Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Elections > Municipales > Municipales 2008 > Conseil Municipal à Abbaretz - octobre 2008

Conseil Municipal à Abbaretz - octobre 2008

Ecrit le 5 novembre 2008

Toujours sans idée préconçue, sans connaître l’ordre du jour, La Mée est allée au Conseil Municipal à Abbaretz que préside son maire, Jean-Pierre Possoz.

5-4

La salle du Conseil, ronde, est bien belle mais les trois habitants habituellement présents, préviennent d’emblée : l’acoustique est très mauvaise. De fait, il faut y être pour le comprendre.

De plus, à Abbaretz, comme un peu partout, les élus n’ont pas bien compris que la loi a prévu des réunions publiques, pour assurer l’information des citoyens. Or, à ceux-ci, aucun ordre du jour n’est donné et les débats, peu informatifs, ne permettent pas de suivre.

Enfin bon … on a pu suivre un peu quand même, en gros ! Les dossiers ont été présentés par le maire qui, manifestement, les connaît bien, ce qui fait que la secrétaire de mairie n’a pas à les présenter (« Gros progrès par rapport au mandat précédent » dit un simple citoyen présent dans la salle).

Accueil périscolaire : La Com’Com’   a fait des propositions, afin d’harmoniser les tarifs dans les communes. Mais la commune est libre de choisir le tarif, en tenant compte du quotient familial, pour diminuer le taux d’effort des familles aux plus bas revenus.

Référent Sécurité Routière : un adjoint accepte cette tâche.

Redevance pour assainissement collectif :
– Actuellement c’est :

	Partie fixe : 17,10 €/an
	Partie variable : 0.5712 €/m3

– Pour 2009 ce sera 2,5 % en plus :

	Partie fixe : 17,53 €/an
	Partie variable : 0.5854 €/m3

Ceci concerne les familles raccordées au réseau. Pour les autres, l’assainissement autonome revient-il plus cher ou moins cher ? Les avis sont partagés. « Nous verrons ça en commission » dit le maire.

Indemnité du comptable du Trésor : le principe de cette indemnité fait débat, comme partout. « Une fois de plus l’Etat se désengage » dit-on côté public.

[Ndlr : cette indemnité est calculée suivant un tarif fixé par arrêté interministériel et basée sur la moyenne budgétaire des trois dernières années. Elle est donc variable selon les communes et selon leurs budgets].

Assainissement rue de Bellevue : le maire est autorisé à lancer la mise en concurrence.

Rapport annuel de la Com’Com’   : pas de question particulière. D’ailleurs « ce rapport a été présenté lors d’une réunion à laquelle vous avez été tous invités ».

[Ndlr : le rapport de la Com’Com’   n’est pas présenté aux citoyens ! Une réunion publique, une fois par an, serait-elle envisageable ? Allons, encore un effort à faire, Mme la Présidente de la Com’Com’   !]

« On pourrait instituer un petit quart d’heure Com’Com’   à chaque réunion » propose un adjoint. [Ndlr : ce serait une bonne idée vu que les Com’Com’   ont de plus en plus de pouvoirs, hors contrôle des citoyens !]

Eoliennes d’Issé : le maire a adressé une lettre au commissaire enquêteur au sujet des éoliennes prévues du côté de l’étang de Beaumont à Issé. Il considère en effet que l’entreprise a négligé toute concertation avec Abbaretz. « A l’origine, le projet comportait 7 éoliennes, dont 1 sur le territoire d’Abbaretz. Le permis de construire déposé n’en contient plus que 6, uniquement sur Issé. Coïncidence : 6 éoliennes x 2 MegaWatts = 12 MegaWatts ; la limite pour rester dans le cadre des ZDE (Zones de Développement Eolien). La méthode et l’emplacement sont contestables. De plus l’indemnisation du préjudice subi est pour la Com’Com’   du Castelbriantais et il n’y a rien pour nous ».

 Rapports des adjoints

On passe ensuite au rapport des adjoints. Manifestement les commissions se sont réunies et ont abordé de nombreux sujets.

Le premier adjoint, Pierre Thieré a une voix très faible. On n’entend que des bribes « amiante, démolir, tables et chaises, vente aux enchères » … Cela pourrait être un bon sujet pour un match d’improvisation théâtrale … Un jour peut-être il y aura un micro dans cette salle de Conseil Municipal …

Marianne Forget évoque la journée « Plaisirs » organisée le 14 octobre dans le cadre de la semaine des retraités. Environ 200 personnes dont 25 à 30 d’Abbaretz. Avec des infos intéressantes sur la façon de bien manger, sur la sophrologie et sur la réflexologie à domicile (= manipulation de la plante des pieds).

A Abbaretz le repas des Anciens a rassemblé 166 personnes. Il est proposé de fixer à 75 ans l’âge minimum « pour diminuer les dépenses et avoir les fonds pour faire autre chose ». [Ndlr : le repas des Anciens a été institué un peu partout, autrefois, quand la situation des personnes âgées était très difficile. A notre époque, ce sont les jeunes de 18 à 25 ans qui sont le plus en difficulté, manque de travail, difficultés pour payer leur alimentation et leur logement. Il y a même des jeunes qui sont réduits à coucher dans la rue. C’est un constat que l’on fait à Blain par exemple].

Deux observations : « On est jeune jusqu’à 75 ans » dit un Conseiller ! [Mais non, mais non ! Ça va plus loin encore !] et « il serait bien que les Conseillers Municipaux fassent le service ».

Yvonnick Riot évoque des questions de voirie. Par exemple : une ferme d’Abbaretz se trouve très enclavée : l’ancien propriétaire avait refusé l’élargissement de l’étroit chemin d’accès, quand ce fut l’époque du remembrement. Le nouveau propriétaire se trouve bien ennuyé. La commune veut voir quel serait le coût des travaux : « Nids de poule et poussières causent des nuisances aux riverains ».

A noter aussi, dans certains lieux d’Abbaretz, des problèmes de voisinage liés à un manque d’installation d’assainissement « les eaux de ruissellement du terrain du dessus ennuient le propriétaire du terrain du dessous ».

Affaires scolaires : Thierry Roger évoque une demande de modification d’horaires. Pas facile car il faut faire le lien avec les transports scolaires. Les activités du midi, sont reconduites : activités dans l’enceinte scolaire, en intérieur ou en extérieur, encadrées par les agents municipaux affectés à l’école, destinées aux enfants demi-pensionnaires et définies en conseil d’école (enseignants, parents, municipalité). La commune gère un restaurant scolaire destiné aux deux écoles, en liaison chaude depuis Nozay, le cahier des charges et l’achat étant mutualisés.

En projet : un Conseil Municipal d’enfants. Et une activité danse pour l’an prochain avec La Mano.

 Site internet :

Le site officiel de la commune d’Abbaretz est : http://www.abbaretz.fr/. Il comporte notamment les coordonnées du maire et des adjoints, la répartition dans les commissions, les compte-rendus de Conseil Municipal et des informations pratiques. Sans oublier les différents numéros de « Abbaretz-Infos ».

Expressions citoyennes : Un groupe de citoyens a créé l’association « Expressions citoyennes ». Son but : « Encourager les échanges dans la population sur toutes les questions qui la concernent en matière de qualité de vie, d’environnement, de développement et d’aménagement local. Ouvrir un espace de débat citoyen sur toutes les questions concernant la vie sociale et le développement de la commune d’Abbaretz. Porter, auprès des élus municipaux et de la communauté de communes les aspirations et projets des citoyens actuels et à venir d’Abbaretz. ». Cette association a mené en particulier une recherche sur les modes de garde des enfants dans la commune, en parallèle à celle du Conseil de Développement. http://expressions-citoyennes-abbaretz. over-blog.fr/.

Voir aussi : permis de recherche à Abbaretz