Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Conseil Général, Conseil Régional > Conseil Départemental > Conseil Général - octobre 2008

Conseil Général - octobre 2008

Ecrit le 5 novembre 2008

 Mais qu’est-ce qu’il fait ?

Que fait donc le Conseil Général ? Eh bien on va vous dire les décisions prises à la Commission Permanente du 2 octobre 2008, concernant notre région.

Aide aux étudiants et plus précisément à deux jeunes de Châteaubriant. L’un, ingénieur agronome, va aller passer 3 mois de stage en Nouvelle Zélande. L’autre, étudiante en Langues étrangères appliquées passera 4 mois en Suède. Aide aussi à un jeune de Nozay, ingénieur en Génie des systèmes industriels qui passera 4 mois au Québec.

Aide à l’installation de jeunes agriculteurs à Jans, Petit-Auverné, Lusanger.

 Aide aux entreprises : SRVU et Biolait

La société SRVU, à Erbray, est spécialisée dans la chaudronnerie, la maintenance industrielle et l’aménagement de poids lourds. Elle a 22 salariés en CDI. Pour accroître sa capacité de production, elle projette un investissement de 220 000 € HT   avec recrutement de 3 nouveaux salariés en CDI. Le Conseil Général peut lui accorder une aide à la pierre de 22176 € et une aide au recrutement de 9900 €.

La société Biolait, à Saffré, 35 salariés, collecte et vend du lait bio à des transformateurs locaux ou nationaux. Elle aun projet de construction d’un bâtiment pour un coût de 598 000 € HT  . Avec recrutement d’un ou deux salariés. Le Conseil Général peut apporter une aide à la poerre de 72 836 € et de 26 910 € si elle recrute deux Rmistes.

 Autres subventions

Bassin : La Meilleraye construit un bassin d’incendie de 500 m3, en appui de son réseau d’eau potable, de manière à disposer du débit réglementaire en cas d’incendie sur la zone artisanale du Haut Bourg. Coût : 25 000 € HT  . Subvention du Conseil Général : 17 500 €.

Eau : pour préserver et pérenniser les 14 captages d’eau potable, le syndicat départemental d’alimentation en eau potable engagera 1 562 000 € de travaux. Le Conseil Général apporte 127 235 € dont 9510 € sur les sites de Mazerolles et Saffré et 17 050 € sur le site de Soulvache.

Un particulier d’Erbray recevra 1861 € TTC soit 30 % des frais de réalisation d’un forage permettant d’alimenter une habitation à Erbray.

Insertion des femmes : un théâtre-forum avec la compagnie Gaïa va aider à la sensibilisation et à la formation des personnes chargées de l’accueil et de l’orientation des publics féminins. Coût 600 €.

Aide aux aidants : l’ORPAC   recevra cette année 6776 € (au lieu de 4780 € l’an passé) parcer qu’il a prévu d’organiser un séjour de répit pour les aidants. L’association de maintien à domicile de Moisdon recevra 920 €.

Amélioration de l’habitat privé : en bénéficeront des personnes de Châteaubriant, Derval, Issé, Moisdon, Abbaretz, Villepôt, Erbray, Petit-Auverné.

 Aménagement communal

– Marsac sur Don, installation électrique de l’église.
Coût 58 782 € - Subvention 26 000 €
– St Vincent des Landes ; changement des ouvertures extérieures du presbytère.
Coût 9583 € - Subvention 4791€
– Sion-les-Mines : extension de la salle du Breil   - Coût 325 795 €
Subvention 72 235 €

Piscines : le Conseil Général prend en charge 83 % du coût de transport des élèves des Com’Com’   de Nozay et Derval.

Plongée : le Conseil Général finance 265 €uros pour la formation de cadres bénévoles du club de plongée castelbriantais et 287 € pour les Voltigeurs Gymnastique. Il accorde 26 % de subvention à Nozay pour la réhabilitation des courts de tennis.

Voirie : la commune de Châteaubriant est subventionnée (2015 €) soit 30 % du montant hors taxes de travaux de réfection de bordures de trottoirs dans la rue Jean Jaurès.

6-3

Emploi : le Conseil Général soutient « Pays-de-Châteaubriant-Initiative   » dans ses actions sur la Com’Com’   d’Erdre et Gesvres en apportant 15 000 € annuels. L’association avait prévu d’accorder 18 prêts d’honneur en 2008. En réalité la montée en puissance est nette : 18 prêts accordés en neuf mois seulement !

 Maisons-relais

Les maisons-relais sont de petites structures destinées à loger des personnes à faible niveau de ressources, souvent très désocialisées, ayant eu un parcours locatif chaotique et qui sont dans l’impossibilité d’accéder à un logement ordinaire. Ces structures leur offrent un accueil durable, en espaces privés et collectifs. Quatre maisons de ce type existent en Loire-Atlantique (59 places). Le Conseil Général les soutient à hauteur de 67 450 € (au total).

Trois autres maisons-relais vont ouvrir d’ici la fin de l’année (40 places de plus).

 Bilan RSA   novembre 2008

Voir article

 L’Almanak de Loire-Atlantique

Alm

Un guide départemental : véritable « moteur de recherche papier », il réunit sur plus de 512 pages une multitude d’informations locales : communes et services publics, marées, foires et salons, sorties week-end.... Son ambition est de contribuer utilement à une meilleure connaissance de la Loire-Atlantique, aux liens entre ses habitants et de promouvoir le dynamisme du territoire. Il est diffusé chez les marchands de journaux, dans les supermarchés et les bureaux de Poste de la Loire-Atlantique. Edité par le Conseil Général.