Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Thèmes généraux > Police > Police : devenez collabo

Police : devenez collabo

Ecrit le 29 octobre 2008

Collabos

Si on ne sait plus comment occuper la famille le mercredi ou le week-end, notre gouvernement a trouvé la solution :
http://www.interieur.gouv.fr/sections/a_l_interieur/la_police_nationale/service-volontaire-citoyen/view

Mieux que les crèches, garderies ou autres services minima dans les écoles, le gouvernement propose le « Service volontaire citoyen de la Police Nationale » et précise : il s’agit de « compléter l’action de la police nationale par un renforcement de l’action préventive » et de « renforcer les liens entre la police nationale et la population ». Avec cette indication : « le citoyen volontaire (…) agit en qualité de collaborateur occasionnel ».

Le volontaire est porteur d’une broche insigne et peut être doté d’un blouson coupe-vent bleu marine. Lorsque les citoyens volontaires exerçant une activité salariée accomplissent des tâches au titre de leur engagement citoyen (…), le contrat de travail des intéressés est suspendu pendant la période où ils effectuent ces missions.

Ndlr : intervenir pour améliorer l’accueil des victimes dans les commissariats, assurer des tâches de médiation sociale et de sensibilisation au respect de la loi, participer à la médiation sociale des conflits de proximité, assurer une présence préventive au sein des transports collectifs empruntés par les élèves, participer aux « opérations tranquillité vacances », aux actions de prévention menées en direction des personnes âgées … pourquoi pas !

Mais pourquoi faut-il que ce soit « en coordination avec les forces de police nationale et municipale » . Ce pourrait être le rôle de médiateurs sociaux (comme il en existait à Châteaubriant avant 2001) ou d’éducateurs de rues … (comme nous n’en avons plus à Châteaubriant ! ) sans qu’on en arrive à une généralisation des indicateurs de police dans nos rues !

Contrôles au faciès