Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Thèmes généraux > Chômage, emploi > Crise 2008 à 2015 > Crise : quand c’est fini, ça recommence

Crise : quand c’est fini, ça recommence

Ecrit le 21 janvier 2009

Quand c’est fini, n,  i,  nini …
Ca recommence ……..
On croit que c’est fini, les licenciements,
Et puis ça continue …….

Les poids lourds Volvo suppriment 1600 emplois en Suède.

Sanyo (Japon) annonce 1200 emplois en moins. Honda annonce 3100 postes.

Circuit City (USA) va liquider 30 000 salariés.

Hertz (loueur de voitures) annonce 4000 postes en moins

En France, selon la banque Oseo (banque publique d’aide aux PME), l’activité des PME s’est fortement ralentie au second trimestre 2008 et 40 % d’entre elles s’attendent à une baisse du chiffre d’affaires en 2009
Packar-Bell (Angers) annonce 100 suppressions d’emploi en plus des 140 prévus.

Delta Air Lines annonce un plan de 2000 départs volontaires. Chez Renault, sur 4000 départs « volontaires » souhaités, seuls 980 salariés se sont portés candidats.

Manitowoc (grues ex-Potain) annonce 358 suppressions en France.

Deux sociétés de St Mars-la-Jaille (Atelier du bois et Design Hexagone) ont été liquidées par le tribunal de commerce du 14 janvier 2009. Soit 53 salariés !

En Maine et Loire les couvoirs Grelier suppriment 55 postes.

Les prix baissent, nous dit-on … mais selon l’INSE les prix grimpent dans la grande distribution (+ 3,6 % en un an). On vous dit, il vaut mieux aller voir les petits commerçants du coin ! Rattachés à de grandes marques, ils font des prix souvent analogues à ceux de la grande distribution ! Avec le service en plus !

Chez les routiers l’assureur Heuler-Hermès chiffre à 1250 le nombre d’entreprises défaillantes : une hausse de 30 % depuis un an. La fédération nationale des transports routiers estime que cela correspond à 10 000 emplois perdus. Et elle s’inquiète pour 40 000 autres emplois.

Le ferroviaire patine : chute de 15 à 20 % en décembre 2008 par rapport à décembre 2007. Sur la même période le trafic des grands ports français a reculé de 15 % en décembre.

Allez, bonne semaine quand même !


Ecrit le 4 février 2009

 Petites nouvelles d’une grande crise

La crise bancaire aurait coûté 2 200 milliards de $ : le FMI (fonds monétaire international) a revu à la hausse son estimation d’octobre, qui était de 1 400 mds de $. Il est sans doute encore en dessous de la réalité.

3 600 milliards de dollars : c’est le coût que pourrait atteindre la crise financière pour les banques de la planète, selon une étude publiée par l’économiste Nouriel Roubini, professeur à l’université de New York, avec l’analyste Elisa Parisi-Capone sur son blog RGE Monitor. Pour M. Roubini, un des premiers à avoir prédit la déconfiture du système financier, les pertes seraient donc bien supérieures à ce que les banques ont jusqu’à présent reconnu (1 000 mds de $). Surnommé « Docteur Catastrophe » pour son pessimisme, M. Roubini, qui avait prédit dès 2006 la crise du marché immobilier et son effondrement, estime que le système bancaire américain est « à la limite de l’insolvabilité ».

De l’argent, il y en a (ou on en fabrique !) : une étude du Strategic Foresight Group estime à 12 000 milliards de dollars le coût de la guerre au Proche-Orient depuis 1991.

La guerre en Irak fêtera son 6e anniversaire le 20 mars 2009. Elle aura coûté, selon le prix Nobel d’économie Joseph Stiglitz, 3.000 milliards de dollars aux Etats-Unis et 3.000 autres milliards au reste du monde.

Forum économique mondial à Davos, le 28 janvier 2009, réunion des dirigeants de la planète et des élites économiques ! Un climat morose. Petit gadget : chacun s’est vu remettre un podomètre. Le premier qui aura fait 20 000 pas aura gagné. Même les berlines noires avec chauffeur semblent moins présentes. Il est vrai que les deux années précédentes, le World Economic Forum s’était fait épingler pour le taux impressionnant de CO2 émis par les véhicules (...).

 Explosion

51 millions : C’est le nombre de personnes que la crise économique mondiale pourrait mettre au chômage, « si la situation continue de se détériorer », a averti le Bureau international du travail (BIT) dans son rapport sur l’emploi en 2009 publié le 28 janvier 2009

Guadeloupe : en grève générale depuis le 20 janvier 2009. Les stations-services sont bloquées pour protester contre « la vie chère ». On s’en désintéresse.

Explosion des déficits : En raison de la hausse de la charge des intérêts de la dette, et de l’effondrement des recettes fiscales (merci le bouclier fiscal), le déficit budgétaire de la France en 2008, qui avait déjà été relevé de 41 à 49 milliards d’euros, pourrait s’élever en clôture d’exercice à hauteur de 60 milliards d’euros.

Pour les mêmes raisons, le déficit budgétaire 2009, évalué dans un premier temps à 52 milliards, devrait exploser. Compte tenu de l’enveloppe affectée à la recapitalisation des banques, soit 40 milliards, de l’aggravation de la dette, d’une chute continue de la croissance des recettes, le tout associé à des dépenses en faible retrait, il pourrait théoriquement grimper aux alentours de 100/110 milliards, ce qui représenterait 5 % du produit intérieur brut… Et ensuite on fera tout payer au peuple !

Perspectives de croissance déçues, résultats tronqués, indices déconnectés de la réalité, méconnaissance sur la situation réelle des banques... Depuis plusieurs mois, les indicateurs officiels se nourrissent de chiffres faux. Alors que la récession s’installe, la tempête s’aiguisant, à quoi faut-il donc s’attendre ?

Au moment où nous metttons sous presse nous ne savons pas encore quelle sera l’augmentation du chômage en décembre 2008. On nous laisse entendre que ce ne sera pas bon. Comme c’est bizarre !

 Bonne nouvelle

La redevance télé va passer de 116 à 118 €uros en 2009. Puis à 120 € au 1er janvier 2010, a annoncé M. Copé, le 28 janvier 2009. (1)

Le 27 mai 2008 sur RTL, Jean-Michel Apathie interrogeait N.Sarkozy : « Comptez-vous augmenter la redevance, ne serait-ce que de deux euros ? »,
Nicolas Sarkozy répondit : « Non, non ! (...) C’est toujours comme ça en France, on commence par des augmentations de deux euros et puis, comme on les fait chaque année, à la fin, ça fait plus de deux euros. Ma politique, c’est de diminuer l’État, de diminuer les prélèvements, de libérer le travail et de faire en sorte que les gens ne soient plus assommés de prélèvements supplémentaires (...) Chacun a son idée pour faire un petit prélèvement de plus, je dis c’est non ». Ah ?


Ecrit le 4 février 2008

 Primes des traders

Le total des enveloppes remises à leurs salariés (traders et boursicoteurs) par les institutions financières de la ville de New York a atteint 18,4 milliards de dollars en 2008. Ces primes peuvent varier de 100.000 à plusieurs millions de dollars par an

Cette somme de 18,4 milliards reste la sixième de l’histoire en valeur absolue.

Wall Street a déjà perdu 19.200 emplois depuis octobre 2007, ramenant le total à 168.600 à fin 2008.

Pour Obama, « Au moment où la plupart de ces institutions étaient près de s’effondrer et où elles demandent l’aide des contribuables pour les soutenir, et où les contribuables eux-mêmes sont dans une situation difficile parce que le système tout entier pourrait leur tomber sur la tête s’ils ne leur venaient pas en aide, c’est le comble de l’irresponsabilité, c’est honteux », a-t-il asséné.


Ecrit le 11 février 2009

 Crise : il n’y a pas de petites économies

Un sou est un sou. Un euro économisé sur 22 000 personnes ça fait 22 000 €, l’équivalent d’un emploi au SMIC.

Des quatre coins de la France, des dizaines de chômeurs racontent (cf le journal l’Humanité) comment leur projet de reconversion, sur lequel ils travaillaient depuis des mois, vient d’être réduit à néant avec la suppression par le gouvernement de l’allocation de fin de formation, l’AFF.

La plupart sont trentenaires, la plupart s’apprêtaient à entrer en école d’infirmiers. Tombés au chômage après un début de carrière dans un autre secteur, ils avaient élaboré avec leur ANPE une reconversion dans ce métier difficile, confronté à une pénurie de vocations. Les 38 mois de formation excédant de beaucoup la durée de leur allocation chômage (23 mois), ils pouvaient prétendre à l’AFF, versée par l’État pour prendre le relais des Assedic jusqu’à la fin de la formation.

Ils ont préparé et réussi au concours d’entrée à l’école d’infirmiers. Et hop ! Bonne nouvelle : ils apprennent que l’AFF n’existe plus depuis le 1er janvier, en vertu d’un article discrètement glissé dans la loi de finances pour 2009. Ainsi 22 000 chômeurs sont concernés.

Formez-vous ! Formez-vous ! Qu’ils disent là-haut et vivez d’études et d’eau fraîche !
« En pleine période de crise, après moult cadeaux aux entreprises, boucliers fiscaux et renflouement de banques » c’est plutôt fort de café !

De même l’aide dégressive à l’employeur (ADE), l’aide à la reprise d’activité des femmes (Araf), l’aide à la mobilité ANPE et l’aide préparatoire au recrutement (APR) sont supprimées à compter du 1er janvier 2009


Dessin de leplacide

Les articles sur « La Crise » parus dans Le Nouvel-Obs en 2008 :
– http://tempsreel.nouvelobs.com/speciales/economie/la_crise_financiere/20090212.OBS4527/crise__les_articles_parus_dans_lobs_en_2008.html

Sarkozy : la crise ? Même pas peur !
http://www.leplacide.com/dessin-de-presse/dessin-de-presse.php?dateplus=2009-02-06

Et les actionnaires du Cac 40 vont bien :
– http://www.lemonde.fr/economie/article/2009/02/13/plus-de-54-milliards-d-euros-verses-aux-actionnaires-des-entreprises-du-cac-40_1154695_3234.html


NOTES:

(1) Jean-François Copé, chef de l’UMP à l’Assemblée nationale, nous a quittés. Méditons, mes frères, ses dernières paroles : « De mon vivant, la redevance ne sera pas augmentée. »

Hervé Le Thellier