Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Conseil Général, Conseil Régional > Conseil Régional > La Région Pays-de-la-Loire est-elle mal gérée ?

La Région Pays-de-la-Loire est-elle mal gérée ?

Ecrit le 12 novembre 2008

 L’avis de la Chambre Régionale des Comptes

Communes , syndicats de communes, syndicats de gestion des eaux, etc, sont des organismes publics qui fonctionnement avec des fonds publics. Autrefois ils étaient contrôlés a priori : toutes leurs décisions nécessitaient un accord de l’administration supérieure. Depuis les lois de décentralisation, ils sont contrôlés a posteriori. Les Chambres Régionales des Comptes (CRC), par exemple, veillent à la régularité, à la qualité et à la probité des gestions publiques locales. Elles contribuent, par leurs observations de gestion et par leurs avis budgétaires, à l’équilibre des finances locales.

La Com’Com’   de Châteaubriant, celle de Derval, l’hôpital de Châteaubriant, ont ainsi été contrôlés. Tout récemment la CRC s’est intéressée à la Région Pays de Loire. La Mée a pu lire le rapport qui porte sur la période 2003-2007. On le trouve ici : http://www.ccomptes.fr/fr/CRC19/documents/ROD/PLR200821.pdf

 Situation financière

La CRC note que, dans la période 2003-2007, les recettes de fonctionnement ont augmenté de 193 M€ alors que les dépenses augmentaient de 168 M€ : donc la situation est bonne. Et, d’ailleurs, la capacité d’auto-financement est supérieure à celle de 2003 : 65 € par habitant, sans toutefois atteindre la moyenne française (76 €/hab).

Les taux des impôts locaux sont inférieurs à la moyenne nationale (2.63 % pour la taxe d’habitation contre 3.05 %)

Les investissements de la Région représentent 111 €/hab (proches de la moyenne française qui est de 112).

Pour financer ses investissements la Région fait appel à son épargne et à l’emprunt. Pour se désendetter il lui faudrait 2,26 années (moyenne nationale : 2.30)

Apprentissage

Avec plus de 30 500 apprentis, la Région présente le ratio apprentis/salariés le plus élevé de France

 En résumé

­ Un budget en progression de 43% principalement du fait des transferts de compétence effectués par l’Etat.
­ Des dépenses de fonctionnement maîtrisées, en progression hors transferts de +5,38% sur la période.
­ Rattrapage du retard des investissements par habitant.
­ Une épargne consolidée.
­ Un recours à l’emprunt maîtrisé pour financer l’ambitieux plan d’investissement.

De plus la Région s’est dotée d’outils de contrôle et de pilotage de ses actions. « La procédure budgétaire est organisées, méthodique et concourt à la transparence » dit la Chambre des Comptes.

Cantines : augmentation excessives dans les lycées de Châteaubriant : http://www.journal-la-mee.fr/spip.php?article224046

Nationale 171 et Tram-train