute responsabilité, comme il l’a toujours fait, en écartant des responsables locaux. […]

Onzième lot : un cercueil

De Courrier international du 25/09 : Un cercueil capitonné et une concession dans un cimetière municipal, ça ne se refuse pas. Le gagnant du onzième lot de la tombola organisée par l’association Borgo Magna, en Italie, n’a pourtant toujours pas retiré son prix, qui comprend également une pierre tombale de premier choix et un lumignon en cuivre.

Le tirage a eu lieu il y a un mois, mais l’heureux possesseur du billet a tout son temps pour réclamer son dû ou en faire bénéficier la personne de son choix, rapporte la Gazzeta del Mezzogiorno. La tombola de l’an dernier comprenait déjà un lot : être « maire pour un jour ».

Ndlr : onzième ou on z’ième pas !

Santé : Un luxe pour les pauvres

Le baromètre Ipsos-Secours Populaire   français dresse un tableau de l’état de santé de nos concitoyens plutôt terrifiant. Selon ce sondage, 39 % des Français ont déjà retardé ou renoncé à un soin en raison de son coût. 38 % des foyers dont les revenus mensuels sont inférieurs à 1 200 euros ont renoncé ou différé l’achat de prothèses dentaires, 40 % d’entre eux ont retardé ou annulé l’achat de lunettes ou de lentilles de contact !

Interrogés sur la perception de leur état de santé, les plus pauvres répondent à 22 % que celui-ci est peu satisfaisant. Les soins ne sont pas seuls en cause quand 30 % des personnes interrogées disent ne pas avoir les moyens financiers pour disposer d’une alimentation saine et équilibrée.

Près d’un Français sur cinq a modifié son comportement depuis l’instauration de franchises ; 86 % des Français estiment que les dépenses de santé sont de moins en moins bien remboursées.

Parachutes dorés

Le Point.fr du 25/09 : Laurence Parisot, présidente du Medef, a fait savoir à Nicolas Sarkozy lors d’un entretien à l’Élysée. « Ce que je n’accepte pas, c’est qu’il puisse y avoir des rémunérations qui ne correspondent pas aux performances, des rémunérations élevées en face d’échecs évidents ». Et de préciser que le comité éthique du Medef, chargé de plancher sur le sujet, « va recommander la suppression des parachutes dorés ».

Ndlr : il faudrait aussi supprimer les boucliers fiscaux dorés !

Pasqua condamné à un an ferme

Lefigaro.fr du 24/09 : Pierre Pasqua, fils unique de Charles Pasqua, ira bien en prison. Rentré exprès en France pour se faire juger après avoir passé sept ans en Tunisie, il avait été relaxé en première instance pour recel d’abus de biens sociaux. Mais en novembre 2007, la Cour d’appel de Paris avait infirmé cette décision, le condamnant à 2 ans d’emprisonnement, dont un ferme, et à une amende de 300.000 euros. Cette peine est désormais définitive. […]

Les faits pour lesquels Pierre Pasqua a été condamné remontent à 1994. Alstom, souhaitait transférer son siège. Le groupe avait pour ce faire besoin du feu vert de la Datar, organisme sous la tutelle du ministère de l’Intérieur, alors occupé par Charles Pasqua.

Pour débloquer le dossier, la société avait versé en Suisse quelque 770.000 euros. Après avoir transité sur plusieurs comptes, les fonds extorqués avaient finalement atterri sur un compte suisse dont l’ayant-droit était Pierre Pasqua. Selon l’accusation, le but ultime de la manœuvre était le financement occulte des activités politiques de son père. Mis en cause, Charles Pasqua doit être jugé séparément par la Cour de Justice de la République (CJR), seule habilitée pour les anciens ministres.

L’an dernier, Pierre Pasqua a également été condamné à 18 mois ferme dans une affaire de détournements frauduleux au préjudice de la Sofremi, organisme dépendant de l’Intérieur, dans les années 1993-95 à l’époque où son père était ministre de l’Intérieur. Il a fait appel de cette décision. Le procès aura lieu en mars 2009.

Ndlr : après le fils… ???

Omerta : bizutage

Du Figaro.fr du 25/09 : Depuis 10 ans, une loi interdit le bizutage en France. Pourtant, ces pratiques d’humiliations existent toujours dans certaines écoles.

Un cas de bizutage dans une école d’ingénieur : Des jeunes femmes étaient contraintes depuis le début de l’année de faire des strip-teases. Le vivant très mal, elles avaient même décidé de quitter cette école. C’est souvent ce que font la plupart des victimes. Et c’est d’ailleurs précisément ce que le chef d’établissement leur a conseillé ! Une façon très facile de se débarrasser du problème…[…]

Les bizuteurs jouent sur cette peur collective. La peur de la victime vis-à-vis des représailles et la peur du chef d’établissement qui a peur que cela se sache. Beaucoup de plaintes sont classées sans suite. Quand l’élite est concernée, il y a souvent des moyens de pression. Cela a été le cas lors d’une affaire à Ste Geneviève de Versailles, classée sans suite en 2004. Le professeur qui avait parlé a d’ailleurs été muté. …

Ndlr : un grand bravo pour les chefs d’établissement concernés… pour leur courage exemplaire !

Bavure policière Juge relaxé

De l’Humanité du 24/09 : Rodolphe Juge, enseignant stagiaire de maths-sciences, a participé à une manifestation le 3 avril 2008 à Paris contre les suppressions de postes et les réformes du gouvernement dans l’éducation. Il était là aussi pour prévenir les débordements éventuels des élèves. « Il n’y avait plus de tension lorsque j’ai vu plusieurs policiers en civil se diriger vers un groupe d’élèves. Je les ai suivis en me disant qu’il fallait qu’un adulte responsable soit là » dit-il.

« On t’a repéré, t’as dix secondes pour dégager ! » lui disent les policiers. Et finalement il se retrouve brutalement embarqué. Il sortira du commissariat le lendemain matin accusé de « violence aggravée sur personnes dépositaire de l’ordre public ». Avant même le jugement, prévu pour le 24 septembre, Rodolphe Juge a été suspendu pour 4 mois et n’a pas été titularisé. Heureusement des témoignages et la vidéo d’une journaliste indépendante purent prouver la fausseté de l’accusation. Il a été relaxé.

Larcher au Sénat

http://www.leplacide.com/dessin-de-presse/dessin-de-presse.php?dateplus=2008-09-25

Raffarin en rêvait pourtant : http://www.leplacide.com/archive-Jean-Pierre-Raffarin-retourne-au-S%C3%A9nat-6262-1-.html

Gérard Larcher est plus gros que Raffarin, d’accord, mais alors pourquoi pas Jacques Lemaitre ?

++++

Ecrit le 15 octobre 2008

Zone de non-droit

Lepoint.fr du 29/09 : A trois jours de l’élection du nouveau président du Sénat, le logement à vie, octroyé au sortant Christian Poncelet (UMP) dans un luxueux quartier parisien, dérange jusqu’à la majorité, comme les avantages matériels des sénateurs.

Le Sénat, en effet, mettait à la disposition de Christian Poncelet, à vie, et ce depuis 2004, un appartement situé dans un immeuble de la rue Bonaparte, non loin du Palais du Luxembourg [Ch. Poncelet est pourtant propriétaire de deux appartements à Paris]. Outre ce pied-à-terre de 200 m2 et sa retraite de sénateur, Christian Poncelet continuera à bénéficier d’une voiture avec chauffeur, d’un bureau et d’une secrétaire, ainsi que d’une prime supplémentaire.

Par ailleurs, Ch. Poncelet a quelques casseroles, … et le Sénat aussi, qui, outre des « super privilèges » dignes de l’ancien régime, se refuse encore à publier ses comptes malgré la loi.

Ndlr : sous la pression médiatique Ch. Poncelet a renoncé à cet appartement !

Trafic de pesticides agricoles

Au terme de cinq ans et demi d’instruction, 16 chefs d’entreprise, négociants agricoles, responsables de coopératives, ont comparu le 28 septembre devant le Tribunal correctionnel de Saint-Gaudens pour mise sur le marché de pesticides sans autorisation, vente de produits toxiques interdits, publicité commerciale pour des pesticides interdits... […]

Le point de départ de cette affaire remonte au constat, courant 2001 et 2002, d’une surmortalité d’abeilles dans les ruchers des départements du Gers et de la Haute-Garonne. Après enquête, la gendarmerie nationale découvre 39 tonnes de produits non autorisés en France, dont 3 tonnes de produits toxiques !

La vente de ces produits ne s’est pas limitée à ces deux départements. C’est un véritable réseau qui a été démantelé par les enquêteurs. Le jugement est attendu pour le 20 novembre.

Ndlr : comme chacun le sait, l’agriculture industrielle est irréprochable.

Divorces en crise

De Courrier international du 25/09 : Le taux de divorce en Espagne n’avait jamais connu une aussi forte baisse depuis 1998. En un an, de 2006 à 2007, le nombre de séparations a diminué de 5,76 %. « Dès 2007, année qui a vu émerger les premiers symptômes d’une crise profonde, beaucoup de couples ont réfléchi à deux fois avant de rompre les liens du mariage », indique le quotidien ABC. Il ajoute que la moitié des divorces se soldent par une pension alimentaire que doivent payer les hommes dans 89 % des cas. Les temps sont durs, la crise conjugale se fait toute petite devant la récession mondiale.

Autriche

De Nouvelobs.com du 29/09 : L’Autriche, où l’extrême-droite a enregistré une forte poussée lors des législatives, « mérite » ce résultat pour lequel les Autrichiens « ont voté », a estimé l’eurodéputé (Verts) Daniel Cohn-Bendit

« Je suis très cynique et très méchant, mais à partir du moment où il y a ce résultat en Autriche, qu’ils fassent le gouvernement » avec les deux partis d’extrême droite. « Ils sont entourés par les traités, on va voir ce qu’ils vont faire », a ajouté le député européen.

Les deux partis rivaux d’extrême droite FPÖ et BZÖ sont, avec près de 30% des voix, les grands gagnants du scrutin, au détriment des deux grands partis, les sociaux-démocrates et surtout les conservateurs.

EDVIRSP

LeMonde.fr du 02/10 : Alors que le gouvernement est toujours prudent sur les questions de fichage après le tollé provoqué par le fichier Edvige – renommé depuis EDVIRSP –, un courriel […], envoyé le 16 par la Direction Départementale de la Sécurité publique du Rhône (DDSP), demandait à la direction des ressources humaines du conseil régional d’indiquer « si parmi votre personnel, vous avez des agents de confession autre que chrétienne ». « Dans l’affirmative pouvez-vous me dire si certains d’entre eux ont demandé des aménagements d’horaires ou de service pour pratiquer leur religion », poursuivait la missive, provoquant la stupéfaction des services de la région.

Ce n’était pas un canular, mais bien « une demande officielle ». Les ex-RG ont prétendu agir à la demande de l’Association des Maires de France (AMF), qui a démenti toute implication.

Au ministère de l’intérieur, on affirme qu’il s’agit d’une erreur due à l’initiative   personnelle d’un policier qui a été sanctionné.

Ndlr : une suggestion pour le nom de ce nouveau fichier : « GESTAP ».

Phynance

Lemonde.fr du 30/09 : « Le système financier français est un des plus sûrs du monde. Il faut avoir une confiance totale dans la sécurité du système bancaire français »

C’est ce qu’a assuré le gouverneur de la Banque de France, Christian Noyer, affirmant que les déposants français ne couraient pas de risque avec la crise financière. « Les banques européennes et françaises ne sont pas surchargées d’actifs de mauvaise qualité comme l’étaient les banques américaines. Fondamentalement, elles sont solides, elles sont très bien capitalisées », a–t-il continué, rappelant que les grands groupes bancaires français avaient dégagé 7 milliards d’€ de bénéfices au 1er semestre 2008. « Il n’y a pas de drame qui soit devant nous », a-t-il jugé, assurant que « les banques centrales font face à la crise financière ».

Ndlr : actuellement, le seul investissement prometteur est celui de l’industrie du cierge, de préférence à Lourdes !

Récession

Du Monde du 3/10 : « Après avoir tourné autour du pot, le gouvernement a reconnu que la France était techniquement en récession ». Selon Karine Berger, dans Ouest-France du même jour, « La récession va détruire beaucoup d’emplois. Le problème est que, dans le projet de loi de finances, les prévisions du gouvernement ne prennent pas en compte une remontée du chômage. Or le pouvoir d’achat va baisser, la consommation aussi. Cela aura donc une incidence sur la production, donc sur l’économie. La dynamique vers le bas est partie et la situation ne va pas s’améliorer avant l’été 2009 ».

En 1993 on a connu aussi une récession et, pour en sortir, le gouvernement avait relancé des dépenses publiques. Mais en 2008 les caisses sont vides. Qui a vidé les caisses ?

Petit partageux !

Selon Ouest-France du 4 Octobre : « Le nouveau directeur de Sanofi-Aventis va bénéficier d’une rémunération annuelle de 1,2 millions d’euros » [soit 100 fois le SMIC] « et d’une indemnité de 2,2 miilions d’euros payables à sa prise de fonction, ainsi que 200 000 stocks-options. Le groupe pharmaceutique vient d’annoncer la sup-pression de 927 emplois ». Ben voyons !