Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Conseil Général, Conseil Régional > Conseil Régional > La Région au salon Innotrans

La Région au salon Innotrans

Ecrit le 8 octobre 2008

 Innotrans, septembre 2008

La déléga

C’est beau d’être
enthousiaste !

Après Seatrade
à Miami (USA),
Nor-Shipping à
Oslo (Norvège),
Offshore Europe
à Aberdeen
(Royaume-Uni),
ONS en Norvège,
le Conseil
Général de
Loire-Atlantique
poursuit son soutien à la diversification des filières industrielles du département en accompagnant pour la première fois 8 entreprises au salon Innotrans, à Berlin, un rendez-vous incontournable pour le ferroviaire.

  Parmi ces huit entreprises, deux du castelbriantais : ABRFi et Méca-Atlantique

Pour ce déplacement, organisé avec le Codela et le groupe Néopolia, le Conseil Général vise 2 objectifs principaux :
– faire découvrir le salon Innotrans aux entreprises de Loire-Atlantique intervenant déjà dans le secteur ferroviaire ou intéressées par ce secteur
– évaluer la pertinence d’une participation au salon du Conseil Général en 2009 en tant qu’exposant sur un stand.

« C’était un très grand salon » ont dit Philippe Grosvalet et Marcel Verger : 1600 exposants, en plusieurs bâtiments, mais tous dans le ferroviaire (rails, caténaires, wagons, tableaux électriques, signalétique, etc). « On en a pris plein les yeux et on s’est dit qu’il fallait mettre les bouchées doubles ».

 Chasser en meute

« Les distances s’allongent entre les usines de production et les lieux de vente. Compte-tenu du prix du carburant, le ferroviaire revient d’actualité » a dit M. Cariou, des ABRFi. « Et le plus formidable, c’est que ce sont des transporteurs routiers qui viennent nous en parler » - « Nous fabriquons actuellement 400 wagons porte-autos par an. Nous allons doubler. Tout en sachant que nous sommes en concurrence avec des fabricants qui réalisent 5000 à 7000 wagons par an » - « Au salon nous avons vu nos clients. Notre présence a été commercialement indispensable ».

« Nous sommes allés à ce salon pour chasser en meute » a dit Philippe Grosvalet - « pour semer une petite graine » a dit David Livet d’Altor-Clisson. - « Là-bas, nous avons rencontré un client qui exposait trois pièces seulement …. des pièces fabriquées par Méca-Atlantique » a dit Patrick Carcouët, non sans fierté.

Le Conseil Général et le Codela (Comité d’Expansion) souhaitent renforcer la filière ferroviaire dans les Pays de Loire « avec des emplois, et de la recherche ».

Les salons internationaux sont des lieux incomparables pour suivre les évolutions technologiques mais aussi les évolutions industrielles des différents pays. « Au stand France, les clients nous retrouvaient. La France possède trois grands constructeurs : Siemens, Alstom, Bombardier . C’est à nous de monter dans le train du développement »