Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Châteaubriant > Logement, habitat, lotissements > Lotissements : arrêtez Baguais !

Lotissements : arrêtez Baguais !

Ecrit le 28 janvier 2009

 Lotissement en 3 tranches

Au moment où elle parle de « développement durable », la municipalité de Châteaubriant donne une autorisation (et même un label) pour le lotissement de La Baguais.

Situation au nord de la v

Rappelez-vous : en décembre 2006 la municipalité a cédé environ 10 ha à un lotisseur privé au nord de la ville, entre La Borderie et la route de la Baguais, au prix de 8 euros le m2. En réalité le terrain fait 11,46 ha. Il était question de faire 107 lots. Mais le permis demandé compte 113 lots.

En novembre 2007 la société a fait un geste pour le lancement de ce lotissement : un chouette vin d’honneur pour 200 personnes. Il en est venu 17. A propos, ils inauguraient quoi ? Des coquelicots ? Même pas : il n’y en a plus en novembre. Et, 14 mois plus tard il n’y a pas de maison non plus.

Le lotissement se fera en trois tranches, seule la première est lancée, elle comporte 34 lots de 375 à 891 m2. Le prix minimum est de 39 000 € (d’après la publicité de la société : http://www.archimmobilier.fr/terrains-a-lotir.php?deb=1) ce qui représente plus de 100 € le m2. C’est cher pour du terrain acheté 8 €.

 Aberration

Le terrain est situé loin au nord de la ville, hors agglomération, « à proximité de l’hippodrome » dit la publicité. Un grand champ, vide, même pas rattaché à un village. On se demande comment un terrain comme ça, loin de tout, est ouvert à la construction, en laissant une grande surface non construite à proximité du lotissement de Deil. « Livraison août 2008 » dit encore la publicité. En fait le plan n’est pas encore définitif.

Ce lotissement a été lancé avant le début de la grande crise de 2008, avant que le prix du pétrole se mette à grimper. Construire à La Baguais, c’est la certitude de faire des kilomètres dans sa journée, ne serait-ce que pour acheter du pain ou mener les enfants à l’école.

Baguais : 3 tran

Au vu des plans, il y aura une majorité de petits terrains (ce qui correspond à la demande locale) mais pourquoi donc les avoir tassés les uns contre les autres : il y a quelques espaces verts mais seulement en périphérie (notamment deux bassins de rétention de 1700 m2 et 210 m2). Le projet prévoit, en tranche 3, un habitat groupé : 34 maisons sur des emplacements encore plus petits [mais pas d’immeuble contrairement à ce qu’affirme la pancarte placée sur le terrain]. On sent là une volonté de rentabiliser le terrain au maximum et on s’étonne de l’acceptation municipale.

Jusqu’où va aller l’étalement urbain ? Si on considère que les lotissements de Béré sont une limite maximale au bon fonctionnement d’une cité de cette taille, ce lotissement de la Baguais est de la folie pure.

De plus, de par sa situation, le seul moyen d’atteindre le lotissement est la rue Guy Môquet dont on connaît l’encombrement et la dangerosité. Aucun autre lien routier n’est prévu entre ce quartier et le reste de la ville.

En somme un lotissement où il n’y a rien d’attrayant, coupé du reste de la ville et très cher de surcroît. Bref il est temps d’arrêter les dégâts.

Au moment de la campagne électorale les candidats de la liste Danièle Catala ont dénoncé une telle aberration. Avec raison.

BP