Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Châteaubriant > Entreprises > Politique économique, soutien à l’emploi > ANPE - Pôle Emploi > Pôle Emploi .... Embrouille

Pôle Emploi .... Embrouille

Ecrit le 22 octobre 2008

 Pôle Emploi ... embrouile

On avait fini par s’habituer à la « Maison de l’Emploi » (même si son rôle est flou) et voilà qu’à Châteaubriant, à côté de la Maison de l’Emploi il va y avoir le Pôle Emploi réunissant l’Assedic et l’ANPE. Sauf que l’ex-Assedic sera dans la Maison de l’Emploi et que l’ex-ANPE sera à côté de la Maison de l’Emploi. C’est hyper simple !

Et le cabinet-Conseil qui a trouvé le nom « Pôle Emploi » au niveau national, s’est fait payer 135 000 € pour ça.


Ecrit le 7 janvier 2009 :

 Popaul

Du côté de Popaul Emploi les choses sont heureusement plus réjouissantes. Christian Charpy, directeur de l’ANPE est devenu directeur du Pôle emploi (ANPE + Assedic) moyennant une petite augmentation de salaire : 45 000 €/an.

Son salaire serait ainsi porté de 230 000 € à 275 000 €/an. Mon dieu, mais keski font de tous ces sous ?

Note du 14 janvier : finalement cette augmentation n’aura pas lieu (pour l’instant), par la faute du Canard Enchaïné !
http://foass35.blogspot.com/2009/01/lancement-de-lopration-1-euro-pour-le.html


Ecrit le 4 mars 2009

 C’est un EPA ou un EPIC ?

Ah ce qu’on s’amuse dans notre beau pays de France ! Selon Michel Abhervé, professeur associé à l’université de Paris Est, les 45 000 salariés de Popôle emploi ne savent pas à quel statut se vouer et le Conseil d’Etat en reste sans voix, se demandant si « Pôle emploi » est un établissement public administratif (EPA), ou un établissement public industriel et commercial (EPIC).

S’il est un EPA, il doit s’occuper d’action sociale.

Mais s’il est un EPIC, il doit s’occuper de production et commercialisation de biens et services.

Si c’est un EPA, il relève du droit public, son personnel est composé d’agents publics, ses décisions sont des actes administratifs et les conflits relèvent de la justice administrative sauf exception.

Si c’est un EPIC il relève du droit privé : son personnel est soumis en principe au Code du travail et s’assimile très largement aux salariés du secteur privé, et les contrats qu’il passe avec ses usagers relèvent du droit privé .

Si c’est un EPA, il bénéficie d’une certaine autonomie administrative et financière afin de remplir une mission d’intérêt général autre qu’industrielle et commerciale, précisément définie, sous le contrôle de l’État ou d’une collectivité territoriale.

Si c’est un EPIC, ses ressources viennent principalement de redevances perçues sur les usagers du service.

Le Conseil d’Etat pencherait pour un EPA. Mais le gouvernement veut que les agents de pôle-emploi aient un statut de salariés du privé, comme les EPIC ! Bref, un sac de nœuds !

C’est une situation EPAtante, EPICque et pitoyable. Pique et pique et ETAgramme ! L’improvisation est la règle !