Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Elections > Municipales > Conseil Municipal à Villepôt : on n’a pas le choix

Conseil Municipal à Villepôt : on n’a pas le choix

Ecrit le 29 octobre 2008

 Villepôt : on n’a pas le choix

Villepôt, 8 octobre, la mairie rénovée offre une belle « Salle du Conseil Municipal » au fond de la cour, quel changement avec l’ancienne mairie ! Le Conseil Municipal, sous la Présidence de Joël Aunette s’intéresse d’abord à l’aménagement de la Rue du Calvaire avec effacement des réseaux.

Les travaux, d’un montant total de 93 400 € HT   seront subventionnés à 45 %. Il restera 42 200 € HT   à la charge de la commune, sans compter l’éclairage public. Il est demandé de rechercher un éclairage moins onéreux, tout en restant dans le style du bourg.

Le Conseil Municipal accepte de prendre à sa charge la gestion de la halte-garderie. La Caisse d’allocations familiales (CAF) apportera une subvention de 55 % de la charge nette « De toutes façons on n’a pas le choix » dit un élu

En ce qui concerne l’assainissement, le tarif 2007 était :
– 37 €/an de forfait
– 0,49 €/m3

Tarif 2008 :
– 38 € de forfait
– 0.50 €/m3

Pourquoi ces tarifs ? On ne sait pas trop.
« Si nous devons augmenter la lagune, il nous faut augmenter progressivement les tarifs » dit un élu. « Chacun fait sa soupe, il faudrait harmoniser sur le territoire de la CCC   » dit un autre. [Ndlr : en effet le tarif est très différent d’une commune à l’autre selon que l’on choisit d’inciter ou non à la réduction de consommation d’eau - voir par exemple à Louisfert ]

Indemnité du receveur municipal : la rémunération de celui-ci est tordue. Une part fixe payée par l’Etat et des primes au bon vouloir des communes. Ce système de primes passe mal.
« Mais il vaut mieux se le mettre dans la poche. On n’a pas le choix ».

Lotissement des Cinq Sillons (2e tranche) : « Nous nous sommes aperçus que beaucoup de maisons ne respectaient pas le règlement du lotissement. Nous avons donc revu celui-ci en proposant 5 m de hauteur pour les constructions annexes, en acceptant des bardages bois au lieu d’enduits, en fixant à 1,20 m la hauteur des haies et en décidant que les portillons seraient facultatifs ».

« Nous avons essayé d’arranger le plus grand nombre, nous ne sommes pas là pour embêter les gens. Le projet de règlement a été présenté aux habitants, … ce qui leur a permis de mieux se connaître ! »

 Questions diverses :

Le 11 sera fêté le 2 : le 11 novembre sera fêté le 2 novembre car, ce jour-là, il y a messe au bourg [Ndlr : la France est un pays laïc, mais on lie encore les fêtes patriotiques aux cérémonies religieuses !]

Travaux : il est demandé au maire de coordonner les interventions des entreprises, pour qu’elles utilisent toutes la même tranchée.

Conseil Communautaire : en réponse à un conseiller, le maire propose de faire un compte-rendu à chaque fois.


Ecrit le 29 oct 2008

 Amabilités

A Villepôt le maire a fait passer un ordre du jour à la presse. A Louisfert le maire a donné quelques explications supplémentaires, parce que la presse était présente. A Erbray la presse a été invitée à la table du Conseil pour pouvoir mieux suivre le plan projeté sur écran. C’est bien sympa tout ça.

Que les maires n’oublient pas d’en faire autant pour leurs administrés, si des fois ils viennent au Conseil. C’est comme ça qu’on fait l’éducation des citoyens et qu’on forme les futurs conseillers municipaux.