Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Châteaubriant > Enseignement, formation > b. Ecoles primaires > Les retraités casseurs de grève

Les retraités casseurs de grève

Ecrit le 28 janvier 2009

 Les retraités casse-grève

Dans la perspective de la grève du 29 janvier 2009, l’Inspection Académique de Loire-Atlantique a écrit aux enseignants retraités en 2006, 2007, 2008 pour leur demander de venir garder les élèves des collègues grévistes :

JPEG - 93.3 ko
Lettre de l’Inspec

Le dessin de la Une a été pris ici : http://sauvons-lecole.over-blog.com/


Ecrit le 4 février 2009

Comme en Loire-Atlantique l’inspection académique du Maine et Loire a fait appel aux enseignants retraités pour accueillir les élèves des enseignants grévistes. Le lycée La Roseraie, à Angers, a même été sollicité pour mettre à disposition les grands élèves de la section « Services aux personnes ».

Quelle décadence !

 Un retraité écrit à l’inspectrice

PDF - 332.9 ko
Réponse à l’inspect

« J’ai l’honneur de vous informer que je ne me prêterai pas à cette atteinte déguisée au droit de grève. Permettez-moi de vous faire part de mon indignation. Ainsi, pour le compte des municipalités, l’Administration de l’Education Nationale sollicite-t-elle le concours des nouveaux retraités pour acccueillir les enfants les jours de grève. De plus, selon Monsieur Sarkozy, ils seraient rémunérés par les retenues effectuées sur le salaire des collègues avec lesquels ils travaillaient quelques mois plus tôt.

Quelle honte ! Quelle décadence ! Quel manque de respect ! Au citoyen que je suis, votre proposition, Madame l’Inspectrice d’Académie, relève de l’insulte et n’appelle que le mépris.

Devant cette ignominie, il me reste la possibilité de grossir les rangs des manifestants et de faire passer le message suivant : debout les jeunes, vos aînés sont avec vous !

Madame l’Inspectrice d’Académie, j’ai l’honneur de ne point vous saluer »

 Fonctionnaires réquisitionnés

A Rodez le maire Christian Tesseydre a inclus dans la liste des personnes susceptibles d’assurer la garderie, le nom du préfet de l’Aveyron (Vincent Bouvier) ainsi que ceux de l’inspecteur d’académie (Christian Patoz), du député, de conseillers généraux et les membres des 3 listes qui étaient concurrentes à la sienne lors des dernières élections municipales.

Réaction outrée des intéressés ! « le maire de Rodez adopte une attitude anti républicaine, d’irrespect de la loi. Tant qu¹il y est, il n¹a qu¹à mettre sur la liste Nicolas Sarkozy, Barack Obama ou Wladimir Poutine » suggère Yves Censi, député UMP de l’Aveyron.

C’est vrai ça ! Mais pourquoi donc les maires n’y ont-ils pas pensé !

 Récursoire

PDF - 511.5 ko
Memento

Un memento de 12 pages a été adressé aux élus, pour le service minimum d’accueil des enfants. On y apprend que les maires peuvent s’organiser librement « sans être soumis aux obligations de déclaration préalable applicables aux centres de loisirs, ni aux taux d’encadrement définis par la réglementation ». Ils peuvent faire appel à qui ils veulent pour assurer la surveillance, à condition toutefois que les personnes « ne figurent pas dans le fichier judiciaire national des auteurs d’infractions sexuelles ou violentes ».

La procédure fixée par le memento est très lourde pour les communes, la responsabilité des maires est engagée, il peut même y avoir des contrôles du service financier. A part ça, « L’Etat est subrogé aux droits de la commune, notamment pour exercer les actions récursoires qui lui sont ouvertes ».

A Châteaubriant le maire a fait assurer le service minimum par des élus. Deux élues pour 4 enfants à la maternelle de Béré !

 L’Inspecteur d’Académie à Châteaubriant

Quelle chance nous avons ! Quel honneur pour notre cité ! Après les visites du Président de la République et de différents Ministres, c’est l’Inspecteur d’Académie, M. Javaudin, en personne, qui se déplace à Châteaubriant, suite au mouvement de désobéissance des instituteurs. Il voulait rencontrer un enseignant par école, mais ils sont tous venus ! Il les a donc écoutés tous. La presse a été invitée … à sortir.

Dans un communiqué les instituteurs affirement qu’ils ont pu effectivement s’exprimer sur :
– l’organisation du temps scolaire et la mise en place de l’Aide personnalisée.
– l’alourdissement des programmes.
– la suppression des postes de RASED  .
– les menaces sur l’école maternelle.
 
L’Inspecteur d’Académie les a écoutés, a noté des propositions et des remarques, mais a rappelé le cadre légal, sans convaincre pour autant les enseignants.

Les enseignants concernés par la réussite de tous leurs élèves, sans aucune discrimination, soulignent et regrettent la diminution des moyens et jugent les réponses apportées par la réforme DARCOS inadaptées à l’ambition de réduction de l’échec scolaire.

JPEG - 82.8 ko
Enseignants en g
JPEG - 106.4 ko
Grève et manif 29.01.

Les enseignants de la circonscription ont fait la grève du 29 janvier , à 88%, et ont rejoint la manifestation pour faire entendre leurs revendications et leur attachement à l’Ecole Publique." 

Par ailleurs les enseignants s’étonnent : des propositions faites en octobre 2008, pour s’occuper de tous les enfants sur les deux heures de classe supprimées, ont été refusées en octobre … puis acceptées en janvier. Pourquoi donc, ont-ils demandé ?

Réponse de M. Javaudin : « C’est que l’Inspecteur a changé entre temps ».

De l’art de rendre acceptable ce qui était non-accepté !