Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Thèmes généraux > Chômage, emploi > Crise 2008 à 2015 > Crise : Marini n’est pas Champagne et Madoff est un escroc

Crise : Marini n’est pas Champagne et Madoff est un escroc

Ecrit le 17 décembre 2008

Philippe Marini, qui c’est celui-là ? C’est un sénateur, UMP évidemment, qui ne manque pas d’idées gé-niales !

 Cadeau, cadeau

Première idée : M. Marini voulait permettre aux actionnaires d’imputer leurs moins-values boursières sur leurs revenus jusqu’à 10 700 euros, à condition d’avoir cédé pour moins de 25 000 euros d’actions entre le 1er janvier et le 1er décembre 2008. C’était une façon de donner un coup de main aux actionnaires !

Ce qu’il faut savoir : l’argent que l’on perd en Bourse n’est pas toujours complètement perdu. Les moins-values sur les valeurs mobilières sont déductibles des plus-values de même nature pendant dix ans. Les investisseurs peuvent donc utiliser ces pertes pour minorer leurs futures plus-values.

Ceux que M. Marini a oublié : tous les petits salariés, moins de 25 000 euros par an, condamnés au chômage partiel ou au licenciement et pour lesquels il n’a pensé à aucune réduction d’impôt … On ne peut pas penser à tout le monde

Sa proposition a été retoquée au Sénat

 … et pénalités …

Deuxième idée : alors M. Marini a eu une deuxième idée, vrai-ment-gé-niale ! Supprimer la demi-part supplémentaire accordée, à vie, aux parents isolés.

La mesure concernerait près de 4,3 millions de ménages, pour un coût de 1,7 milliard d’euros en 2009, selon « Le Parisien » .Cela veut dire qu’on retirerait en moyenne 400 € par an aux familles les plus en difficultés. Ils veulent détruire la société ou quoi ?

« Comment peut-on oser parler de privilège alors que cette demi-part est plafonnée à 855 euros ? » demande l’UNAF (Union Nationale des Associations Familiales)

A mettre en parallèle avec le bouclier fiscal.

Dans un tableau publié par le Ministère des Finances et portant sur l’année 2007 (où le bouclier fiscal était à 50 %) on voit que 12 288 contribuables ont bénéficié en moyenne d’une ristourne de 15 528 € dans l’année. C’est autre chose que 400 des familles monoparentales !

– Le point de vue de l’UNAF : http://www.unaf.fr/spip.php?article8164
– Le bilan du bouclier fiscal 2007 : http://www.journal-la-mee.fr/spip.php?article21402

Mais Philippe Marini (et ses amis UMP) ont raison : il faut faire payer les pauvres, car ils sont les plus nombreux.

 Et pas un regret …

Les suppressions d’emplois continuent dans le monde, à la pelle ! 650 au CHU de Nancy, et 8000 suppressions chez Sony (avec fermeture de son usine de Dax). Et 600 chez Adobe, et 1400 chez AB Inbev. Et 2500 chez SKF. Et 14 000 chez le géant minier Rio Tinto.

Le groupe 3M, créateur notamment du Scotch et du Post-it, a annoncé la suppression de 1.800 postes d’ici à la fin de l’année.

Le chimiste américain Dow Chemical dissout 5.000 emplois. En outre, il a l’intention de suspendre sa production sur 180 sites, mettant fin en parallèle aux contrats de 6.000 intérimaires. En revanche, le groupe a promis qu’il ne toucherait pas aux dividendes qui devaient être versés aux actionnaires. Ça nous fait bien plaisir.

Le fabricant d’aciers spéciaux SSAB taillera dans 1.300 emplois l’an prochain.

Et le patronat, dans ses négociations avec les syndicats, souhaite réduire la durée d’indemnisation des chômeurs !

A côté de cela la Caisse d’Allocations Familiales va créer un millier d’emplois pour pouvoir distribuer le RSA   (revenu de solidarité active). En somme, on supprime des emplois stables et on crée des postes pour distribuer des indemnités de chômage ! On marche sur la tête !


Ecrit le 17 décembre 2008

 Qu’est-ce qu’une grande fraude ?

C’est la fraude d’un grand homme. Tenez, Bernard Madoff, ancien directeur du Nasdaq (la bourse américaine des valeurs technologiques), a monté une société financière, selon le système pyramidal, dans laquelle les dépôts des nouveaux arrivants payaient les intérêts des anciens. Le pauvre homme a été arrêté et a annoncé à son personnel qu’il avait perdu 50 milliards de dollars et qu’il lui reste seulement 200 à 300 millions pour solder ses dettes envers « certains salariés, sa famille et ses amis » . Il a été laissé en liberté en échange d’une caution de 10 millions de dollars.

Il y a des gens qui font de la prison pour des chaussettes à 9,50 €. Mais ceux-là ne sont que des petits fraudeurs dignes de mépris.

Kerviel battu par Madoff : http://www.newsnours.com/2008/12/kerviel-battu-p.html


Les articles sur « La Crise » parus dans Le Nouvel-Obs en 2008 :
– http://tempsreel.nouvelobs.com/speciales/economie/la_crise_financiere/20090212.OBS4527/crise__les_articles_parus_dans_lobs_en_2008.html

Madoff en prison, mais riche ! http://tempsreel.nouvelobs.com/depeches/economie/20090313.FAP0394/economie/