Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Thèmes généraux > Chômage, emploi > Crise 2008 à 2015 > Octobre 2008, pendant la crise, la fête continue

Octobre 2008, pendant la crise, la fête continue

Ecrit le 12 octobre 2008

 Pendant la crise, la fête continue

Dessin de Moon - 06 87 32 7

La crise : les « petits » du monde entier s’inquiètent. Pas pour leurs maigres économies, mais pour leur emploi et pour leur pouvoir d’achat. Mais pendant ce temps-là, la fête continue !

 Fortis...sime !

Par exemple, les dirigeants d’AIG (société d’assurances américaine) ont passé une semaine sympa dans un palace californien… juste après avoir été sauvés de la banqueroute grâce à 85 milliards de dollars des contribuables. Pédicure, manucure, spa, chambres à 1000 dollars. Dépense totale 440 000 dollars.

Et voilà qu’on apprend qu’un cinquantaine de courtiers indépendants et membres de la direction de la banque-assurance FORTIS étaient invités vendredi midi, 10 octobre, à un luxueux repas à Monaco. Le déjeuner, prévu depuis plusieurs mois, s’est déroulé au Louis XV, trois étoiles au Guide Michelin. Il s’agit du restaurant de l’hôtel le plus cher de la principauté. La plupart de convives, arrivés la veille, ont été logés dans des chambres à 400 euros minimum (le prix des suites n’est donné que sur demande expresse et motivée). Coût de l’opération : 150 000 €.

En grande difficulté depuis le début de la crise financière, le bancassureur Fortis , 85 000 salariés, avait été sauvé in extremis de la faillite la semaine précédente par les Pays-Bas, la Belgique et le Luxembourg.

 Juste deux ans

Laurence Parisot, présidente du Medef, a considéré, le 6 sept 2008, que le versement de « parachutes dorés » aux patrons devrait être limité aux cas de « départ contraint » et l’a catégoriquement exclu « lorsqu’ils ont commis des fautes ou mis leur entreprise en difficulté ». Ces indemnités de départ ne pourront en aucun cas dépasser « deux ans de rémunération », a-t-elle dit.

Deux ans de salaire, c’est juste le montant du parachute d’Axel Miller, ancien PDG de la Banque Dexia : 3,7 millions d’euros. C’est vrai, il y a renoncé, mais rien ne nous dit qu’il ne va pas les percevoir par une voie détournée. Comme en 1968 où les cadres de chez Huard avaient dû renoncer au partage hiérarchisé des « bénéfices » … et les avaient perçus en catimini le mois suivant !

Richard Fuld, PDG de la banque Lehman (en faillite) n’a pas eu besoin de parachute doré : il a accumulé environ 170 millions d’euros en 5 ans, soit 2 600 000 € par mois. En gros : le salaire mensuel de 2600 SMICards.

 Retraites … pschitt !

Selon lesaffaires.com, la crise financière a anéanti quelque 2000 milliards de dollars épargnés par les Américains dans leurs plans de retraite au cours des 15 derniers mois. Un expert, auditionné devant une commission de la Chambre des représentants, a déclaré que ces pertes colossales allaient probablement contraindre nombre de salariés américains à retarder leur départ en retraite et à repousser certains achats importants.

Rappelez-vous, il y a si peu de temps qu’on nous incitait à abandonner la retraite par répartition pour adopter la retraite par capitalisation. Celle-ci a fait … pschitt !

 Humour

Jean-Claude Juncker, Premier ministre luxembourgeois et président de l’Eurogroupe est un grand humoriste. Invité sur l’antenne d’Europe1, il s’est montré dubitatif et perplexe quant aux leçons que les marchés financiers pourraient éventuellement tirer de cette crise.

« Je constate que ceux qui, au cours des décennies écoulées, nous ont toujours rappelés à l’ordre lorsque, nous Etats et Gouvernements montrions le nez, pour nous dire qu’il fallait nous occuper d’autre chose et laisser aux marchés les choses sérieuses, aujourd’hui se taisent... Je constate que les gouvernements existent, et que les marchés ne sont pas capables de produire le minimum de solidarité qu’il faudrait pour nous sortir de la crise ».
Petit rigolo, va !

Rigolade

A Châteaubriant nous sommes heu-reux ! Car la crise ne peut nous concerner ! Un journaliste de Ouest-France a ainsi questionné Alain Hunault : « La crise économique mondiale peut-elle avoir un impact à Châteaubriant ? ».

Réponse (AH) : « La Communauté de Communes nous en protège ».

Oui, il a dit ça. Voir Ouest-France du 10 oct 2008.

Ben voilà, fallait y penser ! Et Sarkozy serait bienvenu de venir humer l’air du pays castelbriantais. A moins que, généreusement, nous ne fassions offrande de notre maire à la France.
Alain Président
ALAIN, PRESIDENT !


Notes diverses

 Non non, c’est pas grave !

Non, non, c’est pas grave mais l’Eurogroupe a pris des mesures importantes : une garantie des crédits interbancaires jusqu’au ... 31 décembre 2009, ainsi qu’un recours possible à une recapitalisation pour éviter toute faillite d’établissements bancaires.

http://www.lemonde.fr/la-crise-financiere/article/2008/10/12/l-eurogroupe-s-engage-en-faveur-des-banques-pour-rassurer-les-marches_1105958_1101386.html

Et le Conseil des Ministres va se réunir le lundi 13 octobre de manière exceptionnelle !
http://www.lemonde.fr/la-crise-financiere/article/2008/10/12/le-gouvernement-prepare-un-collectif-budgetaire-pour-faire-face-a-la-crise_1105908_1101386.html#ens_id=1089411

 Les banques et les banquiers d’abord

L’islande a des problèmes avec ses banques : http://afp.google.com/article/ALeqM5gXBdli7RKI0J3TX-6g1_T3Sxk3Zg.

La Norvège aussi : La filiale norvégienne de la banque islandaise Kaupthing, à court de liquidités, a annoncé, le 9 octobre 2008, qu’elle suspendait toute opération de retrait ou de paiement. Les cartes de crédit ne marchent plus !

L’Angleterre va pouyrsuivre la nationalisation partielle de ses banques : http://www.latribune.fr/actualites/economie/international/20081012trib000182622/londres-lance-son-vaste-plan-de-sauvetage-des-banques.html. Elle leur apportera plus de 600 milliards !

Mon dieur qu’il y a de l’argent pour sauver les banques et les banquiers. Mais des salariés au chômage, on s’en moque pas mal !

Et pendant ce temps-là le gouvernement marche à pas forcés vers l’ouverture des magasins le dimanche : http://www.lepoint.fr/actualites/le-gouvernement-veut-assouplir-la-loi-sur-le-travail-dominical/1037/0/281929

Et l’UMP fait sa publicité ! http://www.u-m-p.org/petitions/crise_financiere_08-10-09/index.php?gclid=CPSltNOtpJYCFRnBugodol6V6Q


 Plan de sauvetage

1680 milliards en Europe pour sauver les banques, dont 360 milliards en France - http://www.ouest-france.fr/France-et-Europe-mettent-le-paquet-pour-sauver-les-banques-/re/actuDet/actu_3631-721992------_actu.html

http://afp.google.com/article/ALeqM5hr5SJuuijwudU8n7f4-yKVAD53WA

http://www.lexpress.fr/actualite/economie/crise-financiere-360-milliards-d-euros-pour-les-banques-francaises_589796.html

http://www.lesechos.fr/info/france/4784613.htm

Les 360 milliards français seront financés par l’endettement : http://www.lemonde.fr/la-crise-financiere/article/2008/10/14/le-plan-francais-sera-finance-par-l-endettement_1106511_1101386.html

A propos, il fallait 3 milliards par an pour le RSA  , réduit à 1,5 milliards. Le plan de sauvetage des banques aurait autorisé le paiement du RSA   pendant 120 ans (ou 240 ans).

Les plans de sauvetage nationaux : http://www.challenges.fr/actualites/finance_et_marches/20081013.CHA7338/le_detail_des_plans_de_sauvetage_nationaux.html

L’Etat américain met 250 milliards de dollars .... de plus que ce qu’il a déjà mis, pour nationaliser 9 banques ! http://afp.google.com/article/ALeqM5gyFCTE6RN9CFxQjr8I1tw00-NOYg

François Fillon appelle à l’unité nationale, le PS s’abstient, le PCF vote contre : http://tempsreel.nouvelobs.com/speciales/economie/20081014.OBS5667/plan_de_sauvetage__le_groupe_socialiste_sabstiendra.html

 Equilibrisme

Selon Le Monde du 15 otobre 2008 (Check-list réservée aux abonnés)

L’équilibre fragile du plan de sauvetage américain (à travers la presse) :

Au pays du libéralisme, l’Etat fédéral américain va s’immiscer dans le capital de nombreuses banques, dont Citigroup et Goldman Sachs. Si le Financial Times relève que « ce sauvetage [à 250 milliards de $] est bien plus généreux que son équivalent britannique », il n’est pas certain que « les contribuables se montrent tout aussi généreux vis-à-vis de l’auteur du plan, le secrétaire au Trésor Hank Paulson ». Pour les convaincre des bienfaits du « bailout plan », M. Paulson devra prouver que l’argent investi est utilisé à bon escient. Or le NYT craint que l’Etat joue le rôle d’un simple « investisseur passif, sans aucun mot à dire sur la façon dont les banques sont gérées ». Comme le souligne le Washington Post, « cette recapitalisation gouvernementale implique de trouver un équilibre entre les intérêts des banques (et de leurs actionnaires), celui des contribuables (en tant qu’investisseur) et l’intérêt général ». Dans une autre analyse, le WP considère que si l’Etat s’était attribué un rôle plus actif dans le contrôle des banques, aucune

En France : L’Assemblée a adopté le 14 oct un plan en faveur des banques françaises, qui prévoit une garantie maximale de l’Etat de 360 mds d’€. Aux Etats-Unis, le gouvernement va devenir actionnaire de neuf des plus grandes banques américaines et dépenser 250 mds de $ pour prendre des participations. En Europe, un sommet des 27 dirigeants européens à Bruxelles mercredi 15 oct et jeudi doit entériner le plan d’aide massif aux banques décidé par les pays de la zone euro. Le président Bush rencontrera Nicolas Sarkozy le 18 oct pour coordonner les efforts. Malgré ces mesures, les marchés d’Asie baissaient ce 15 oct, inquiets de la contagion de la crise financière à l’économie réelle, une responsable de la banque centrale américaine déclarant les Etats-Unis en récession.


 Fortes inquiétudes

D’après Le Monde du 15 octobre (lettre 12:15) :

François Fillon s’inquiète :

« Pour le moment, on nous fait des prévisions pour l’année 2009 qui sont de l’ordre de 0,2 % [pour l’économie française], ce qui est extrêmement faible. C’est une panne de croissance avec des conséquences sur l’emploi, des conséquences sur l’activité économique, sur le pouvoir d’achat » C’est ce qu’a déclaré le 15 oct le premier ministre, François Fillon. "Mais si l’Amérique rentre en récession, c’est évidemment une très, très, très mauvaise nouvelle pour nous parce que ça veut dire que l’ensemble des pays
développés vont connaître une année 2009 très, très difficile« , a dit le chef du gouvernement. »Si l’économie américaine redémarre vite, avec la vigueur du plan qu’on est en train de mettre en place en Europe, on a des chances de sortir rapidement de cette situation dans le courant de l’année 2009. Si l’économie américaine s’installe dans une récession, la situation serait très difficile", a-t-il pronostiqué.

Lire aussi : http://tempsreel.nouvelobs.com/speciales/economie/20081015.OBS5945/fillon_craint_des_effets_sur_lemploi_la_croissance_et_l.html

Souvenir ... souvenir ....

Ndlr : Les Français se souviendront que, dès sa prise de fonctions, le Président Sarkozy a mis en place un bouclier fiscal pour les riches et que, 18 mois plus tard, il a contribué à sauver les banques et les banquiers ........

Toujours d’après Le Monde du 15 octobre (lettre 12:15) :

Les Bourses inquiètes face aux craintes de récession
Les Bourses européennes étaient en nette baisse
mercredi matin 15 oct 2008, Paris perdant plus de 2 %, après le recul des places asiatiques. Si Tokyo a finalement clôturé en hausse de 1,06 %, Shanghaï a perdu 1,12 % et Taïpeh 0,86 %. Les marchés sont inquiets de la contagion de la crise financière à l’économie réelle, malgré les thérapies de choc décidées pour sauver les banques et avant le sommet des 27 de l’UE, mercredi et jeudi, qui doit entériner le plan d’aide massif aux banques décidé par les pays de la zone euro.
Craintes outre-Atlantique : Janet Yellen, présidente de la Fed de San Francisco, a déclaré mardi que les USA étaient en récession. Autre nouvelle inquiétante : le déficit budgétaire a explosé au cours de l’exercice 2007-2008, à 445 mds de $, soit trois fois plus qu’en 2006-2007.
En Europe, les grands instituts allemands de conjoncture ont estimé que l’Allemagne était « au bord de la récession », prévoyant « au mieux » une croissance de 0,2 % pour 2009, et la Banque de France a revu à la baisse sa prévision de croissance pour le 3e trimestre : le PIB français baisserait de 0,1 %.
La crise affecte maintenant d’autres secteurs que la finance, comme l’automobile ou encore l’agroalimentaire : l’allemand Daimler a annoncé mardi 3 500 suppressions d’emplois en Amérique du Nord, et l’américain Pepsico 3 300.


Chronologie

Un mois de crise financière : http://www.lemonde.fr/web/module_chrono/0,11-0@2-3208,32-1106887@51-1089411,0.html

Analyses : la crise financière : http://www.lemonde.fr/web/sequence/0,2-1101386,1-0,0.html

Mais oui, les banques manquent de sous et nous avons plein de soucis : http://www.lemonde.fr/la-crise-financiere/article/2008/10/15/selon-merrill-lynch-les-banques-europeennes-manquent-de-capitaux_1107108_1101386.html#ens_id=1089411

16 octobre 2008 : P°anique à Tokyo - http://www.lemonde.fr/la-crise-financiere/article/2008/10/16/les-bourses-asiatiques-replongent_1107361_1101386.html

L’Elysée ignore la crise : http://tempsreel.nouvelobs.com/depeches/politique/20081015.FAP1923/lelysee_dement_la_presence_de_clandestins_dans_ses_murs.html

 Et ça plonge !

Ce que dit La Lettre 12:15 du Monde du jeudi 16 octobre 2008 :

Les signes de récession font plonger les places financières

Le système financier suisse fragilisé

Le pétrole au plus bas depuis seize mois

Lire ici : http://www.lemonde.fr/web/newsletter/0,30-0,62-1106926@60-22@45-2,0.html


 le système de l’argent-dette


L’Argent Dette de Paul Grignon (Money as Debt FR) from Bankster on Vimeo.


Les articles sur « La Crise » parus dans Le Nouvel-Obs en 2008 :
– http://tempsreel.nouvelobs.com/speciales/economie/la_crise_financiere/20090212.OBS4527/crise__les_articles_parus_dans_lobs_en_2008.html

Mariage forcé entre Caisse d’Epargne et Banque Populaire